Conduite accompagnée : quelle assurance auto choisir ?

La rédaction - publié le 02/09/2019 à 14:30

Pour compenser les dépenses occasionnées pour l’obtention du permis de conduire, il serait judicieux de faire des économies sur l’assurance auto. Si vous avez choisi la formule de conduite accompagnée, voici quelques conseils qui vous aideront à mieux choisir votre assurance.

Quelles sont les différentes formes de conduite accompagnée ?

La conduite accompagnée se décline sous différentes formules. L’Apprentissage Anticipé de Conduite (AAC) est dédiée aux jeunes de 15 ans qui ont déjà suivi une formation initiale dans une auto-école. Cette formule donne droit à une réduction de la surprime d’assurance. Il existe une autre déclinaison qui s’adresse aux personnes âgées de 18 ans au moins. Cette formation est accessible sous certaines conditions et se fait sur 3 mois. Quant à la conduite encadrée, il s’agit d’une formule destinée aux jeunes qui souhaitent intégrer certains métiers de la route. Elle s’adresse principalement aux personnes qui ont déjà réussi l’examen pour l’obtention du permis B.Comparez les assurances auto : réalisez jusqu’à 220 € d’économies

Quel type d'assurance auto choisir pour la conduite accompagnée ?

La conduite accompagnée requiert une extension de garantie. Cette extension de garantie doit être demandée par le propriétaire du véhicule à l’inscription de l’apprenti conducteur à l’auto-école.L’assurance est en droit de refuser cette extension de garantie si elle considère que le risque est trop élevé. Ce cas peut se présenter dans l’hypothèse où l’accompagnateur a déjà été condamné pour un délit routier : conduite en état d’ivresse, refus d’obéir à un ordre de s’arrêter, conduite pendant une période de suspension ou d’annulation du permis, blessures ou homicides involontaires. En cas d’accident, c’est l’accompagnateur qui est tenu responsable et il doit assumer une franchise « conducteur novices » pour les dommages causés.Aucune hausse de la cotisation n’est requise de la part de l’assuré si l’assurance accepte l’extension de garantie.

Assurance auto : les avantages de la conduite accompagnée

L’assurance impose généralement aux jeunes conducteurs une surprime de 100 % de la cotisation normale pour la raison qu’ils représentent un haut risque d’accident compte tenu de leur faible expérience en conduite. Pour ceux qui ont obtenu leur permis de conduire à l’issu d’un Apprentissage Anticipé de la Conduite (AAC), cette surprime est réduite à 50 % de la cotisation pour la première année et à 25 % pour la deuxième année s’ils n’ont causé aucun accident. Elle est définitivement supprimée au bout de la troisième année.Ce traitement de faveur ne s’applique pas aux jeunes conducteurs qui ont suivi une formation de conduite supervisée ou de conduite encadrée.

Comment économiser sur l'assurance auto jeune conducteur ?

Il est possible d’obtenir une assurance auto pour jeune conducteur à un prix plus raisonnable. Si vous désirez faire des économies sur votre assurance, pensez à :

  • suivre une formation d’AAC ;
  • choisir une voiture à petite cylindrée ;
  • choisir votre couverture en fonction de vos besoins au lieu de prendre systématiquement une couverture tout risque ;
  • comparer les offres de différentes compagnies d’assurance avant de souscrire à une assurance auto.

Dans tous les cas, passer par l’AAC pour obtenir votre permis est un choix judicieux. Cette formation vous permet non seulement d’avoir votre permis de conduire plus facilement, et elle vous donne droit à des réductions sur l’assurance auto.Comparez les assurances auto : réalisez jusqu’à 220 € d’économies

Tous les guides assurances
Réduisez vos factures grâce à nos conseils factures & services
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En m’inscrivant, j’accepte les C.G.U. et de recevoir les newsletters de Radins.com par email.