Comment vivre dans une maison verte ?

Mustapha Azzouz - publié le 08/04/2020 à 12:00

Il n’est pas nécessaire d’entamer des travaux coûteux pour avoir une maison verte. Il suffit en effet d’adopter quelques bons réflexes et d’ajuster ses habitudes pour un quotidien plus respectueux de l’environnement et réaliser de belles économies !

Limiter ses déchets, la règle de base de la maison verte

La première chose à faire pour vivre dans une maison verte est de limiter ses déchets, et cela commence au rayon épicerie. Plutôt que d’acheter vos produits secs comme les pâtes, les légumineuses ou encore les céréales emballées dans d’impressionnantes (et inutiles) quantités de carton ou de plastique, faites vos courses en vrac. Des sachets en kraft y sont mis à votre disposition pour acheter juste ce qu’il vous faut dans un emballage garanti recyclable. Certaines boutiques vous permettent par ailleurs de faire la tare avec vos propres contenants, n’hésitez donc pas. Si vous faites vos courses sur le marché, apportez également vos propres contenants pour acheter crème fraîche, poissons et viandes. Pour le reste, préférez toujours l’achat en grande quantité. Par exemple, plutôt que d’opter pour un paquet de huit petits pots de fromage blanc, achetez plutôt un gros d’un kilo.

Un autre geste à adopter pour un quotidien plus écolo : bannir le papier aluminium et le film étirable. Il existe en effet des manières bien plus vertes pour conserver vos aliments et éviter ainsi le gâchis. Encore une fois, les contenants en verre sont une solution parfaitement adaptée au stockage de vos restes. Vous pouvez également emballer les sandwiches pour le pique-nique du petit dernier avec un tissu imprégné de cire d’abeille.

Bon à savoir : le recyclage, un petit geste qui peut tout changer

Vous ne réussirez pas à ne plus produire de déchets alors, pour ceux qui restent, le recyclage est un geste essentiel dans la maison verte. Les règles sur les déchets acceptés dans la poubelle jaune (plastiques, cartons et acier) peuvent différer selon les municipalités : pensez donc à vérifier sur le site de votre vile. Le verre est souvent collecté dans de grands conteneurs poubelles placés dans les rues. Avant de tout jeter, pensez à garder quelques bocaux et pots fin d’en faire de parfaites boîtes pour vos aliments.

Surveiller sa consommation d’énergie

Qui dit maison verte, dit consommation énergétique sous contrôle. Les premiers réflexes à avoir concernent l’utilisation de l’eau. En arrêtant de la laisser couler inutilement pendant que vous vous lavez les dents et en mettant fin aux douches de 10 minutes, vous ferez déjà un beau geste pour la planète (et votre porte-monnaie !). Pensez également à poser des mousseurs (environ 5 € pièce) à vos robinets afin d’utiliser moins d’eau tout en gardant le confort auquel vous êtes habitué. Une chasse d’eau à double capacité (à partir de 25 €) peut aussi vous permettre de faire de belles économies.

Autres dépenses énergétiques qu’il est très facile de limiter dans une maison verte : celles liées au chauffage. Ainsi, rien qu’en baissant votre chauffage d’un degré, vous pouvez diminuer votre facture de 7 %. S’il y a un investissement à faire sur ce point de dépense, c’est un thermostat. Il vous permettra en effet de gérer votre chauffage plus facilement et de ne consommer que ce dont vous avez besoin. Pensez également à vérifier que la température de votre chauffe-eau est comprise entre 55 et 60 °C. Cette fourchette permet de parfaitement éliminer les bactéries tout en proposant une eau chaude et pas inutilement brûlante (et qui aurait donc consommé plus d’énergie que nécessaire). 

Bon à savoir : le jardin se met aussi au vert

Dans le jardin aussi, il est possible de recycler et de faire des économies d’énergie ! Le compost est par exemple la solution idéale pour recycler épluchures de légumes, coquilles d’œufs ou encore marc de café. Et pour faire des économies, rien de tel que le récupérateur d’eau de pluie pour arroser sans vous ruiner. Bien évidemment, engrais et insecticides sont bannis du jardin de la maison verte à la faveur de solutions naturelles comme le purin d’ortie ou la bouillie bordelaise.

Faire le ménage avec des produits naturels

Les substances chimiques n’ont rien à faire dans une maison verte ! Pour adopter un mode de vie plus écolo, vous devrez donc troquer vos nettoyants pour des recettes maison et naturelles. L’environnement vous remerciera et vos finances aussi puisqu’il suffit de quelques produits pour tout faire :

Le savon noir

Extrêmement versatile, le savon noir est un nettoyant efficace sur la plupart des sols. Vous pourrez également très facilement fabriquer un liquide vaisselle en le diluant avec un peu d’eau. Le savon noir liquide peut en outre être utilisé tel quel en guise de lessive.

Le savon de Marseille

Acheté en paillettes, vous pouvez vous en servir directement comme lessive. Si vous ne trouvez que des copeaux, diluez-les dans de l’eau chaude.

Le vinaigre blanc

C’est le remède naturel implacable pour chasser le calcaire dans une maison verte. On peut également l’utiliser pour faire briller les vitres après les avoir nettoyées au savon noir ou en guise d’assouplissant en ajoutant un petit verre dans le compartiment dédié à l’adoucissant de votre lave-linge. Dans la salle de bain, il vous permettra aussi de prévenir l’apparition de moisissures.

Le bicarbonate de soude

C’est un véritable couteau suisse. Grâce à lui, vous pourrez nettoyer tapis et moquettes et également désodoriser votre réfrigérateur ou vos chaussures. Pour les taches récalcitrantes, mélangez-le à un peu de savon noir pour obtenir une pâte à récurer. Ajouté à de l’eau avec un peu de vinaigre, il vous permet d’obtenir un nettoyant multi-surfaces redoutable.

Les cristaux de soude

Dilués dans de l’eau, les cristaux de soude vous permettent de dégraisser les surfaces les plus sales. Vous pouvez également les utiliser pour lessiver vos murs. On peut aussi en ajouter à sa lessive au savon de Marseille pour profiter d’une action blanchissante. 

La terre de Sommières

Cette poudre grisâtre permet d’absorber graisses, vin et autres substances qui pourraient irrémédiablement tacher un revêtement ou un tissu. On peut également l’utiliser pour l’entretien du cuir, du daim ou pour détacher un tapis ou de la moquette.

Si vous avez décidé d’avoir une maison verte, voici les habitudes essentielles à adopter au quotidien. Des courses à la maîtrise de ses déchets, en passant par sa consommation d’énergie et l’entretien de son intérieur : quelques gestes suffisent pour sauvegarder l’environnement et votre compte en banque.

Tous les guides entretien
Réduisez vos factures grâce à nos conseils maison & travaux
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En m’inscrivant, j’accepte les C.G.U. et de recevoir les newsletters de Radins.com par email.