Paiement sans contact : les arnaques sont en forte hausse

Paolo Garoscio - publié le 07/07/2020 à 14:00

Le paiement sans contact est devenu un « geste barrière » de plus dans la lutte contre le Covid-19 : il permet en effet de ne pas toucher le terminal de paiement lorsqu’on règle la facture, dans la limite du plafond de paiement autorisé par la carte bancaire. Les Français l’ont adopté massivement, mais les fraudes sont malheureusement en augmentation.

fraude paiement sans contact smartphone
Les fraudes au paiement sans contact se multiplient.

Le nombre de fraudes au paiement sans contact augmente

C’est un reportage de France TV Info qui dévoile à quel point le paiement sans contact peut être dangereux : diffusé le 1er juillet 2020, il dévoile l’affaire d’une personne qui s’est fait dérober 2.263 euros alors qu’elle payait avec son bracelet connecté. Un coup de maître que la victime n'a pas vu venir. Et une fois réalisé, difficile de se faire rembourser par sa banque…

France TV Info confirme ainsi par son reportage que le risque de fraude est réel… et il serait même en hausse en France. Selon les données de la médiation de la fédération bancaire, en un an, les fraudes au paiement sans contact seraient en augmentation de plus de 28,9%. Le développement des objets connectés est d’ailleurs en cause.

La différence entre la carte bancaire et le paiement par objet connecté

Car si la majorité des Français utilise la carte bancaire pour payer sans contact, celle-ci intègre une certaine sécurité : le paiement sans insérer le code bancaire n’est possible que jusqu’à 50 euros, plafond relevé par ailleurs juste après le confinement. Au-delà, il faudra de toute manière insérer le code.

Ce n’est pas le cas pour le paiement sans contact sur les objets connectés ou les smartphones, car ils utilisent d’autres sécurités. Aucun plafond de paiement n’est, par défaut, intégré… ce qui permet théoriquement de payer n’importe quelle somme. Et ce qui permet aux arnaqueurs de voler des sommes folles, alors qu’ils ne pourraient voler « que » 50 euros s’ils s’attaquaient aux cartes bancaires classiques.

À lire aussi Arnaque au paiement sans contact : quels sont vos recours ?

Réduisez vos factures grâce à nos conseils services
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En m’inscrivant, j’accepte les C.G.U. et de recevoir les newsletters de Radins.com par email.