Ces médicaments en libre service dont il ne faut pas abuser

Jean-Baptiste Le Roux - publié le 16/10/2020 à 14:48

Smecta, Doliprane, Humex. Ces médicaments destinés à soigner les petits désagréments du quotidien sont vendus sans ordonnance. Certains seraient pourtant dangereux.

Doliprane
Abuser du Doliprane peut causer de graves lésions au foie.

L'automédication critiquée par 60 millions de consommateurs

Le magazine 60 millions de consommateurs a passé au crible pas moins de 132 médicaments en libre service, ainsi que des compléments alimentaires. Il s’agit de produits bien connus des consommateurs, tels que le Doliprane, le Smecta, l’Humex. Des médicaments destinés à lutter contre les petits problèmes de santé du quotidien, vendus librement, sans ordonnance, en pharmacie.

Pour 60 millions de consommateurs, user et abuser de ces produits pourrait être contreproductif d’une part, voire même dangereux pour la santé. Ainsi les médicaments comme l’Humex, destinés à lutter contre le rhume, contiendraient tous une molécule, la pseudoéphédrine, qui pourrait favoriser l’apparition d’infarctus ou d’AVC.

Des risques pour la santé

Idem avec les médicaments destinés à lutter contre les allergies. Des produits tels que Humex Allergie ou Polaramine, très populaires au moment du printemps, contiendraient, d’après 60 millions de consommateurs, des substances allergisantes qui pourraient donc être à l’origine d’allergies chez les consommateurs. Un véritable paradoxe !

Enfin, les rois dans le domaine de l’automédication, tels que le Doliprane, ou encore le Dafalgan, des anti-inflammatoires et antidouleurs, ne seraient pas exempts de dangers pour la personne qui en prend trop. En cas de surdosage, ils peuvent créer des lésions dans le foie. Des problèmes rares, certes, mais qui viennent rappeler qu’il ne faut pas abuser de ces produits, et surtout s’en remettre à un avis médical. 

À lire aussi La trousse à pharmacie pour passer l'hiver en bonne santé

Réduisez vos factures grâce à nos conseils factures & services
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En m’inscrivant, j’accepte les C.G.U. et de recevoir les newsletters de Radins.com par email.