Conducteur secondaire : est-ce le bon plan pour les jeunes assurés ?

Alexis Guiot - publié le 17/02/2020 à 18:00

Vous venez d’obtenir votre permis de conduire et vous cherchez la bonne assurance pour conduire en toute sécurité au meilleur prix ? Avant toute chose, il est important de savoir que la majorité des assureurs appliquent des tarifs plus élevé pour leurs contrats jeunes conducteurs. Une tarification plus élevée qui s’explique par les risques d’accidents qui sont plus importants chez cette catégorie de conducteurs. Afin de pouvoir profiter de votre permis sans avoir à payer une prime d’assurance élevée, l’une des solutions peut être d’être inscrit en tant que conducteur secondaire sur le contrat d’assurance de ses parents. Mais attention, pour que cette déclaration ne soit pas considérée comme une fraude à l’assurance, il est important de respecter les conditions propres à chaque contrat d’assurance. 
 

Les jeunes conducteurs : une catégorie à risques pour les assureurs

Par rapport à un conducteur expérimenté, un jeune conducteur présente naturellement plus de risques de causer un accident. Selon les statistiques, les conducteurs âgés entre 18 et 20 ans sont la catégorie la plus à risques pour les assureurs. De ce fait, les assureurs n'hésitent pas à faire payer une prime d’assurance plus élevé pour les jeunes conducteurs. Des contrats plus onéreux donc que cette catégorie de conducteurs n’est pas forcément en mesure d’assumer financièrement. Pour réduire le coût de leur assurance, l’une des solutions est de modifier le contrat d’assurance auto des parents en y ajoutant le jeune conducteur en tant que conducteur secondaire. Une modification qui est soumise à certaines conditions. 
 

Qu'entend-on par conducteur secondaire ?

La majorité des contrats d’assurance auto offrent la possibilité d’ajouter un ou plusieurs conducteurs secondaires aux garanties du contrat. Le conducteur secondaire correspond généralement à un proche du titulaire du contrat : conjoint, parent, enfant. En tant que conducteur secondaire il est autorisé à conduire le véhicule mais de manière moins régulière que le conducteur principal. Selon les conditions des contrats, la fréquence d’utilisation autorisée pour le conducteur secondaire peut varier. Pour que la couverture corresponde véritablement à vos besoins et les habitudes de conduite de chacun des assurés du contrat, il convient de s’intéresser dans le détail aux conditions du contrat. 
 

Des conditions différentes selon les compagnies d’assurance

Il n’existe pas de définition légale du conducteur secondaire. Les conditions et la définition du conducteur secondaire sont fixées par chaque assureur. Ainsi, en fonction des besoins de chaque conducteur et de la fréquence d’utilisation du véhicule, il convient de connaître précisément les conditions d’application des garanties du contrat d’assurance auto souscrit. 

Le respect des conditions d’application des garanties est un élément essentiel pour éviter les mauvaises surprises et être assuré que la couverture s’appliquera parfaitement. Ainsi, il est important que les conditions du contrat soient en adéquation avec la fréquence d’utilisation du véhicule de la personne inscrite en tant que conducteur secondaire. 
 

Le conducteur secondaire est-il un conducteur occasionnel ?

Dans le monde de l’assurance, la définition des termes et des situations couvertes est un élément important qu’il convient de bien prendre en compte lors de votre souscription. En effet, afin d’être assuré que la situation sera bien couverte par le contrat auquel vous avez souscrit, il est nécessaire de connaître les conditions sous lesquelles le conducteur secondaire est couvert. Ainsi, il est nécessaire de distinguer le conducteur occasionnel du conducteur secondaire. 

Selon les contrats et les conditions des garanties, le conducteur secondaire peut être couvert pour une utilisation plus ou moins régulière du véhicule. Ce type de conducteur se distingue d’un conducteur occasionnel au niveau de son identification. En effet, le le nom du conducteur secondaire est clairement mentionné dans le contrat et peut donc bénéficier de l’évolution du bonus/malus du contrat. A l’inverse, le conducteur occasionnel n’est pas identifié et ne peut donc pas profiter de cette évolution. 
 

Pourquoi opter pour le conducteur secondaire ?

Le principal avantage d’inscrire un jeune conducteur en tant que conducteur secondaire est financier. En effet, la prime des contrats d’assurance auto est généralement importante et cette catégorie de conducteurs n’est pas forcément en mesure de l’assumer. Dans le cas où la fréquence d’utilisation du véhicule du jeune conducteur correspond aux conditions posées par le contrat concernant la couverture du conducteur secondaire, il est préférable d’opter pour cette solution. Le titulaire du contrat verra sa prime d’assurance augmenter mais le coût sera moins important que si le conducteur secondaire avait souscrit à un contrat individuel. 

A noter : certaines compagnies offrent un bonus aux jeunes conducteurs ayant suivi au préalable la conduite accompagnée. 
 

L’inscription d’un conducteur secondaire : un calcul à long terme

Sur chaque contrat d’assurance auto, les compagnies appliquent un système de bonus/malus. Il est important de savoir que ce système n’est pas lié au conducteur, mais au contrat. De ce fait, lorsqu’un conducteur secondaire est ajouté à la couverture du contrat, ce dernier est impacté et impacte directement l’évolution du bonus/malus du contrat. 

Dans le cas où aucun des conducteurs affiliés au contrat n’est responsable ou victime d’un sinistre, l’évolution annuelle du bonus depuis l’inscription au contrat du conducteur secondaire lui sera profitable. Il pourra ensuite négocier un contrat d’assurance individuel avec un tarif plus intéressant. Si les économies se jouent donc dès le début pour le jeune conducteur, elles seront également plus importantes à l’avenir s'il bénéficie déjà d’un bon niveau de bonus/malus. 
 

La déclaration d’un conducteur secondaire : attention aux fraudes !

Une bonne adéquation entre les conditions de couverture et la fréquence d’utilisation du véhicule par le conducteur est un élément particulièrement important. En effet, dans le cas où l’utilisation du véhicule par le conducteur secondaire évolue et s’avère être plus importante que celle du conducteur principal, il est important d’adapter la couverture et de changer le contrat. Dans le cas où vous n’adaptez pas votre couverture, vous vous exposez à des risques de fraudes : 

  • Majoration de la prime d’assurance
  • Diminution de l’indemnisation en cas de sinistre
  • Refus total d’indemnisation
  • Résiliation du contrat par l’assurance
  • Poursuites juridiques

Pour éviter les mauvaises surprises et garantir une bonne couverture de tous les conducteurs, il convient donc d’être parfaitement transparent et de déclarer précisément la situation des conducteurs inscrits au contrat.
 

Tous les guides assurances
Réduisez vos factures grâce à nos conseils factures & services
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En m’inscrivant, j’accepte les C.G.U. et de recevoir les newsletters de Radins.com par email.