Envie d'espace ? Construisez une véranda !

Florian Billaud - publié le 12/09/2019 à 14:30

Prolongement de la maison, la véranda est un espace baigné de lumière particulièrement agréable à vivre. C'est aussi un projet qui mérite mûre réflexion afin que le résultat colle parfaitement à vos besoins et à vos attentes. Voici les 5 points à prendre nécessairement en compte avant d'attaquer le chantier !

1 - L'usage que vous ferez de votre véranda

Il est important dans un premier temps de déterminer si vous souhaitez profiter de votre espace vitré tout au long de l’année (extension du salon, de la cuisine, ou encore création d’un bureau, d’une pièce d’eau...) ou uniquement à la belle saison. Dans le premier cas, la véranda est dite chaude, et un système d’isolation et de chauffage s’imposent. Dans le second cas, on parle de véranda froide ou d’agrément, et celle-ci n’est pas nécessairement chauffée ni isolée. Elle coûte donc, en toute logique, moins cher.

2 - Les matériaux souhaités

Si le vitrage est prédominant et que sa qualité (double vitrage thermique, phonique, ou triple vitrage) fait pencher la balance, la nature des matériaux entrant dans la composition de la structure vont eux aussi fortement influer sur le prix final de votre véranda.Vous aurez le choix entre (du moins cher au plus cher) : Le PVC ; L’aluminium ; Le bois ; L’acier/le fer forgé. À noter : le cas de la véranda en kitLe plus souvent constituées de PVC, les vérandas en kit sont proposées à des tarifs particulièrement attractifs. Elles peuvent être préformatées ou sur-mesure.

3 - L'exposition idéale

De la bonne exposition de votre véranda dépend votre confort ! Mais si le soleil est nécessaire à la luminosité, point trop n’en faut dans les régions méditerranéennes, où une exposition est/sud-est est vivement conseillée afin d’éviter la surchauffe l’après-midi. A contrario, dans les régions du nord, on privilégiera une exposition plein sud pour capter un maximum de chaleur.Ceci vaut surtout si vous comptez utiliser votre véranda toute l’année. Dans le cas contraire, vous pouvez envisager une exposition nord, qui vous procurera une température agréable en été, mais qui limitera inévitablement l’ensoleillement. Quant à l’exposition ouest, elle est déconseillée dans tous les cas, mais particulièrement dans les régions chaudes, car cela implique un rayonnement solaire tout au long de la journée.

4 - La disposition de la véranda au regard de votre maison

L’implémentation de votre véranda peut se faire de différentes manières. La véranda peut en effet être : Encastrée : c’est-à-dire qu’elle fait corps avec la maison. Ce système permet de conserver la chaleur de manière optimale. Semi-encastrée : dans ce cas, elle est à moitié détachée de la maison. En appui d’angle : ici, elle s’intègre à un angle non bâti de votre habitation, de manière à le fermer partiellement ou totalement. À vous d’évaluer quelle est la meilleure option selon l’architecture de votre maison.

5 - La surface nécessaire

Ce critère est étroitement lié à l’usage qui sera fait de votre véranda. Vous aurez logiquement besoin d’une plus grande surface si vous comptez, par exemple, en faire une salle à manger plutôt qu’un espace de travail. Bon à savoir : les formalités à accomplirPour une petite surface de moins de 5 m², aucune formalité n’est exigée. En revanche, dans le cas d’une surface comprise entre 5 et 20 m², vous devez faire une déclaration de travaux. Pour ce qui est des surfaces supérieures à 20 m², elles requièrent un permis de construire. Que vous fassiez appel à un professionnel ou que vous vous lanciez vous-même dans les travaux, la bonne prise en compte de ces facteurs vous évitera toute déconvenue !

Réduisez vos factures grâce à nos conseils maison & travaux
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En m’inscrivant, j’accepte les C.G.U. et de recevoir les newsletters de Radins.com par email.