L'assurance auto pour les personnes à handicap

Alexis Guiot - publié le 02/03/2020 à 09:00

En fonction de votre handicap, vous pouvez, avec les aménagements adaptés, prendre la route. Si sur la route vous êtes un conducteur comme les autres, les assureurs proposent des contrats légèrement différents pour cette catégorie de conducteurs. En effet, étant donné que des aménagements supplémentaires au véhicule, parfois coûteux, sont nécessaires pour que vous puissiez rouler en toute sécurité, la couverture de vous et de votre véhicule ne sera pas la même qu’un conducteur lambda. Afin d’être parfaitement protégé, il convient donc de comparer les offres de façon à trouver la bonne assurance auto pour personne à handicap. 
 

La conduite avec un handicap : une situation particulière

Même si vous avez un handicap, cela ne vous empêche pas de prendre le volant. En fonction de votre situation, plusieurs aménagements peuvent être faits de façon à rendre possible la conduite de votre voiture. Comme pour tout conducteur, il convient de respecter certaines règles et notamment la souscription à un contrat d’assurance auto. Avant de rechercher votre assurance, il est essentiel de définir au mieux votre profil et votre situation : 

  • Handicap apparu avant l’obtention du permis : épreuve du permis effectuée sur une voiture spécialement aménagée et adaptée à votre type de handicap.
  • Handicap apparu après l’obtention du permis : l’aptitude à conduire doit être évaluée et attestée par un certificat médical. 

La nature du handicap va jouer un rôle significatif dans les aménagements à mettre en place au sein du véhicule : 

  • Personnes à mobilité réduite : aménagement du véhicule selon le handicap physique de la personne. 
  • Personnes malvoyantes : un ophtalmologue doit évaluer l’acuité visuelle de la personne afin de déterminer si elle suffisante pour pouvoir prendre la route. 
  • Personnes malentendantes : les personnes sourdes et malentendantes peuvent passer leur permis au cours de sessions aménagées spécialement. 
  • Personnes à handicap mental ou cognitif : un médecin doit attester de la capacité de la personne à conduire malgré son handicap. 
     

Les aménagements spécifiques pour les personnes en situation de handicap

En fonction du handicap de la personne, différents aménagements du véhicule peuvent être réalisés pour rendre possible et sécurisée la conduite de la personne concernée. Pour que la personne en situation de handicap soit autorisée à prendre la route, il est nécessaire que la conformité du véhicule soit vérifiée et validée par un agent du bureau de l’éducation routière. Selon le handicap de la personne, différents aménagements peuvent ainsi être réalisés.

Les Transports des Personnes à Mobilité Réduite (TPMR)

Ce type de véhicules correspond aux transports disposant d’aménagements adaptés permettant la conduite du véhicule pour les personnes en fauteuil roulant. Dans ce genre de véhicules, on retrouve différents aménagements : 

  • Abaissement du plancher 
  • Accélérateur par cercle pour contrôler la vitesse sur le volant
  • Manette unique pour le contrôle de vitesse
  • Levier unique pour gérer l'accélération et le frein
  • Accélérateur satellitaire pour un contrôle de la vitesse avec le pouce

Les véhicules avec aménagements spécifiques

Afin de s’adapter à toutes les formes de handicap, des aménagements spécifiques au véhicule peuvent être réalisés : 

  • Réglage et disposition des pédales adaptées au handicap du conducteur
  • Frein manuel pour une conduite sécurisée, pour les personnes hémiplégiques notamment
  • Embrayage automatique
  • Conduite avec les pieds pour les personnes ne pouvant utiliser leurs bras

A noter : une voiture aménagée doit disposer d’une immatriculation spécifique “véhicule automoteur spécialisé” ou “voiture particulière carrosserie handicap”. Le stationnement sur les places handicapées est autorisé pour ces véhicules qui doivent disposer d’une carte de stationnement spécifique.
 

Les démarches auprès de l’assureur

En fonction de votre handicap, vous pouvez donc être déclaré comme apte à la conduite. Cependant, au niveau de l’assurance, les contrats pour vous couvrir ne sont pas les mêmes. En effet, les risques et les équipements ne sont pas les mêmes. De ce fait, il est essentiel d’informer l’assureur de votre situation en détail de façon à avoir une couverture adaptée au mieux à votre profil et vos besoins. Une couverture adaptée à vous et votre véhicule aménagé est essentielle pour couvrir les équipements installés qui peuvent être parfois très coûteux. 
 

Quelles sont les garanties d’assurance auto pour les personnes handicapées ?

Même s’il n’existe pas d’assurance auto pour conducteur handicapé à proprement parler, il est important pour ce type de conducteur d’adapter au mieux leur couverture en sélectionnant les garanties qui les couvre au mieux. Pour un conducteur en situation de handicap, il est donc recommandé de personnaliser au mieux son contrat d’assurance auto afin d’éviter les mauvaises surprises. Comme pour les autres conducteurs, les personnes en situation de handicap ont le choix entre les offres d’assurance classiques : 

  • Assurance au tiers : couverture minimum légale
  • Assurance intermédiaire : couverture personnalisable 
  • Assurance tous risques : couverture face à tous les risques de sinistre, responsable ou non

Pour rouler en toute sérénité, il est donc essentiel que les conducteurs handicapés redoublent de vigilance sur les termes de leur contrat et sur les conditions d’application de leurs garanties. 
 

L’assurance auto pour handicapés est-elle plus chère ?

Légalement, les assureurs doivent proposer des contrats d’assurance auto similaires à tous les conducteurs, et ce, qu’ils soient handicapés ou non. En effet, faire payer plus cher les personnes en situation de handicap pour leur assurance auto est illégal. De plus, il faut savoir que, selon les chiffres de la Sécurité Routière, les conducteurs handicapés sont proportionnellement moins impliqués dans les sinistres que les autres. Ces conducteurs sont donc vigilants et apparaissent comme de bons profils à couvrir pour les assureurs.

Cependant, le contrat d’assurance auto peut être malgré tout plus cher que la moyenne. En cause, la valeur du véhicule et de ses équipements à couvrir est généralement plus important que pour les conducteurs lambdas. Il est important de savoir que, indépendamment du profil du conducteur, la valeur du véhicule va influer sur le montant de la prime d’assurance. Etant donné que les véhicules disposant d’équipements et d’aménagements spécialement conçus pour les personnes en situation de handicap ont une valeur plus importante, la prime d’assurance pour ce genre de conducteurs va automatiquement augmenter. Afin de payer le prix le plus juste possible pour rouler en toute sécurité, il convient donc de comparer les offres et de faire jouer la concurrence pour obtenir le contrat avec des garanties adaptées et au meilleur tarif. 

A noter : en aucun cas, l’assureur ne peut pénaliser financièrement l’assuré du fait de son handicap. 

Tous les guides assurances
Réduisez vos factures grâce à nos conseils factures & services
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En m’inscrivant, j’accepte les C.G.U. et de recevoir les newsletters de Radins.com par email.