Un cas d'amibe mangeuse de cerveau détecté

Stéphanie Haerts - publié le 06/07/2020 à 11:00

Le 3 juillet dernier, une personne est décédée en Floride des suites d'un cas d'amibe. Ces micro-organismes dévoreurs de cerveau sont rares mais mortels. 

Amibe mangeuse de cerveau
L'amibe s'attaque rapidement au cerveau et entraîne une méningo-encéphalite.

Des cas d'infections rares

Un cas d'amibe dite « mangeuse de cerveau » a été confirmé le 3 juillet dernier avec le décès d'un patient en Floride. Les amibes, ou Naegleria fowleri, se transmettent en se baignant dans les eaux chaudes, les cours d'eau douce, les rivières et les mares. 

C'est un cas encore rare. Seuls 30 cas d'amibes ont été enregistrés aux États-Unis au cours de la dernière décennie. Cependant, le taux de décès est très élevé (97%). L'amibe est très dangereuse pour le cerveau et provoque une méningo-encéphalite. 

Contaminé par le nez

Ces micro-organismes se développent dans les eaux douces dépassant les 25 degrés. L'amibe pénètre par les voies nasales des baigneurs. Elle atteint ensuite la muqueuse et voyage jusqu'au nerf olfactif afin de se loger dans le cerveau. 

Le Département de la Santé de Floride recommande vivement aux baigneurs d'éviter tout contact entre ces eaux chaudes et le nez. Il est conseillé de porter un pince-nez lors de la baignade et de ne pas plonger ou sauter dans l'eau non traitée. L'administration a également préconisé dans des propos rapportés par Cnews : « Utilisez de l'eau bouillie, fraîche, distillée, ou stérilisée lorsque vous vous rincez les sinus avec un pot neti, ou pour réaliser vos ablutions rituelles ».

À lire aussi Baignade en toute sécurité : le bracelet d’alarme

Réduisez vos factures grâce à nos conseils services
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En m’inscrivant, j’accepte les C.G.U. et de recevoir les newsletters de Radins.com par email.