Que signifie l'autocollant « A » sur une voiture ?

Alexis Guiot - publié le 02/03/2020 à 09:00

Afin de rendre les routes un peu plus sûres, les jeunes conducteurs qui sont de facto moins expérimentés doivent se signaler par la pose d’un autocollant sur leur véhicule : un macaron “A”. Ce signe distinctif permet ainsi aux autres usagers de la route d’être avertis et d’anticiper une conduite plus lente et parfois moins assurée. La pose de cet autocollant est obligatoire, et ce, pour une période de 3 ans (2 ans pour ceux ayant effectué la conduite accompagné). Pour bien comprendre l’utilité de cet autocollant et quels sont les risques en cas d’oubli, nous vous présentons en détail tout ce qu’il faut savoir sur le “A”. 
 

Un signe distinctif pour les jeunes conducteurs

Les chiffres de la Sécurité Routière sont implacables. Les jeunes conducteurs représentent l’une des catégories qui est à l’origine de nombreux accidents. Pour réduire ces risques, les autorités ont donc mis en place différentes mesures depuis 1969, date à laquelle une limite de vitesse a été imposée aux jeunes conducteurs. L’instauration du macaron “A” est, elle, relativement récente puisqu’elle date de 1994. Abréviation du mot “Apprenti”, l’autocollant “A” permet ainsi aux autres usagers de la route de repérer directement la présence d’un conducteur novice. 
 

Des caractéristiques spécifiques

Écrit en couleur rouge sur fond blanc, le “A” est un signe distinctif obligatoire que les jeunes conducteurs doivent garder tout au long de leur période de permis probatoire : 3 ans ou 2 ans dans le cas où le conducteur a effectué la conduite accompagnée. Quelques caractéristiques viennent réglementer ce macaron : 

  • Doit être collé directement sur la carrosserie à l’arrière du véhicule (et non sur le pare-brise arrière)
  • Diamètre réglementaire pour les voitures : 15 centimètres
  • Diamètre réglementaire pour les moto : 10 centimètres
     

Quels sont les risques en cas d’absence ?

Perçus par certains comme une contrainte, la pose d’un autocollant “A” à l’arrière du véhicule conduit par le jeune conducteur permet d’informer les autres usagers de cette caractéristique spécifique qui pourront alors adapter leur conduite et leur allure afin de ne pas risquer de déstabiliser le jeune conducteur. Dans le cas où le jeune conducteur ne respecte pas cette obligation légale, il se met donc en danger mais il peut également être sanctionné d’une amende prévue par le Code de la route : 35 € ou 22 € si l’amende est réglée dans les 3 jours suivant la verbalisation. 

A noter : si le conducteur de la voiture avec un “A” n’est pas novice, aucune amende n’est prévue. Pour éviter toute confusion, il est préférable d’opter pour un disque magnétique amovible. 
 

Les spécificités des conducteurs en permis probatoire

Le permis probatoire est une période au cours de laquelle le conducteur est soumis à des règles spécifiques. Au cours de cette période, le conducteur a donc pour obligation d’afficher un macaron “A” sur son véhicule mais doit également respecter certaines conditions : 

  • Limitations de vitesse : 110 km/h sur autoroute, 100 km/h sur route à chaussées séparées, 80 km/h pour les routes nationales. 
  • Taux d’alcoolémie : limite fixée à 0,2 g par litre ou à 0,1 mg par litre d’air expiré, soit l’équivalent de moins d’un verre.
  • Nombre de points : 6 points la première année puis augmentation graduelle jusqu’à 12 points à la fin de la période probatoire si aucun point n’a été retiré entre temps. 

A noter : depuis le 1er janvier 2019, les jeunes conducteurs peuvent abaisser le délai de leur permis probatoire en suivant une formation complémentaire. A la suite de la formation, la durée sera abaissée de 3 à 2 ans pour un permis classique et de 2 à 1 an pour un permis obtenu après une conduite accompagnée.
 

Des couvertures auto spécialement pour les jeunes conducteurs

Une fois votre permis en poche, vous devrez donc suivre certaines règles et penser aux différentes obligations que vous devez respecter. Parmi elles, la souscription à une assurance auto est un point particulièrement important. A l’instar de tous les autres usagers de la route, il convient de souscrire à une assurance auto pour être protégé en cas de dommages. Etant donné que les jeunes conducteurs représentent une catégorie à risques pour les assureurs, une surprime sera généralement ajoutée à votre contrat d’assurance auto. Un coût plus important que les jeunes conducteurs ne sont pas forcément en mesure d’assumer. 

Afin d’être en conformité avec la législation, il est donc nécessaire d’être couvert par une assurance auto. Le coût des contrats pour les jeunes conducteurs est généralement plus élevé et nécessite donc de bien évaluer vos besoins de façon à trouver le juste milieu entre niveau de garanties et coût de la prime d’assurance. Si certains assureurs proposent aujourd’hui des contrats spécialement adaptés pour les profils de jeunes conducteurs, l’une des alternatives pour payer moins cher votre assurance est d’être déclaré en tant que conducteur secondaire sur le contrat d’assurance de ses parents. Une prime d’assurance sera ajoutée au contrat mais le coût restera moins important que la souscription à une assurance auto individuelle pour jeune conducteur. 
 

Les obligations du jeune conducteur

De façon à encadrer le comportement des jeunes conducteurs et les inciter à adopter une conduite responsable, la période de permis probatoire leur impose donc certaines restrictions. Cette période identifiée par la pose du macaron “A” sur le véhicule du conducteur novice lui impose ainsi des limitations de vitesse plus restrictives et un taux d'alcoolémie proche de zéro à ne pas dépasser. Ces mesures permettent ainsi de responsabiliser ces conducteurs pendant une période particulièrement importante (jusqu’à 3 ans). 

En tant que jeune conducteur, il est donc nécessaire de respecter certaines règles de façon à passer cette période probatoire et d’obtenir tous les points sur votre permis. L’application de l’autocollant “A” symbolisant cette période probatoire apparaît comme un point important pour assurer votre sécurité et éviter au maximum que les conducteurs plus aguerris ne vous mettent en difficulté dans votre conduite. Pour maîtriser au mieux la conduite et être serein au volant, il convient donc de suivre les différentes règles qui sont imposées aux jeunes conducteurs. 
 

Tous les guides assurances
Réduisez vos factures grâce à nos conseils factures & services
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En m’inscrivant, j’accepte les C.G.U. et de recevoir les newsletters de Radins.com par email.