Prévention des cambriolages : qu’est-ce qui est légal ?

Florian Billaud - publié le 02/09/2019 à 14:30

Pas facile de protéger son domicile et on est parfois tenté d’opter pour des solutions radicales afin d’assurer sa tranquillité. Attention cependant, car en matière de prévention des cambriolages, on peut facilement être hors la loi. Décryptage de ce qui est légal ou pas pour éviter les intrusions dans votre domicile.

Quelques précautions du côté des alarmes

Les alarmes anti-intrusion sont souvent le premier réflexe lorsque l’on souhaite protéger son domicile des cambriolages. La norme pour les alarmes extérieures est fixée à 105 décibels pour un cycle de trois minutes et ce sont ces modèles qui sont le plus souvent disponibles sur le marché. Cependant, les préfectures ou les mairies fixent parfois d’autres conditions. Alors, avant d’installer votre alarme, renseignez-vous auprès des autorités pour être sûr de respecter la loi. Bon à savoir : le commissariat jamais directement alertéSachez que si votre sirène est reliée à une société de surveillance, c’est elle qui se rendra sur place en cas de déclenchement du système. Elle préviendra le commissariat si l’intrusion est avérée.

Attention aux clôtures électrifiées

La clôture électrique peut être un bon moyen de dissuader les intrusions et de prévenir les cambriolages. Si elles ne sont pas interdites, elles doivent toutefois faire l’objet d’une déclaration en mairie avant toute installation. En effet, les règles en la matière diffèrent d’une commune à l’autre. Ce dispositif devra impérativement être posé sur votre propriété, être signalé par des panneaux d’avertissement et être alimenté par votre réseau d’électricité.

Chien dangereux : oui, mais à certaines conditions

« Attention chien dangereux » : c’est un écriteau vu et revu mais qui a le mérite d’être efficace si un véritable canidé montre ses crocs dès que l’on s’approche trop près de votre propriété. Si vous décidez d’adopter un chien classé dans la catégorie 2 (celles des « chiens de garde et de défense » comme le rottweiler ou le tosa), vous devrez d’abord suivre une formation d’aptitude à l’issue de laquelle un permis de détention vous sera délivré.Il vous faudra également prévenir votre assureur afin de bénéficier d’une couverture en responsabilité civile. Les mineurs, majeurs sous tutelle, personnes ayant commis des crimes ou des délits inscrits au bulletin no 2 et les personnes s’étant vu retirer la garde de chien car il représentait un danger pour les personnes ou les animaux domestiques sont eux d’emblée interdits de posséder un chien de catégorie 2.

Le cas épineux des caméras de surveillance

Installer un système de télésurveillance peut être une très bonne idée pour toujours garder un œil sur votre domicile mais à condition de respecter la vie privée de vos voisins. En effet, si vous installez une caméra de surveillance à l’extérieur de votre maison, elle ne doit en aucun cas filmer au-delà de votre propriété.À l’intérieur, il est également interdit de filmer des personnes étrangères à votre foyer à leur insu. Si vous avez des employés de maison, vous devez les avertir qu’ils sont filmés et ils peuvent à tout moment réclamer l’accès aux enregistrements. Ces derniers sont également soumis à une législation rigoureuse. Ainsi, si les données de vos caméras sont stockées sur un support numérique, une déclaration à la CNIL (Commission nationale de l’informatique et des libertés) est nécessaire. La prévention des cambriolages est une affaire délicate dans laquelle il faut toujours observer une certaine mesure afin d’être sûr de protéger ses biens tout en respectant la loi.

Tous les guides assurances
Réduisez vos factures grâce à nos conseils factures & services
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En m’inscrivant, j’accepte les C.G.U. et de recevoir les newsletters de Radins.com par email.