Mon animal est mort : que dois-je faire ?

La rédaction - publié le 03/09/2019 à 14:30

La perte d’un animal de compagnie est une épreuve difficile. Une fois le premier choc passé, il faut décider que faire de la dépouille du chien, du lapin ou du chat mort. Des normes strictes encadrent l’élimination du corps des animaux, voici ce qu’il convient de retenir.

L'enterrement de votre animal

Afin de garder un souvenir de lui, il est possible d’enterrer son animal dans son jardin. Pour cela, il faut être propriétaire du lieu. La dépouille de l’animal doit être inhumée à 35 mètres de toute habitation et des points d’eau, à une profondeur de 1,20 mètre, et être recouverte de chaux vive. Il est interdit de placer le corps dans un sac en plastique. Vous pouvez par contre l’envelopper dans un linge, ou utiliser une boîte en bois ou en carton. Si vous vivez dans un lotissement, consultez le cahier des charges pour vérifier les conditions d’inhumation dans le jardin. Ceux qui n’ont pas de jardins, ou pas de place, peuvent choisir un cimetière. La loi interdit l’inhumation des bêtes dans le caveau familial. Cependant, il existe en France une vingtaine de cimetières animaliers qui proposent une inhumation en pleine terre ou en caveau pour tous les types d’animaux. L’inhumation en caveau est toutefois une solution assez coûteuse. Comptez 1 000 € pour le caveau et 90 € pour la location annuelle de la concession.

L'incinération de votre animal

Vous pouvez aussi choisir d’incinérer la dépouille de l’animal. Vous aurez le choix entre une incinération collective avec d’autres animaux, ou une incinération individuelle.L’incinération collective coûte entre 15 et 120 euros, selon le poids de l’animal. Les cendres sont dispersées dans des sites réservés à cet effet, notamment dans un « jardin du souvenir ».Dans le cas de l’incinération individuelle, vous avez l’autorisation d’assister à la crémation. Cette option vous coûtera cher, entre 25 et 200 € selon le poids de l’animal, sans oublier le prix de l’urne.Toutefois, elle vous permet de récupérer les cendres de votre compagnon pour les garder chez vous. Par contre, il est interdit de disperser les cendres dans la nature pour des raisons sanitaires.

Ce que dit la loi en cas de décès d'un animal

Il est interdit de jeter la dépouille de votre animal à la poubelle ou dans les égouts, même si c’est un poisson rouge. Si l’infraction est constatée, vous encourez une amende d’un montant de 150 euros. Afin d’épargner aux propriétaires plus de souffrance, les vétérinaires peuvent prendre en charge les formalités relatives à la disposition de la dépouille, selon les indications du maître, moyennant un certain prix. Pour les animaux pesant plus de 40 kg, l’article L 226-4 du Code rural précise que le service public de l’équarrissage doit prendre en charge la dépouille dans les 48 heures suivant le décès. Les coordonnées des entreprises chargées de la collecte sont affichées en mairie. Le service vous coûtera entre 80 et 180 €.

Tous les guides assurances
Réduisez vos factures grâce à nos conseils services
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En m’inscrivant, j’accepte les C.G.U. et de recevoir les newsletters de Radins.com par email.