Assurance auto au tiers : ce qu'il faut savoir

La rédaction - publié le 02/09/2019 à 14:30

L'assurance au tiers couvre uniquement les dommages qu'un conducteur a causés aux autres et à leur véhicule. C'est l'opposé de l'assurance tous risques, qui couvre l'assuré contre la quasi totalité des dommages éventuels. Ce type de contrat correspond à la garantie minimale obligatoire, appelée « responsabilité collective ». Tout véhicule roulant sur les routes françaises doit au moins avoir une assurance auto au tiers.

Assurance au tiers : pour vieilles voitures et jeunes conducteurs

Si l’assurance au tiers est le contrat d’assurance auto qui couvre le moins, il est aussi le moins cher ! C’est pourquoi cette couverture de base ne conviendra pas à tous les conducteurs et à tous les véhicules.L’assurance auto au tiers est davantage destinée aux voitures de faible valeur, c’est pourquoi beaucoup de conducteurs changent de formule au fil du temps. Ils commencent par l’assurance tous risques, pertinente dans les premières années suivant l’acquisition du véhicule, puis choisissent l’assurance au tiers quand leur voiture a déjà bien roulé et perdu de la valeur.Cette assurance peut également être conseillée pour les jeunes conducteurs pour qui l’assurance auto est souvent beaucoup plus chère. Cette formule au rabais conviendra également aux premières voitures des jeunes conducteurs, souvent peu chères.Attention : les jeunes conducteurs désirant se faire plaisir en achetant une voiture neuve ou d’occasion de forte valeur ont intérêt à choisir plutôt l’assurance tous risques.

Assurance au tiers : quelles solutions intermédiaires ?

Entre l’assurance au tiers et l’assurance tous risques, il existe une solution intermédiaire : les formules appelées « au tiers plus », « tiers confort » ou « intermédiaire ».Ces offres correspondent à une assurance au tiers gonflée de quelques garanties supplémentaires comme celles contre le vol ou contre les incendies. Elle est pertinente pour les conducteurs se retrouvant entre deux situations.Par exemple, un assuré peut passer de la formule tous risques à la formule intermédiaire après trois ou quatre années d’utilisation de sa voiture neuve, celle-ci n’ayant pas encore perdu trop de valeur.Astuce : n’hésitez pas à consulter l’argus de l’automobile pour savoir quelle est la valeur de votre voiture année après année.

Comment choisir les options à ajouter à son assurance ?

L’assurance intermédiaire permettra donc à l’assuré d’étendre sa garantie contre le vol, les incendies, mais aussi de bénéficier d’une garantie bris de glace afin d’être indemnisé en cas d’accident ou d’acte de vandalisme. Ces options concernent souvent des couvertures en cas de sinistre assez important.Par exemple, l’assistance auto permet à l’assuré de bénéficier d’une aide matérielle et logistique en cas d’accident.Ces options pourront être ajoutées à une formule d’assurance auto au tiers ou intermédiaire. Pour savoir si l’ajout d’options à son assurance est intéressant, l’assuré devra prendre en compte le coût des cotisations et l’étendue de la couverture afin de trouver le bon équilibre entre les deux.Ajouter quelques garanties à votre contrat d’assurance auto au tiers peut s’avérer très économique en cas de sinistre, mais n’oubliez pas que tout dépend de votre conduite, de votre expérience et de la valeur de votre véhicule ! Lisez notre article pour savoir comment choisir la bonne assurance auto !

Tous les guides assurances
Réduisez vos factures grâce à nos conseils services
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En m’inscrivant, j’accepte les C.G.U. et de recevoir les newsletters de Radins.com par email.