Le nesting : la nouvelle tendance, c’est rester chez soi ?

Florian Billaud - publié le 18/09/2019 à 14:30

Autrefois, il était mal vu de rester chez soi le week-end. Mais c’est en train de changer, car l’art de buller a désormais un nom : le nesting, et c’est la nouvelle tendance !

Qu’est-ce que le nesting ?

Après avoir succombé au « hygge », cet art de vivre qui nous vient du Danemark et qui préconise de faire de son intérieur un nid douillet, l’heure est au « nesting ». Maintenant que tout le monde a soigné sa déco et fait le plein de plaids dans lesquels se lover, autant en profiter ! « Nesting » vient de l’anglais « nest », et définit cette tendance de plus en plus courue qui consiste à ne pas multiplier les sorties le week-end, mais plutôt à apprécier des moments passés chez soi à lire, à cuisiner ou à regarder des séries, loin de la frénésie du monde extérieur.

Rester chez soi, une tendance 2.0

Aussi bizarre que cela puisse paraître, il y a fort à parier que le nesting n’existerait pas sans l’avènement d’Internet. Ce dernier a révolutionné nos vies au point de rendre le monde accessible en quelques clics. À quoi bon sortir se frotter à la cohue quand on peut choisir les films que l’on veut regarder, commander son dîner dans son restaurant préféré, faire son shopping en ligne, communiquer avec ses amis et allonger son tableau de chasse grâce aux applications de dating, le tout en restant au chaud sur son canapé ?Par ailleurs, l’envie d’un retour à un mode de vie sain et simple a encouragé de nombreux actifs à se remettre derrière les fourneaux. On prend à nouveau plaisir à mitonner de petits plats pour sa famille et ses amis, un passe-temps qui permet également de ne pas dépenser des sommes folles au restaurant. Car le nesting, c’est aussi faire des économies en redécouvrant un mode de vie épanouissant, loin de la surconsommation.

Pourquoi a-t-on envie de rester chez soi ?

90 % des Français avouent souffrir de stress. Marathon dans les transports, réunions et projets qui s’enchaînent sans temps mort, course pour récupérer les enfants à l’école : notre rythme de vie est devenu intenable. Si autrefois, on sortait avec ses amis pour boire un verre et décompresser, l’idée même de se retrouver dans un bar bondé à tenter d’avoir une conversation avec ses amis alors que la sono est à fond en décourage plus d’un. Le foyer apparaît en effet comme le seul havre de paix où l’on peut vivre à son rythme. C’est aussi le seul endroit où l’on peut se retrouver enfin un peu seul et se recentrer sur ses besoins.C’est surtout chez les trentenaires et les quadra que le nesting rencontre un franc succès. Déjà bien installées dans leur carrière professionnelle, ces générations ressentent un besoin de retour à l’essentiel. Et quand on sait que sur les réseaux sociaux, les hashtags #nesting ou #slowlife sont devenus aussi populaires que le #partyhard qui pullule tous les samedis soir, il semble bel et bien que l’art du nesting soit la nouvelle tendance. Bon à savoir : le stress, un mal généralisé9 Français sur 10 sont touchés par le stress, et 50 % de la population avoue être particulièrement stressée. Travail, vie personnelle, problèmes financiers ou de santé sont les causes les plus répandues de stress. Ce dernier engendre bien souvent nervosité, troubles du sommeil et tensions dans le couple et la vie de famille. Avec le nesting, rester chez soi est devenu tendance. Rien de tel, en effet, pour recharger ses batteries, que de prendre le temps de se chouchouter !

Réduisez vos factures grâce à nos conseils maison & travaux
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En m’inscrivant, j’accepte les C.G.U. et de recevoir les newsletters de Radins.com par email.