Crédit à la consommation : avantages et inconvénients

Cécile Ducommun - publié le 30/09/2019 à 23:23

Le crédit à la consommation est employé par un grand nombre de ménages en France, notamment à cause de sa grande liberté d’utilisation. C’est en effet un produit financier fort pratique dès lors qu’il s’agit de financer une dépense exceptionnelle ou de faire face aux dépenses quotidiennes. Le crédit à la consommation permet ainsi d’acheter un bien onéreux en le remboursant en plusieurs mensualités adaptées à son budget. Il permet tout aussi bien d’effectuer divers achats au quotidien, en remboursant chaque mois les sommes avancées auprès de l’organisme de prêt. Attention toutefois à ne pas tomber dans la spirale du surendettement en souscrivant à des prêts à la consommation que vous ne serez pas en mesure de rembourser. 

Radins.com vous dévoile les avantages de souscrire à un crédit à la consommation, mais également les inconvénients qu’il convient de prendre en compte avant toute souscription.

Qu’est-ce qu’un crédit à la consommation ?

En premier lieu, définissons précisément ce qu’est un crédit à la consommation. Ce terme s’applique aux crédits dont le montant s’échelonne de 200 euros à 75 000 euros et dès lors qu’ils ne permettent pas de financer une acquisition immobilière. 

Le premier type de prêt à la consommation est le crédit revolving, un prêt à taux variable que l’emprunteur peut utiliser comme bon lui semble durant l’année de souscription et dont le fond se reconstitue au fur et à mesure des remboursements. Les grandes surfaces sont nombreuses à proposer ce type de crédit, en partenariat avec des établissements de prêt. 

Les crédits à la consommation englobent également les crédits personnels, prêts pouvant être remboursés par petites mensualités à taux fixe, suivant un échéancier également fixe. Ce prêt peut être utilisé comme bon lui semble par le souscripteur, au contraire du crédit personnel affecté au financement d’un bien particulier, comme une voiture. Dans ce cas, si l’établissement prêteur refuse le prêt, alors la vente est annulée. Sont également classés dans cette catégorie les prêts visant la rénovation ou l’entretien d’un bien immobilier, dès lors qu’ils ne servent pas à l’acquisition de ce bien à proprement parler et qu’ils ne dépassent pas les 75 000 euros.

Les prêts à la consommation englobent également les prêts entre particuliers, les locations avec option d’achat, les prêts viagers hypothécaires, les microcrédits personnels ainsi que les prêts étudiants garantis par l’Etat. 

Les prêts à la consommation les plus répandus demeurent toutefois les crédits affectés au financement d’un bien en particulier ainsi que les crédits revolving, ou renouvelables. En 2018, plus de 8 millions de ménages français ont ainsi eu recours à un crédit à la consommation.

Les avantages d’un crédit à la consommation

Le principal avantage d’un crédit à la consommation est de permettre à un ménage d’acquérir un bien qu’il n’aurait pas pu acheter. Ainsi, sans aucun apport financier, le souscripteur au crédit peut obtenir une somme conséquente, qu’il pourra rembourser en plusieurs fois. De ce fait, il n’aura pas à effectuer une dépense mettant en péril son équilibre bancaire. L’emprunteur respecte son budget en optant pour des mensualités qu’il sera en mesure d’honorer. 

Le crédit à la consommation permet également aux ménages de faire face à différentes dépenses engendrées par les évènements de la vie : mariage, naissance d’un enfant, études supérieures, etc. Le recours à ce type de prêt permet aux emprunteurs de ne pas avoir à fournir un important effort de trésorerie. 

Le prêt à la consommation, quel que soit son type, permet donc au souscripteur d’acquérir un bien sans devoir posséder au préalable les fonds nécessaires, mais également de faire face à des dépenses exceptionnelles comme quotidiennes. Attention toutefois aux incidents de paiement lorsque les emprunteurs ne sont plus en mesure d’honorer le remboursement des mensualités. 

Les inconvénients d’un crédit à la consommation

Les crédits à la consommation, qui permettent donc aux emprunteurs de faire l’acquisition de biens qu’ils n’auraient pas pu financer normalement, doivent être envisagés avec prudence. En effet, le principal risque lié à la souscription de prêts de ce type est l’incident de paiement caractérisé. En clair : ne pas parvenir à honorer le remboursement des mensualités du crédit à la consommation en cas de difficultés financières causées par la perte d’emploi, la maladie ou le surendettement. Pour information, on parle d’incident de paiement caractérisé dès lors que les mensualités impayées sont supérieures à trois fois le montant de la dernière échéance due, ou bien lorsque l’impayé n’est pas régularisé dans les trois mois. 

Ces dernières années, les établissements financiers octroyant des crédits à la consommation ont été contraints de durcir leurs critères face aux nombreux impayés. En effet, l’autre inconvénient majeur des crédits à la consommation est l’addiction qu’ils sont susceptibles d’engendrer auprès de ménages ne parvenant pas à gérer leur budget mensuel. Il peut être en effet grisant de pouvoir acquérir rapidement des biens onéreux ou bien réaliser des dépenses quotidiennes grâce à un crédit renouvelable. Là encore, gare aux impayés et à leurs conséquences, potentiellement désastreuses comme le fichage à la Banque de France. A noter qu’une inscription au fichier des incidents de paiement de la Banque de France est valable 5 ans, durant lesquels vous ne pourrez plus obtenir d’autres moyens de paiement. 

Un conseil : réagissez dès le premier incident de paiement en contactant l’organisme prêteur afin de convenir d’une solution avec lui, comme un nouvel échelonnement des mensualités. Vous pouvez également vous rapprocher du juge d’instance en cas de difficultés financières importantes, afin de tenter d’obtenir un allègement provisoire des intérêts liés à l’emprunt. Un délai cependant limité à deux ans. 

En conclusion, si les crédits à la consommation offrent une grande liberté en permettant aux ménages de financer facilement des projets divers et variés, ils doivent toutefois être maniés avec parcimonie pour éviter le surendettement. 

Tous les guides crédit
Réduisez vos factures grâce à nos conseils services
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En m’inscrivant, j’accepte les C.G.U. et de recevoir les newsletters de Radins.com par email.