Covid-19 : que faire si vous avez des travaux chez vous

Anton Kunin - publié le 26/03/2020 à 17:00

Même si leurs magasins restent fermés, les enseignes de bricolage ont trouvé un moyen de continuer à vendre : il s’agit soit d’un retrait « sans contact », soit d'une livraison à domicile.

Leroy Merlin
Leroy Merlin se targue de proposer 6.000 produits « de première nécessité ».

Les « produits de première nécessité », c’est aussi dans les enseignes de bricolage

Peut-on faire des achats dans des magasins de bricolage, malgré le confinement ? D’après les décrets du gouvernement, non. Ces types de commerces ne font pas partie de ceux qui vendent des biens de première nécessité, d’après la liste dressée par les pouvoirs publics. Cependant, les enseignes ont trouvé la parade : elles déclarent désormais que leurs marchandises sont des « produits de première nécessité » et, à l’instar de Castorama, invitent les Français à se rendre dans leurs points de retrait en cochant la case 2 sur l’ « attestation dérogatoire de déplacement ».

Curieusement, parmi les « produits de première nécessité » Castorama vend notamment des articles de décoration intérieure et des produits de la catégorie « jardin et terrasse ». Même son de cloche chez Leroy Merlin, qui déclare fièrement proposer « plus de 6.000 produits de première nécessité et de dépannage » : là aussi, la catégorie « terrasse et jardin » est bien présente.

Retrait de commande « sans contact » et dépannages urgents maintenus

Comment se fait donc le retrait de commande ? Chez Castorama, il faut passer commande sur le site, puis attendre le coup de fil du magasin pour se voir proposer un créneau horaire. Un dispositif spécifique « sans contact » a été mis en place. Une fois arrivé sur la zone de chargement, il faut rester dans son véhicule : un collaborateur sortira et déposera le produit devant vous. Après son départ, vous pouvez sortir du véhicule et charger la marchandise. Le service est disponible dans 57 magasins Castorama. Brico Dépôt continue quant à lui de livrer à domicile et a également mis en place le retrait « sans contact » dans 76 de ses dépôts. L’enseigne précise que le nombre de références est réduit, et que ses collaborateurs travaillent sur la base du volontariat.

À noter également que si l'essentiel des chantiers sont maintenant en pause, les dépannages urgents peuvent continuer à se faire. « Si vous êtes confrontés à une fuite d’eau, une coupure d’énergie ou une panne d'ascenseur, il s’agit bien évidemment d’urgences pour lesquelles les dépannages seront assurés », expliquait Jacque Chanut, président de la Fédération Française du Bâtiment, au magazine Capital.

À lire aussi Achats sur Internet : quels sont mes droits ?

Réduisez vos factures grâce à nos conseils maison & travaux
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En m’inscrivant, j’accepte les C.G.U. et de recevoir les newsletters de Radins.com par email.