Tempêtes : comment se faire indemniser ?

Alexis Guiot - publié le 26/03/2020 à 12:00

Au quotidien, vous êtes exposé à de nombreux dangers et les dégâts causés par les phénomènes environnementaux peuvent être particulièrement lourds. Parmi ces dangers, les tempêtes représentent notamment un risque considérable pour vous et votre logement. Afin de se prémunir contre les risques de tempêtes il convient alors de souscrire à une bonne assurance habitation. Selon les assureurs, les risques couverts et les modalités d’indemnisation peuvent être différentes. Pour éviter les mauvaises surprises et obtenir un remboursement rapide des dégâts causés par une tempête, nous vous présentons en détail la procédure à respecter pour être bien indemnisé, et ce, dans les meilleurs délais.
 

La garantie tempête : quels dégâts sont couverts ?

Afin de protéger au mieux votre logement et vos biens mobiliers, il convient de souscrire à une assurance habitation. Grâce à ses garanties, l’assurance habitation vous permet de bénéficier d’une indemnisation dans le cas où votre logement subit des dégâts relevant des situations couvertes par votre contrat. Parmi les principales garanties de l’assurance habitation on retrouve notamment la garantie tempête qui vous permet d’être indemnisé dans le cas où votre logement, vos biens immobiliers ou bien votre véhicule sont endommagés voire détruits par une tempête. Dans la majorité des contrats, la garantie tempête couvre les situations qui suivent : 

  • Dégâts liés à l’action du vent : tuiles arrachées, façade endommagée…
  • Dégâts causés par la pluie dans une tempête : dégâts des eaux, humidité… 
  • Dégâts suite à des chutes de neige, de grêle ou de gel dans une tempête : affaissement du toit, infiltration… 

L’indemnisation de ces dégâts fait donc partie des risques de base couverts par la garantie tempête des différentes compagnies d’assurance. A ces dégâts peuvent s’ajouter d’autres risques couverts par la garantie tempête : 

  • Frais de déblaiement des gravats
  • Frais de dépollution 
  • Frais de réparation des canalisations
  • Frais de relogement pendant les travaux

Avant de choisir la compagnie qui vous protégera dans votre vie quotidienne, il est donc essentiel de vous intéresser en détail sur les risques et les dégâts qui sont pris en charge par la garantie tempête du contrat d’assurance qui vous est proposé.
 

La garantie tempête : quels dégâts sont exclus ?

Couvrant plus ou moins de risques selon les contrats, la garantie tempête peut également contenir des exclusions. Ainsi, en fonction des compagnies d’assurance, les exclusions de la garantie tempête peuvent porter sur différents points : 

  • Les bâtiments de construction légère : recouvert d’une bâche, de tôle ou d’une matière plastique
  • Les équipements et aménagements extérieurs : véranda, piscine, panneaux solaires, serres, les fils aériens…
  • Les stores, les volets, les persiennes, les antennes sont exclus sauf s’ils sont endommagés en même temps que le bâtiment
  • Le jardin : les plantations et les arbres

A ces exclusions, on peut ajouter les vitres du bâtiment qui sont, elles, couvertes par la garantie bris de glace présente dans l’assurance multirisques habitation. Pour éviter les mauvaises surprises, intéressez-vous de près aux éléments qui sont couverts ou non par la garantie tempête de votre assurance. 

A noter : en cas de dommages corporels subis, c’est la garantie individuelle ou la garantie accidents de la vie (GAV) de l’assuré qui sera appliquée.

Quelle est la procédure pour faire jouer la garantie tempête ?

Afin d’anticiper les éventuels dégâts causés à votre logement en cas de tempête, il convient de souscrire à un bon contrat d’assurance habitation. Ce contrat, obligatoire pour les locataires, est vivement conseillé à tous puisqu’en cas de sinistre, les frais liés aux réparations peuvent être particulièrement lourds. En cas de tempête qui endommagerait voire détruirait votre logement ou les autres biens inclus dans cette couverture, il est important de connaître les différents éléments qui sont pris en compte pour que la garantie tempête soit effective.

La mise en application de la garantie tempête ne peut se faire que sous certaines conditions. En effet, pour que les assureurs acceptent de vous indemniser au motif de la garantie tempête, il est nécessaire que les dégâts soient observés sur d’autres bâtiments ou arbres présents dans un rayon de 5 kilomètres autour de votre domicile. Les conditions posées par les assureurs permettent d’éviter les éventuelles fraudes mais peuvent également vous êtes préjudiciables pour obtenir un bon remboursement. 

A noter : si votre habitation a connu des dommages collatéraux et que vous vous situez dans une zone limitrophe au lieu de la tempête, certains assureurs peuvent demander un justificatif payant de la station météorologique attestant de la puissance du vent dans votre région. 

