Acheter sa voiture chez le concessionnaire

La rédaction - publié le 04/10/2019 à 14:30

Choisir sa voiture chez un concessionnaire est l'achat le plus courant. Peinture métallisée, crochet d'attelage, climatisation?, chez le concessionnaire, négocier est un art qu'il faut pratiquer, au risque de se retrouver à payer plein pot !

Acheter moins cher : possible !

Bien que les concessionnaires aient la réputation de ne pas faire beaucoup d’efforts en matière de prix, il est toujours possible de trouver un véhicule neuf sans le payer plein tarif.Sur les nouveaux modèles qui viennent de sortir, vous pouvez avoir une remise allant jusqu’à 5 % du prix constructeur. Les voitures moins récentes peuvent être plus facilement négociables : jusqu’à 20 %. Mais attention, le rabais varie en fonction des marques !Vous aurez également plus de chances d’obtenir une remise sur un modèle déjà présent en magasin que sur commande. Frais de stockage, manque de place, se débarrasser du véhicule devient parfois prioritaire et les concessions n’hésitent pas à accorder une réduction plus importante, à condition de ne pas être regardant sur la couleur ou les options.Vous pouvez aussi vous pencher sur une occasion 0km. Généralement, ces voitures sont des modèles de démonstration, ont moins de 100 km et sont déjà immatriculées. A la clé, ce sont jusqu’à 25 % de rabais qui pourront être négociés. Mais attention ! La voiture, bien que « neuve », n’est pas considérée comme une première main. La garantie constructeur, quant à elle, est déduite du nombre de mois pendant lesquels l’auto a été immatriculée.Faites de bonnes affaires en achetant votre véhicule lors des jours exceptionnels. Modèles en séries limitées avec options à prix réduits ou offres spéciales + prime pour reprise du véhicule, c’est une économie entre 5 à 20 % réalisée, sur une voiture plutôt bien équipée.Vous avez acheté un véhicule abîmé ou defectueux ? Obtenez la réparation, le remplacement ou le remboursement du produit !

Avoir l'art de négocier !

Chez le concessionnaire, négocier est un art noble ! Mais avant d’entreprendre toute démarche de négociation, il faut avoir de solides arguments.

  • Renseignez-vous d’abord sur le prix catalogue de votre future voiture avec les options que vous souhaitez sur le site Internet du concessionnaire.
  • Notez également ce que vous ne voulez pas (extension de garantie, peinture métallisée...).
  • Regardez sur Internet le prix que proposent les mandataires auto. Cela vous permettra d’avoir une idée sur la remise maximum qui pourra être effectuée. N’hésitez pas à imprimer les offres !
  • Faites un tour des différentes concessions d’auto de la marque de votre prochain véhicule, mais aussi des autres marques offrant la même gamme de voitures et faites établir des devis. Ils vous serviront d’arguments pour justifier un prix plus bas chez le concurrent.

Exemple : vous voulez acheter un monospace chez Peugeot. Allez dans les différentes concessions Peugeot aux alentours de chez vous pour voir les différences de tarifs. Renseignez-vous ensuite chez Renault pour un Scénic, chez Citroën pour un Picasso. Vous pourrez ainsi faire jouer la concurrence. Pour trouver les concessions les plus proches, jetez un œil sur choisirsaconcession.com.Le concessionnaire ayant des objectifs à atteindre, privilégiez plutôt les fins de mois et les fins d’années pour négocier au mieux le prix et les options de votre futur véhicule.Si la remise accordée n’est pas suffisante à vos yeux, négociez alors les options ! Crochet d’attelage, GPS intégré, auto-radio avec prise USB ou climatisation, vous pouvez économiser jusqu’à quelques centaines d’euros.

Qui se charge de quoi ?

Le concessionnaire se charge généralement des démarches administratives. Vous avez juste à parapher et signer le bon de commande, où sont marquées toutes les informations nécessaires à la circulation de votre nouvelle voiture . Le vendeur s’occupe ensuite de la nouvelle immatriculation ainsi que la pose des plaques minéralogiques. Mais certaines concessions ne s’en chargent pas, dans ce cas là, ce sera à vous de faire toutes les démarches.

Frais supplémentaires en vue !

En dehors du prix de la voiture , d’autres frais, parfois indispensables, s’ajoutent et font grimper la note. Prenez donc en compte dans votre budget :

  • le montant de la carte grise, qui varie en fonction de la puissance fiscale et de votre région : minimum 70 € ;
  • l’immatriculation si votre voiture est neuve : aux alentours de 50 € ;
  • la mise en route : vérification des niveaux, préparation de la voiture : environ 30 € ;
  • le plein de carburant ;
  • l’assurance, souscrite avant la mise en circulation de la voiture ;
  • le malus pour rejets de CO2 : entre 200 et 2 600 € selon le type de véhicule ;
  • les accessoires : lave-glace, boîte d’ampoules ou encore identification de la voiture par le gravage des vitres...

Vous avez acheté un véhicule abîmé ou defectueux ? Obtenez la réparation, le remplacement ou le remboursement du produit !

Réduisez vos factures grâce à nos conseils services
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En m’inscrivant, j’accepte les C.G.U. et de recevoir les newsletters de Radins.com par email.