Prix du permis de conduire : 9 pièges à éviter

La rédaction - publié le 03/09/2019 à 14:30

Certains tarifs particulièrement attractifs au premier abord peuvent induire les consommateurs en erreur. Prestations non incluses, heures supplémentaires hors de prix, etc. Quels sont les pièges à éviter ? Comment choisir son auto-école et bénéficier du meilleur rapport qualité-prix ? Voici quelques astuces qui vous permettront de faire le bon choix.

1 – Des leçons plus courtes

Certaines écoles de conduite proposent des leçons de conduite de 50 minutes voire moins. Il suffit donc de faire une addition pour constater que 20 leçons ne suffiront pas à réaliser un minimum de 20 heures. Avant de vous engager, pensez à vérifier la durée des leçons de conduite.

2 – L'absence de prestations supplémentaires

Les prestations complémentaires de type conduite de nuit ou réalisation d’un constat ne sont souvent pas incluses dans les forfaits des auto-écoles qui annoncent des tarifs très attractifs. Si ces prestations vous intéressent, n’oubliez pas de vous renseigner sur leurs montants.

3 – Des frais obligatoires non inclus

Un prix « choc » s’explique souvent par des « omissions ». Par exemple, les frais de dossier ou l’accompagnement à l’examen pratique peuvent ne pas être inclus dans le forfait. Mieux vaut donc vérifier tous les astérisques et les petites clauses avant de signer un contrat. Parfois, une fois ajoutés à l’offre initiale, ces frais rendent le forfait total plus onéreux que celui de l’auto-école voisine qui affichait initialement des tarifs moins attractifs.À noter :Les tarifs des écoles de conduite sont libres et varient considérablement d’un établissement à l’autre. Légalement, les auto-écoles sont tenues d’afficher le montant du forfait le plus pratiqué en vitrine (généralement 20 h). Dans la réalité, peu d’enseignes se plient à cette exigence.

4 – Une durée de validité du contrat trop courte

Vous prévoyez de passer votre permis à votre rythme, sans urgence ? Attention, certaines écoles de conduite n’hésitent pas à créer des contrats valables uniquement durant 2 à 3 mois. Si vous dépassez cette limite, vous serez contraint de payer un nouveau forfait.

5 – Des facturations de prestations inutiles

En règle générale, un forfait « classique » doit comprendre :- le forfait code ;- les cours ;- le passage de l’examen ;- l’heure d’évaluation ;- la formule de conduite de 20 heures ;- les frais liés à l’examen pratique.L’accompagnement au code alors que vous vous rendez sur le lieu d’examen par vos propres moyens ou les frais d’inscription à une deuxième épreuve ne sont pas obligatoires et parfois totalement inutiles. Assurez-vous de la nécessité de chaque prestation avant de signer votre contrat.

6 – Des heures supplémentaires plus chères

Bien que la plupart des forfaits comprennent une vingtaine d’heures, il faut en moyenne 35 heures de conduite aux Français pour réussir leur examen pratique. Dans ce contexte, le tarif de l’heure supplémentaire est un facteur à prendre en considération dès l’inscription. Les prix varient entre 40€ et 60€ de l’heure ; pour 15 heures de conduite supplémentaires, vous pouvez donc payer jusqu’à 300 € de plus, chez certaines auto-écoles, ce qui n’est pas négligeable.

7 – Un manque de souplesse au niveau de l'organisation

Horaires contraignants, cours groupés dans une seule voiture, absence d’applications pour faciliter l’apprentissage individuel, etc. La qualité des services peut varier d’une école de conduite à l’autre. Si vous souhaitez bénéficier d’une grande liberté et éviter ainsi les contraintes liées aux horaires d’ouverture et de fermeture d’un seul établissement, vous pouvez opter pour une auto-école en ligne comme Auto-École.net, PermiGo, Conduite Center...

8 – Un règlement anticipé

Régler intégralement un forfait dès la signature du contrat peut s’avérer contraignant (en cas de déménagement, de faillite de l’école de conduite ou de tout autre événement inopiné). Mieux vaut donc privilégier un règlement en plusieurs fois afin d’éviter d’éventuelles complications.N’oubliez pas que le forfait moyen dépend également de la situation géographique de l’école de conduite. D’un département à l’autre, celui-ci peut varier du simple au double. Néanmoins, ces quelques conseils vous permettront de trouver un forfait qui correspond réellement à vos besoins.

9 - La garantie financière

Les apprentis conducteurs règlent d’avance, la totalité des prestations relatives à leur forfait pour le permis B. Malheureusement, de nombreuses auto-écoles sont contraintes de déposer le bilan, face à la concurrence importante qu’elles rencontrent. Grâce à la garantie financière, les élèves sont assurés d’être remboursés des avances qu’ils ont faites sur les prestations non consommées. Toutes les auto-écoles ne la proposent pas, consultez les conditions générales et/ou le contrat de vente, de l’établissement avant de souscrire.

Tous les guides assurances
Réduisez vos factures grâce à nos conseils services
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En m’inscrivant, j’accepte les C.G.U. et de recevoir les newsletters de Radins.com par email.