7 conseils pour purifier l’air de votre maison

Mustapha Azzouz - publié le 05/06/2020 à 13:00

L’air intérieur des logements est bien souvent plus pollué que l’air extérieur, y compris au cœur des villes. Les sources de pollution sont nombreuses. Parmi elles, nous pouvons citer le tabac, les produits ménagers ou encore les revêtements et le mobilier. La mauvaise qualité de l’air peut avoir des conséquences sur la santé et être à l’origine de troubles respiratoires et d’allergies. Comment purifier l’air de son habitation ? Voici 7 conseils pour y parvenir.

1 — Une bonne aération de son habitation pour purifier l’air

Pour réduire la pollution des logements, il faut aérer quotidiennement chaque pièce. Cette démarche permet de renouveler l’air et donc de le purifier. Il est hautement recommandé d’aérer son logement au moins 10 minutes par jour. Idéalement, il faut aérer le matin, quand la circulation est peu dense.

Sachez que s’il pleut, il faut tout de même ouvrir ses fenêtres. En effet, la pluie réduit considérablement la pollution, car les gouttes d’eau emprisonnent les particules potentiellement nocives. Si les températures sont négatives, aérer reste bénéfique. Pour ne pas faire baisser la température de votre logement, aérez 5 minutes le matin et 5 minutes le soir.

2 — Ventiler pour réduire la pollution intérieure

Tous les logements doivent être parfaitement ventilés. Pour ce faire, il faut avoir une VMC en bon état de marche, mais aussi des aérateurs dans les pièces d’eau et des grilles d’aération à chaque fenêtre. Assurez-vous que toutes ces installations ne soient pas obstruées et que l’air circule bien dans votre habitation. Ainsi, l’air est purifié et l’humidité est réduite. Il n’est pas rare d’altérer la circulation de l’air en bloquant le dessous des portes. C’est une très mauvaise habitude qui peut augmenter la pollution intérieure.

Identifier une mauvaise circulation de l’air

Maux de tête, fatigue, nez bouché, si l’air de votre logement est de mauvaise qualité, ces symptômes se développent. Il est très utile d’avoir un hygromètre afin de déterminer si l’air est trop sec ou au contraire trop humide.

3 — Des matériaux bien choisis pour une meilleure qualité d’air

Revêtement de sol, revêtement mural, peinture, mobilier, éléments de décoration, tout ce qui compose notre habitation est une source de COV : ces composés organiques volatils présents sous formes solides dans les matériaux s’évaporent et polluent nos intérieurs. Il est judicieux de bien choisir ses équipements en privilégiant les moins polluants. Depuis 2012, l’information est présente grâce à un étiquetage spécifique. Une note est donnée, elle oscille entre A+, pour les produits les moins polluants, et C, pour les plus polluants.

Aérer après avoir bricolé

Vous venez de monter un meuble ? Vous avez posé une nouvelle moquette dans la chambre des enfants ? Il est impératif d’aérer ! Le maniement des matériaux libère de nombreux COV qui seront évacués grâce à une bonne aération.

4 — Limiter les feux de cheminée pour préserver l’air de votre habitation

Les feux de cheminée sont un véritable plaisir, mais ils sont aussi particulièrement polluants. C’est le phénomène de combustion qui est pointé du doigt, car il produit de très nombreuses particules qui se dispersent dans les logements. Les cheminées à foyer ouvert altèrent surtout la qualité de l’air.

Il est à noter que la combustion d’encens et de bougies doit être limitée si vous souhaitez purifier l’air de votre maison. Ces produits peuvent contenir des substances toxiques qui polluent votre intérieur.

5 — Bannir le tabac en intérieur pour purifier l’air

Si vous souhaitez purifier l’air de votre maison, évitez de fumer à l’intérieur. Le tabac est polluant. Il libère des substances nocives comme du monoxyde de carbone et les dioxines qui restent très longtemps dans l’air. Il est également très nocif pour la santé. D’ailleurs, depuis le 1er février 2007, il est interdit de fumer dans tous les lieux publics fermés ou couverts. Prenez l’habitude d’aller fumer sur le balcon ou dans le jardin !

6 — Bien choisir ses produits d’entretien pour réduire ou limiter les résidus chimiques

Les produits d’entretien sont une source de pollution. Comme les matériaux utilisés dans les habitations, ils libèrent des COV qui sont aussi présents sous forme liquide. L’une des solutions pour purifier son intérieur est de miser sur les nettoyants naturels. Ils sont de plus en plus nombreux dans les rayons des magasins. Bicarbonate de soude, savon noir, savon de Marseille, cristaux de soude, vinaigre blanc, vous avez le choix ! Selon ce que vous devez nettoyer, il vous suffira de bien choisir la recette de produit ménager maison.

7 — Purifier l’air de votre maison grâce aux plantes

Il existe beaucoup de plantes dépolluantes. Chez vous, vous pouvez installer un ficus qui a la capacité d’absorber les particules chimiques, le chlorophytum qui assainit l’air, l’aloe vera qui absorbe le monoxyde de carbone ou encore le spathiphyllum qui réduit la pollution en éradiquant les particules nocives.

Qu’elles soient naturelles ou non, les solutions pour purifier l’air de vos maisons sont nombreuses. N’hésitez pas à les adopter sur le long terme pour améliorer la qualité de l’air de votre habitation, mais aussi votre santé et votre bien-être. Enfin, sachez qu’il existe des épurateurs d’air. Ces dispositifs, en plus d’être très onéreux, ne sont pas reconnus comme efficaces par l’Agence nationale de sécurité sanitaire (Anses). Préférez les gestes simples comme une aération au quotidien et de bonnes habitudes !

Tous les guides entretien
Réduisez vos factures grâce à nos conseils maison & travaux
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En m’inscrivant, j’accepte les C.G.U. et de recevoir les newsletters de Radins.com par email.