Mon chien n’arrête pas d’aboyer : que faire ?

La rédaction - publié le 02/09/2019 à 14:30

Si l’aboiement est parfaitement normal chez un chien, des aboiements répétés peuvent témoigner d’un profond mal être de votre compagnon. De plus, cette gêne peut devenir problématique pour vos voisins... et pour vous ! Alors que faire si votre chien aboie à longueur de temps ?

Expliquer les aboiements du chien

L’aboiement est l’un des modes de communication privilégié du chien. Un chien qui aboie lorsque quelqu’un sonne à la porte, ou que vous rentrez chez vous, est parfaitement normal : vous pénétrez sur son territoire et l’aboiement est un signal instinctif pour prévenir d’une modification de son environnement. En revanche, si votre compagnon aboie en permanence, vous faites face à un véritable problème.Il est primordial de comprendre pourquoi votre chien aboie de manière intempestive. Voici quelques raisons qui pourraient expliquer son comportement :

  • Un changement permanent dans son environnement (nouvel animal, odeur étrange, travaux, réaménagement, déplacement de son lieu de repos, etc.)
  • Un stress lié à votre absence et une hyper-dépendance : votre chien ne peut se passer de vous ou d’un membre de votre famille, et ne sait pas gérer le stress qui résulte de son absence.
  • Un problème comportemental : absence de hiérarchie au sein du foyer, maltraitance de votre part ou de celle d’un des membres de la famille.
  • Une douleur ou une maladie : rendez-vous chez le vétérinaire pour vous assurer que votre compagnon se porte bien.
  • Un besoin de se défouler : certaines races de chien ont besoin de courir tous les jours en liberté, alors que d’autres sont très calmes. Respectez-vous ses besoins ?
  • Il existe encore beaucoup d’autres possibilités : peur, angoisse, tristesse, excitation, frustration, ennui, etc.

Vous devez donc découvrir ce qui cloche afin de pouvoir y remédier de la meilleure manière possible, pour vous et pour votre chien.Assurance animaux : protégez la santé de votre compagnon au meilleur prix !

Bien éduquer son chien

Qu’un chiot aboie est parfaitement normal, cependant vous devez lui apprendre dès le plus jeune âge à limiter ses aboiements. Le gronder ou le frapper dès qu’il aboie est une très mauvaise idée : vous serez violent avec votre compagnon pour quelque chose de naturel chez lui, et vous risquez de nuire à votre relation, tout en provoquant chez lui un véritable stress.De plus, certains chiens aboient car ils se sentent délaissés : si vous le grondez, vous tournez votre attention vers lui, et c’est exactement ce qu’il cherche ! Il vaut mieux lui parler une fois sèchement puis l’ignorer, et ce dès le plus jeune âge ! Il arrêtera très rapidement d’aboyer, associant votre indifférence au bruit qu’il fait.Autre raison principale de l’aboiement d’un chien : votre départ. La plupart des maîtres prennent un ton triste et ont un regard coupable avant de partir travailler. Le chien sent non seulement que son maître s’en va, mais aussi et surtout qu’il se sent mal de le laisser seul. Ne lui parlez pas avant de partir, et évitez de lui demander tristement de « rester bien sage » ! Votre chien ne comprendra pas ce que vous dites, mais comprendra que vous partez, vous risquez donc de l’angoisser. Partez de chez vous normalement, il aura beaucoup moins l’impression d’être abandonné.

Le collier : une mauvaise idée

Les colliers envoyant une petite décharge dès que votre chien aboie sont une très mauvaise idée. En plus d’être une situation douloureuse et stressante pour votre compagnon, vous « soignez » la conséquence et non la cause de son mal être. Avec ce collier, votre chien perd son seul moyen d’expression pour vous faire comprendre que quelque chose ne va pas !De plus, il risque de trouver un moyen différent de s’exprimer, en devenant plus agressif, en arrêtant de manger, ou encore en détruisant vos meubles ou votre jardin. Vous comprendrez encore moins votre chien, et risquez peut-être de vous ruiner en vétérinaire, médicaments, nourriture coûteuse, etc.Si vous devez absolument remédier à ses problèmes d’aboiement tout de suite, vous pouvez tenter le collier brumisateur. Ce collier diffuse une odeur que le chien n’aime pas, uniquement si celui-ci aboie trop souvent. La méthode n’est pas douloureuse ni stressante, et le chien n’est pas « puni » chaque fois qu’il s’exprime, il comprendra donc rapidement que ce sont des aboiements répétés qui provoquent cette odeur. Cette méthode doit être temporaire, mais peut porter ses fruits occasionnellement, par exemple si vous partez pour un week-end.Assurance animaux : protégez la santé de votre compagnon au meilleur prix !

Quelques astuces anti-aboiement

Plusieurs solutions douces existent pour empêcher votre chien de trop aboyer. En premier lieu, vous pouvez être affectueux et jouer avec lui quand il est silencieux, mais l’ignorer dès qu’il se met à aboyer trop souvent. Quand il se tait, attendez de vous assurer qu’il a cessé d’aboyer, puis retournez jouer avec lui. Arrêtez de nouveau dès qu’il aboie. Au bout de quelques jours, votre chien aura compris qu’il ne doit pas aboyer, sous peine de vous voir vous détourner de lui.Ignorez-le avant de sortir de chez vous : comportez-vous normalement et ne lui dites pas « au-revoir ». Vous pouvez commencer par réagir ainsi pour de petites absences (aller acheter du pain, partir faire quelques courses) et augmenter peu à peu le temps d’absence. Vous pouvez également laisser la radio ou la télévision allumée afin qu’il ait une impression de présence, par exemple.Si ni le collier, ni l’éducation, ni aucune des solutions proposées ne fonctionne, n’hésitez pas à consulter un vétérinaire ou un éducateur, qui sauront vous conseiller en fonction du caractère de votre chien.

Que risque le maître en cas de gêne pour le voisinage ?

Chaque propriétaire possède un « droit à la tranquillité ». Plus vous vivrez dans un quartier calme, moins votre chien pourra aboyer. Si vous ne risquez pas grand-chose lorsqu’il s’agit d’un chiot qui fait ses premières nuits, ou d’un chien poussant à peine deux ou trois aboiements par jour, un chien qui aboie en permanence peut vous apporter plus de soucis. Vous pouvez écoper d’une expulsion si vous êtes locataire, et que la gêne est trop importante, ou vous retrouver à payer jusqu’à 450 € d’amende.Des pétitions et visites d’organismes spécifiques peuvent aussi être lancées à votre encontre. Alors n’hésitez pas à régler le problème le plus rapidement possible !A lire aussi :Animaux : comment éviter que mon chien fugue ?Quels vaccins pour mon chien ?

Tous les guides assurances
Réduisez vos factures grâce à nos conseils services
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En m’inscrivant, j’accepte les C.G.U. et de recevoir les newsletters de Radins.com par email.