L’assurance dommage ouvrage protège votre construction

La rédaction - publié le 02/09/2019 à 14:30

Si vous avez pris la décision de déclencher un chantier pour votre futur logement, il est impératif de se focaliser sur les assurances. Ces dernières représentent un coût important, mais elles vous donnent accès à une protection non négligeable. Si un problème venait à être identifié, vous pourriez être indemnisé rapidement afin de jouir de travaux de rénovation. Les professionnels conseillent de s’attarder sur un contrat spécifique.

La Loi Spinetta a instauré cette protection pour votre logement en 1978

Les consommateurs s’attardent généralement sur la construction, mais ils n’accordent pas une réelle importance à tous les contrats qui sont indispensables. Certains sont souscrits par le maître d’œuvre, mais d’autres doivent être signés par les futurs propriétaires. Ils sont donc invités à étudier en profondeur l’assurance dommage ouvrage qui vous donne les moyens de jouir d’une protection dans le cas d’un défaut de conformité ou des malfaçons. Contrairement aux idées reçues, il est largement recommandé d’opter pour ce contrat qui est instauré depuis 1978. C’est la Loi Spinetta qui a permis à cette mesure de voir le jour.

L'assurance peut être souscrite par une personne morale ou physique

Elle mentionne les conditions dans lesquelles l’assurance dommage ouvrage peut être validée. Elle a pour vocation de garantir les réparations si des problèmes étaient identifiés. Ces derniers peuvent être liés à la responsabilité des constructeurs. Dans la plupart des cas, il est nécessaire de présenter ce document au notaire si vous décidez de vendre votre habitation. En effet, elle sera valable pendant plusieurs années, le nouvel acquéreur pourrait ainsi être couvert à son tour. Toutefois, ce domaine peut s’avérer complexe à comprendre, il est donc judicieux de partager quelques connaissances afin de vous guider. Toutes les données sont disponibles dans le texte de loi qui mentionne le cadre dans lequel ce contrat est opérationnel.

Un coût relativement élevé, mais la sérénité n’a pas de prix

Toutes les personnes morales ou physiques qui décident d’entamer des travaux de construction sont engagées à souscrire à une assurance. Le coût est aussi une source d’interrogations très importante. Il est impératif d’effectuer une simulation en ligne afin de calculer le tarif, mais il s’articule généralement aux alentours de 1000, voire 2000 euros. En fonction des organismes et des situations, le prix peut être plus faible ou à contrario plus élevé. C’est pour cette raison qu’il est indispensable de procéder à une étude approfondie dans le but de déterminer le coût le plus précis. Même si ce dernier apparaît comme fort, il est primordial d’opter pour un tel contrat puisque les frais engendrés par les réparations sont souvent très élevés. Sans ce contrat, l’indemnité sera beaucoup plus longue à obtenir, ce qui vous forcera à attendre longtemps avant une éventuelle rénovation.

Un contrat susceptible de vous protéger pendant 10 ans

Ce délai n’est pas si dramatique dans le cas d’une malfaçon qui n’entache pas votre quotidien, mais si la solidité de la maison est menacée, l’intérêt de l’assurance dommage ouvrage prend ainsi tout son sens. Même si la facture est très élevée, cette souscription s’avère être rassurante pour les 10 prochaines années suivant la fin des travaux de construction. Si vous êtes désormais convaincu de l’efficacité de ce contrat, sachez qu’il est impératif de le signer avant l’ouverture du chantier qu’il soit en lien avec la construction d’une maison, la rénovation ou la réhabilitation de celle-ci. De plus, sachez que cette assurance est valable même si vous effectuez une extension de votre demeure.

Une souscription facilitée grâce à l'essor d'internet

Si vous n’avez pas pensé à choisir cette inscription, il est encore envisageable de souscrire grâce à la puissance du Web. Un formulaire est disponible en ligne pour l’assurance dommage ouvrage dédiée aux particuliers. Après avoir renseigné tous les champs, vous aurez la possibilité de transmettre votre dossier. Des solutions adaptées à tous les profils seront au rendez-vous, les conseillers peuvent ainsi finaliser votre souscription en quelques heures seulement. Il sera par contre essentiel d’envoyer tous les justificatifs demandés, car dans le cas contraire, le délai sera beaucoup plus important. Si auparavant, le temps nécessaire était long, ce n’est désormais plus le cas, les démarches sont moins laborieuses grâce à Internet.

Les contextes dans lesquels le contrat est valable

Grâce à notre guide, vous avez désormais une multitude de données concernant cette assurance, mais il est indispensable de vous renseigner sur la couverture. Le contrat est donc validé pour les malfaçons ainsi que les vices susceptibles d’entacher la solidité de votre structure. Si cette dernière n’est pas en mesure d’être habitée, les dommages peuvent être couverts. Ce cas de figure est particulièrement inquiétant puisque vous n’aurez pas la possibilité de franchir le seuil de la porte afin de poser vos valises. Vous pouvez être face à un défaut d’isolation thermique ou encore un affaissement du plancher.Un troisième contexte est pris en compte dans ce contrat, il s’agit des équipements qui ne peuvent pas être dissociés de la construction. Cela concerne la chape de béton par exemple, voire les canalisations.

Tous les guides assurances
Réduisez vos factures grâce à nos conseils services
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En m’inscrivant, j’accepte les C.G.U. et de recevoir les newsletters de Radins.com par email.