Quelles sont les modalités pour déclarer des sinistres liés à une tempête ?

A l’instar des autres sinistres, il convient de vous rapprocher le plus rapidement possible de votre assureur afin de l’informer des dégâts subis. Ainsi, dans les cinq jours qui suivent le sinistre, vous devez envoyer une lettre recommandée à votre assureur ou bien aller directement en agence. La réalisation des démarches dans les plus brefs délais est nécessaire pour que l’assureur accepte votre demande et pour que vous soyez rapidement indemnisé. 

Pour faire votre demande d’indemnisation, il est nécessaire de présenter en détail la situation et les dégâts causés par la tempête. Ainsi, vous devez préciser les pertes et les dégâts subis suite au passage d’une tempête. Afin de faciliter vos démarches, il est conseillé de vous munir d’un maximum de justificatifs : factures d’achats des biens perdus, actes notariés, contrats de location, expertises, témoignages, photos… Une fois toutes ces informations transmises à votre assureur, un expert sera mandaté par la compagnie pour évaluer le montant du sinistre. En accord avec vous, l’expert proposera ainsi un montant pour vous indemniser. 

A noter : dans le cas où le montant des dégâts est particulièrement élevé, il est préférable de faire appel à un expert de votre choix pour être bien conseillé et obtenir la meilleure indemnisation possible. 

Que faire si les dégâts sont liés à votre voisin ?

A la suite d’une tempête, il peut arriver que vous soyez victime de dommages collatéraux. Par exemple, si la tempête a entraîné la chute d’un arbre qui se trouvait dans le jardin de votre voisin et qu’il s’est abattu sur votre toit, les démarches pour être indemnisé vont être différentes. En effet, même si l’arbre est sur la propriété de votre voisin, il ne peut être tenu responsable de ce sinistre. Cependant, il se doit tout de même de prendre en charge les frais de tronçonnage et d’enlèvement.

A noter : le voisin peut être tenu pour responsable de la chute de l’arbre dans le cas où vous lui avez demandé au préalable par lettre recommandée de le couper face au risque que l’arbre représentait.

Que faire si votre voiture est endommagée ?

Dans le cas où votre voiture a été endommagée au cours de la tempête, la question de l’assurance se pose : habitation ou auto ? Pour obtenir une indemnisation pour les dégâts causés sur votre véhicule au cours d’une tempête, il est nécessaire d’avoir souscrit au préalable à une assurance auto comprenant la garantie dommages. Dans le cas où vous n’avez qu’une assurance “au tiers”, vous ne pourrez pas bénéficier d’une indemnisation.
 

Les frais liés aux réparations

Une fois votre assureur informé du sinistre subi, vous devrez chercher les professionnels qui pourront se charger des réparations. Afin de trouver le bon artisan, il convient de demander plusieurs devis au préalable. En effet, d’un artisan à l’autre, le montant des réparations peut varier. Pour éviter les mauvaises surprises et notamment un refus de la prise en charge de l’ensemble du montant des réparations par votre assureur, il est essentiel de trouver le meilleur tarif possible. 
 

L’importance de l’assurance habitation

Afin de se prémunir face à tous les risques de la vie, il est donc essentiel d’avoir les contrats d’assurance les plus adaptés. Pour être sûr de bénéficier d’une bonne indemnisation en cas de tempête, il est essentiel d’avoir un contrat comprenant une garantie tempête afin d’être remboursé des frais de réparations pouvant être élevés dans ce genre de situation. Pour répondre au mieux à votre besoin en protection, il est essentiel de bien choisir votre contrat d’assurance habitation. Afin de souscrire à la meilleure offre possible, vous pouvez comparer les différentes offres présentes sur le marché et ainsi sélectionner la couverture la plus solide possible. 

Lors de votre recherche, pensez à vous intéresser de près à différents éléments compris dans les contrats proposés. Parmi les points qui nécessitent votre attention, on peut citer les exclusions de garanties qui peuvent devenir une véritable mauvaise surprise lorsque survient un sinistre de ce type. A ces exclusions, il faut également ajouter les franchises prévues par les contrats. Variable selon les contrats, la franchise appliquée en cas de dégâts causés par une tempête peut être plus ou moins élevée.

Pour être sûr d’être parfaitement protégé même en cas de tempête, il est donc essentiel de souscrire à une assurance habitation de qualité avec des garanties parfaitement adaptées. Être bien assuré vous permet ainsi d’être serein et vous évitera des mauvaises surprises en cas d’endommagement ou de destruction de votre logement et de vos biens mobiliers couverts par votre contrat. 
 

Tous les guides assurances
Réduisez vos factures grâce à nos conseils services
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En m’inscrivant, j’accepte les C.G.U. et de recevoir les newsletters de Radins.com par email.