Quels sont les critères pour bénéficier des avantages des banques privées ?

Alexis Guiot - publié le 21/01/2020 à 18:00

A partir d’un certain niveau de vie, vos besoins varient et un accompagnement bancaire plus personnalisé s’avère nécessaire. Pour répondre aux attentes et aux besoins des personnes les plus fortunées, les conseillers des banques privées sont au service de leurs clients pour les accompagner dans la gestion de leur patrimoine financier et dans la valorisation de leur fortune. Réservées à une certaine catégorie de personnes les banques privées offrent accès à des produits bancaires haut de gamme adaptés aux catégories disposant des capitaux à investir et à faire fructifier. Pour connaître les conditions d’accès aux services des banques privées, nous faisons le point sur ces services bancaires haut de gamme. 
 

La banque privée : qu’est-ce que c’est ?

Dans le secteur bancaire, on peut distinguer les banques dites “classiques” destinées au grand public des banques privées réservées à une clientèle fortunée, disposant d’un encours financier important ou d’un patrimoine en devenir. Dans la catégorie des banques privées, on peut distinguer deux types d’acteurs : les banques privées adossées à un réseau bancaire (BPCE, Société Générale private banking, LCL Banque Privée, BNP Banque Privée, Banque privée Crédit du Nord…) et les banques indépendantes, les “pure players”, qui s’appuient sur des gestionnaires d’actifs (Neuflize OBC, Rothschild Martin Maurel…).

La mission principale des banques privées est de garantir des services haut de gamme, répondant aux besoins des personnes souhaitant optimiser et valoriser leurs actifs financiers. Parmi les principaux services offerts par les banques privées, on peut citer : gestion des avoirs financiers, gestion de portefeuille, conseils sur les investissements immobiliers, services et conseils personnalisés… Selon Philippe Vayssettes, directeur général de Milleis Banque, la mission de la banque privée est la suivante : “L’accompagnement dans la durée d’un client, dans la gestion de son patrimoine au sens large, c’est-à-dire pas seulement de ses finances, de la naissance à la succession”.
 

La banque privée : une réponse à des besoins spécifiques

En règle générale, ce sont les clients qui prennent conscience du besoin d’un accompagnement par un conseiller d’une banque privée. Cette prise de conscience est notamment déclenchée par la volonté du client de se constituer un patrimoine et de le faire fructifier. Pour l’aider dans la gestion, dans la valorisation et dans la transmission de ce patrimoine, le recours à un professionnel d’une banque privée s’avère essentiel. Cependant, l’accès à ce type de service n’est pas ouvert à tous. En effet, un accompagnement par un banquier privé requiert un patrimoine suffisamment conséquent pour être pris en charge par ces spécialistes du domaine. 
 

Quel est le coût du service d’une banque privée ?

Les services des banques privées étant haut de gamme et personnalisés, leur coût est donc plus élevé que ceux des banques classiques. En moyenne, pour la tenue de compte et la mise à disposition des moyens de paiement, le coût varie entre 300 et 600 € par an. Néanmoins, ce montant peut fortement varier selon les clients et leurs besoins. Ainsi, pour diversifier leur patrimoine en investissant dans l’immobilier ou via la Bourse, les clients devront payer des frais supplémentaires. Sur l’année, la facture pour les clients peut ainsi être de plusieurs milliers d’euros. 

Si le service de la banque privée représente donc un coût, ces frais sont évalués en fonction des gains pour le client. Les clients seront donc prêts à engager cette dépense à condition que les retombées financières soient intéressantes. En optant pour une banque privée, les clients doivent donc définir précisément leurs attentes et déterminer le patrimoine qu’ils souhaitent faire fructifier. 
 

Des conditions d’entrée variables selon les banques

Si disposer d’un patrimoine immobilier est un atout pour protéger et garantir votre argent, cet aspect de votre patrimoine n’est pas ce qui intéresse les banques privées. En effet, ces établissement recherchent les clients disposant d’un patrimoine financier mobilisable à court terme. Ce critère va être déterminant pour définir le ticket d’entrée pour chaque client. 

En fonction des établissements, le seuil d’entrée va être variable. Pour les banques privées adossées aux grands groupes, ce seuil minimum peut être de 150 000 € pour certaines tandis que d’autres vont fixer ce seuil à plusieurs millions d’euros. Concernant les banques indépendantes, ce seuil d’entrée oscille entre 300 000 et 500 000 euros environ. 

Ce montant minimal d’avoirs financiers va également varier selon les services souhaités par le client. En effet, entre la gestion de fortune et les services “classiques” de banque privée, l’accompagnement n’est pas le même. De ce fait, le niveau d’avoirs financiers minimum peut donc fortement varier en fonction des besoins. Sur le marché, certaines banques traitent au cas par cas les demandes afin de capter une clientèle à fort potentiel : les clients ayant des patrimoines financiers en devenir. C’est notamment le cas pour les enfants de clients fortunés. 
 

L’importance de bien choisir sa banque privée

Selon les banques, le service proposé peut être facturé sous forme de forfait ou bien à la prestation. Ces deux modes de tarification sont donc des éléments à prendre en compte dans votre choix de banque et de l’offre qui vous convient le mieux. Sachez également que l’objectif des banques privées étant de faire fructifier les avoirs financiers de leurs clients, il existe un risque de perte en capital au travers les différents produits d’investissements proposés : titres vifs, fonds spécialisés. Une bonne gestion adaptée à vos envies et vos objectifs nécessite donc de choisir l’établissement le plus à même de répondre à vos attentes et votre projet. 

Sur le marché de la banque privée, chaque établissement est différent et dispose d’une stratégie qui lui est propre. Afin de faire le choix d’une banque privée qui vous correspond, plusieurs critères vont donc rentrer en compte : ADN de la banque, compétences et services proposés, spécialisations, indépendance, réputation, grilles tarifaires, récompenses et prix obtenus, implantation géographique… Avant de choisir la banque privée à laquelle vous souhaitez confier la gestion de votre patrimoine financier, il convient donc de prendre votre temps et de définir précisément vos attentes. Dans le cas où vous respectez les conditions d’entrée pour ce type d’établissement, vous pourrez ensuite profiter de nombreux avantages et de la compétence des gestionnaires.
 

Tous les guides banque
Réduisez vos factures grâce à nos conseils services
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En m’inscrivant, j’accepte les C.G.U. et de recevoir les newsletters de Radins.com par email.