Assurance ski : vraiment indispensable ?

La rédaction - publié le 02/09/2019 à 14:30

Avec ou sans assurance ? Impossible d'échapper à cette question lorsqu'on achète son forfait de remontées mécaniques. Alors, nécessaire ou superflue l'assurance ski ? Repères pour dévaler les pistes en toute sérénité.

S'assurer pour soi

Bon, même si vous ne prenez pas d’assurance, les secours seront là s’il vous arrive quelque chose ! Mais ça risque de revenir cher : un petit tour en l’hélicoptère vous coûtera environ 600 euros...

  • Il faut avant tout vous renseigner auprès de votre compagnie d’assurance (si vous avez souscrit un contrat accidents de la vie) pour savoir quelles options elle inclut.
  • De même pour votre carte bancaire, elle vous propose peut-être des garanties et assurances comme l’annulation de séjour ou la prise en charge des secours et des frais médicaux. Une assistance rapatriement peut aussi être comprise tout comme le vol et la perte de bagages. A vous de voir si ces options peuvent vous être utiles ou si vous pouvez vous en passer !

Important : ces assurances fonctionnent seulement si vous avez réglé les forfaits de ski et les dépenses dont vous voulez obtenir le remboursement avec la carte bancaire concernée.

  • Vous pouvez souscrire à la garantie assistance et rapatriement : elle vous protégera en cas de retour anticipé en train, avion, ambulance... Elle peut aussi prendre en charge la venue d’un proche à votre chevet ou financer la garde de vos enfants si vous êtes dans l’incapacité de vous en occuper. Regardez bien les clauses de votre assurance pour être bien au courant des options qu’elle propose.

Votre assurance refuse de vous indemniser suite à un sinistre ? Exigez le versement !

S'assurer pour les autres

Manque de visibilité, chute, vitesse non contrôlée... le danger ne vient pas toujours des autres sur les pistes. L’assurance responsabilité civile (comprise dans votre assurance habitation) couvre les dommages que vous pourriez causer à une tierce personne : incidents corporels ou casse du matériel. Mais elle ne prend pas en charge les frais vous concernant.

Comment limiter les frais

  • Epluchez vos contrats d’assurance pour éviter de souscrire et de faire des doublons de contrat pour une même prestation ! Par exemple, si vous avez l’assurance « garantie des accidents de la vie », nul besoin de souscrire à l’assurance ski proposée dans les stations. La souscription de plusieurs assurances ne garantit en rien un remboursement plus avantageux, bien au contraire !
  • Fuyez les tarifs trop tentants ! Souvent, lorsque l’assurance propose des tarifs attractifs, le montant des franchises ou les faibles garanties assorties vous feront déchanter !

Les assurances ski les moins chères

  • La smeno Pro propose une assurance valable dans le monde entier, avec une couverture en cas d’accident (responsable ou pas), un rapatriement, une indemnité journalière en cas d’incapacité temporaire à skier, un remboursement du forfait des cours de ski et pas de franchise. Coût : 9 € par semaine.
  • Le Carré Neige est une assurance souscrite avec votre forfait ski dès votre arrivée en station. Coût : 2,80 € par jour et par personne ou 22,40 € pour un forfait de 8 à 21 jours.
  • L’Assurski est spécialisé dans l’assurance des sports en Europe. Coût : 45 € la carte assurance annuelle (prenant en charge les sports d’hiver, d’été, mécaniques et extrêmes), 15 € pour 6 jours, 2 € la journée ou 96 € le forfait familial annuel pour 4 personnes.

Votre assurance refuse de vous indemniser suite à un sinistre ? Exigez le versement !

Tous les guides assurances
Réduisez vos factures grâce à nos conseils factures & services
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En m’inscrivant, j’accepte les C.G.U. et de recevoir les newsletters de Radins.com par email.