Peut-on avoir une carte bleue quand on est interdit bancaire ?

La rédaction - publié le 03/09/2019 à 14:30

L'émission de chèques non provisionnés et l'abus de carte bancaire entrainent immanquablement la personne en faute vers l'interdiction bancaire. Une situation handicapante pour laquelle existent des solutions en termes de paiement électronique.

Qu'est-ce que l'interdiction bancaire ?

Un interdit bancaire classique, est une personne qui après une série d’abus de ses moyens de paiement (chéquier ou carte de crédit) se retrouve fichée au FCC (Fichier Central des Chèques) de la Banque de France et au FNCI (Fichier National des Chèques Irréguliers). Cette situation entraîne le plus souvent le retrait des moyens de paiement par la banque. Ce statut particulier rend impossible la possession d’une carte de paiement avec débit différé. Il faut savoir également qu’avant ce niveau de sanction, une banque est en droit de retirer sa carte à un client indélicat. A ce stade, ce n’est pas la Banque de France qui décrète la sanction mais la banque qui peut le faire sans avoir à se justifier. Changer de banque ne servirait probablement à rien car ses dernières s’échangent les informations de ce genre sur un client.

Pourquoi interdire la possession d’une carte de crédit ?

Les banques considèrent qu’une carte de crédit octroyée à un interdit bancaire est un risque trop important pour elles comme pour celui-ci. L’interdiction vise en effet aussi à protéger l’interdit bancaire contre lui-même. De fait toutes les cartes de crédit, y compris celles proposées par les enseignes de la grande distribution sont également interdites.

Les cartes de crédit prépayées

Il existe en France depuis 2010 des cartes de paiement que les interdits bancaires peuvent utiliser. Une solution pour leur permettre de vivre normalement dans un monde de plus en plus dématérialisé. Ces cartes appelées cartes de crédit prépayées fonctionnent sans avance de fonds de la part de la banque. Elles ne sont donc pas des cartes de crédit dans le sens strict du terme. Pour utiliser ce type de carte, en France comme à l’étranger, son possesseur doit la recharger en argent. Ces cartes ne sont généralement pas nominatives et ne sont pas liées à un compte bancaire. De ce fait, elles ne peuvent pas être rechargées de plus de 2 500 € par an. Il est cependant possible d’opter pour une carte nominative permettant d’avoir des plafonds bien plus élevés sur présentation de pièces d’identité en règle.A noter : Une carte de crédit prépayée est à débit immédiat qui doit pouvoir interroger l’établissement financier avant d’autoriser le paiement. Cela rend impossible son utilisation dans certains lieux comme par exemple les péages d’autoroute.

Où se procurer une carte de crédit prépayée ou rechargeable ?

Les buralistes et les grandes surfaces proposent ce type de cartes ainsi que nombre d’acteurs financiers présents sur Internet. On ne saurait trop conseiller aux interdits bancaires de se tourner vers un fournisseur de cartes de crédit prépayées ou rechargeables reconnu pour son sérieux. La Banque Postale offre notamment une carte rechargeable pouvant accueillir jusqu’à 1 500 €.

Les cartes à débit à autorisation systématique

Ces cartes bancaires offrent la meilleure solution en termes de moyen de paiement électronique aux interdits bancaires. La carte Visa Electron ou la Carte Maestro de MasterCard rentrent dans cette catégorie. Elles sont disponibles dans toutes les banques y compris à la Banque Postale (carte Visa Réalys). Cette carte permet de retirer de l’argent ou de régler en magasin seulement si le compte associé est approvisionné au moment de son utilisation. Aucun découvert n’étant admis, le paiement est refusé si le compte est insuffisamment approvisionné. Cette solution ne permet cependant pas de régler des achats en ligne ou les agences de location. Ce type de carte coûte entre 14 et 31 € par an selon la banque émettrice.Bon à savoir : un retrait effectué dans un DAB autre que ceux de l’établissement émetteur est facturé environ 1 €.Indiscutablement la carte à autorisation systématique est la meilleure solution de paiement électronique ouverte aux interdits bancaires. Une solution à demander à votre banquier s’il ne vous la propose pas tant elle vous permettra de vivre sereinement cette période d’interdiction de carte de crédit.

Tous les guides banque
Réduisez vos factures grâce à nos conseils services
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En m’inscrivant, j’accepte les C.G.U. et de recevoir les newsletters de Radins.com par email.