Garages collaboratifs : mettez les mains dans le cambouis pour faire des économies !

Cécile Ducommun - publié le 28/11/2019 à 23:12

En 2018, le budget automobile des Français s'élevait à 6 063 €. Un budget qui pèse donc lourd. Le poste ''entretien, réparation et achat de pièces '' est le plus gourmand puisqu'il représente à lui seul 14 % du budget auto des ménages, soit 1424 € par an en moyenne. Lorsqu'on possède une voiture qui a de l'âge, le montant peut grimper rapidement. Il existe pourtant un moyen simple de faire des économies sur ce poste de dépenses, faire les réparations soi-même. Les garages collaboratifs mettent à disposition des initiés comme des grands débutants, leurs compétences et du matériel de professionnel.
 

Le principe du garage collaboratif

Qu'on les appelle « collaboratifs », « solidaires » ou « associatifs », tous les garages de ce type fonctionnent sur le même principe : ouverts à tous, débutants comme initiés, on y loue un emplacement ou un pont de levage pour faire ses réparations. Ces garages reposent sur l'entraide et la formation : vous trouverez toujours une personne pour vous expliquer comment faire ou pour vous donner un coup de main en cas de besoin, l'idée étant d'échanger sur ses compétences, de se perfectionner et d'apprendre, tout en offrant des conditions de sécurité, d'hygiène et de respect de l'environnement optimales. Ils se distinguent des garages « classiques » par le fait qu'ils ne sont pas dans une logique de profits. Les personnes qui viennent y faire leurs réparations ne sont pas des clients, mais des adhérents.
 
Chaque structure possède un mode de fonctionnement qui lui est propre. On peut néanmoins dégager quelques généralités. Pour accéder aux garages collaboratifs, il vous faudra dans un premier temps, payer une adhésion ou un abonnement. Les tarifs varient selon la structure : entre 10 et 150 € par an. Cet écart de prix s'explique par le fait que certains sont subventionnés par l'État, d'autres vendent du matériel et des pièces détachées voire des véhicules d'occasions. En revanche, le tarif horaire est généralement inférieur à 10 €.
 
Certains garages proposent également des services annexes, souvent payants, comme la réalisation des réparations par un initié, la commande de pièces détachées ou encore des formations théoriques et pratiques.

Que faut-il payer pour effectuer ses réparations ?

  • L'adhésion à l'association ;
  • La location de l'emplacement ou du pont de levage ;
  • Les pièces détachées que vous remplacerez soit en vous les procurant par vous-même, soit en les commandant par l'intermédiaire du garage ;
  • Les services annexes éventuels.
     

Que pouvons-nous réparer ?

Pour des raisons de sécurité, certaines réparations ne sont pas prises en charge par les garages collaboratifs. Néanmoins, vous pourrez effectuer tout ce qui touche à l'entretien du véhicule ainsi que les petites réparations, ce qui vous laisse tout de même de nombreuses possibilités  : 
 

  • Les révisions : changement des balais d'essuie-glace, des filtres (air, huile, gasoil...), vidanges ;
  • Changement des plaquettes de frein ou des disques ;
  • Changement ou réparation de l'échappement ;
  • Remplacement des suspensions ;
  • Changement de l'embrayage ;
  • Changement de l'alternateur ou du démarreur ainsi que des cardans et des rotules, etc.
     

Quels sont les avantages ?

L'avantage principal des garages collaboratifs est d'ordre économique. La main-d'œuvre est ce qui coûte le plus cher dans un garage. De plus, qu'elles soient professionnelles ou juste passionnées de mécanique, les personnes qui vous accompagnent le font en toute objectivité et ne vous inciteront pas à changer des pièces en bon état de fonctionnement, comme peuvent le faire certains garagistes peu scrupuleux. Les garages collaboratifs permettent ainsi de réduire le coût d'entretien de votre véhicule de 50 % en moyenne.
 
En effectuant vous-même les réparations, vous pourrez (re)découvrir les bases de la mécanique, améliorer vos connaissances et développer vos compétences. Enfin, comme vous n'êtes jamais seul, c'est un bon moyen de faire des rencontres. Certains garages organisent même des événements uniquement pour leurs adhérents (petits concerts, expositions, soirées dansantes...) !
 

Comment trouver le garage associatif le plus proche de chez vous ?

Les garages collaboratifs sont actuellement en plein essor. On en dénombre de plus en plus à travers les quatre coins de la France. Cependant, certaines régions sont mieux dotées que d'autres. Pour vérifier si il y en a un à proximité de chez vous, vous pouvez vous rendre sur le site selfgarage.fr, qui répertorie tous les garages collaboratifs des 22 régions métropolitaines.
 
La prochaine fois que vous aurez des réparations à faire sur votre véhicule, au lieu de vous précipiter chez un garagiste, allez vous renseigner dans l'une de ces structures, et pourquoi pas, adhérer à l'une d'entre elles. Si vous êtes déjà adhérent dans une structure de ce type, faîtes nous partager votre expérience et votre avis en commentaire !
 

Tous les guides assurances
Réduisez vos factures grâce à nos conseils factures & services
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En m’inscrivant, j’accepte les C.G.U. et de recevoir les newsletters de Radins.com par email.