Les critères pour bénéficier d'un rachat de crédit

Cécile Ducommun - publié le 30/09/2019 à 23:23

Faire racheter l’ensemble de ses crédits permet à un ménage surendetté de faire face aux remboursement de ses prêts. En effet, le rachat de crédit permet à une personne ou un couple endetté d’assainir ses finances en gagnant en pouvoir d’achat. Si l’opération est bien menée, le rachat de crédit est une solution idéale pour éviter le surendettement et un possible fichage à la Banque de France. Il existe toutefois plusieurs critères essentiels sur lesquels les organismes financiers se basent pour étudier une demande de rachat de crédit. Radins.com vous dévoile lesquels.
 

Le rachat de crédit : définition

Le regroupement de crédit est une opération financière consistant à solder les différentes dettes et prêts contractés par une emprunteur en un seul crédit. De cette manière, le candidat à l’emprunt n’a plus qu’à assumer une seule mensualité dont la charge est amoindrie par rapport à celles dont il devait s’acquitter auparavant. Prêts immobiliers, prêts à la consommation, crédits renouvelables, retards de paiements de loyer et d’impôts, dettes familiales et diverses… Toutes ces dettes peuvent être regroupées en un seul crédit principal. 

Deux types de rachat de crédit existent : le rachat de crédit consommation et le rachat de crédit hypothécaire. Si la part des prêts immobiliers est inférieure à 60 % de la totalité du montant des emprunts à regrouper, il s’agit alors d’une opération de rachat de crédit à la consommation. Dans le cas contraire, on parle de rachat de crédit hypothécaire, où le ou les biens immobiliers sont hypothéqués. 

Le rachat de crédit permet d’alléger considérablement ses dépenses mensuelles, d’obtenir éventuellement un nouvel apport financier pour un autre projet, tout en améliorant sa capacité d’épargne. 

Les organismes de rachat de crédit sont toutefois strictes en ce qui concerne le profil des emprunteurs. Certains critères sont ainsi essentiels pour pouvoir bénéficier de cette opération de regroupement de crédit. 

Les critères essentiels pour obtenir un rachat de crédit

L’acceptation d’une demande de rachat de crédit dépend de plusieurs facteurs ayant attrait à la situation personnelle et professionnelle du demandeur. Ainsi, les organismes de rachat de dettes se pencheront sur la situation familiale de l’emprunteur, son âge, sa solvabilité, l’historique de ces comptes bancaires et si tel est le cas, la qualité du bien immobilier mis en hypothèque. 

La situation personnelle de l’emprunteur 

L’âge et la situation personnelle du candidat au rachat de crédit sont deux critères essentiels aux yeux des organismes bancaires. Pour commencer, les mineurs ne peuvent prétendre à cette opération bancaire. Il existe également des limites d’âge en ce qui concerne le rachat de crédit consommation -80 ans- et le regroupement de crédit hypothécaire -90 ans-. 

Pour ce qui est de la situation familiale de l’emprunteur, les personnes en instance de divorce ne peuvent prétendre à un rachat de crédit, étant donné que le partage des biens et des dettes n’a pas encore eu lieu. Les personnes sous tutelle, ainsi que les emprunteurs étrangers possédant une carte de séjour provisoire ne peuvent pas non plus accéder à cette opération de financement. Sont aussi exclus du regroupement de prêt les ressortissants étrangers possédant une immunité diplomatique. 

Le taux d’endettement actuel de l’emprunteur

Avant toute chose, l’établissement de rachat de crédit doit s’assurer que la situation bancaire du candidat au regroupement de prêt est solvable. Le nouveau prêt bancaire ne sera ainsi accordé que si le montant de la nouvelle mensualité ne dépasse pas un tiers des revenus du foyer. En règle générale, les établissements financiers exigent que le taux d’endettement d’un ménage n’excède pas 35 % des revenus nets mensuels. Certains organismes de crédit acceptent toutefois que ce taux d’endettement atteigne les 50 %, si le reste à vivre de l’emprunteur est suffisant et qu’il possède un bien immobilier. 

Des revenus stables 

L’emprunteur doit également pouvoir justifier de revenus réguliers et d’une situation professionnelle stable. Les organismes de rachat de crédit privilégient ainsi les contrats à durée indéterminée (CDI) aux contrats à durée déterminée (CDD). Un statut de fonctionnaire ou de retraité est également apprécié, puisqu’il est garant de rentrées d’argent régulières. Quant aux travailleurs non salariés, comme les artisans et les commerçants, il leur faudra fournir les trois derniers bilans de leur société. Sachez que les pensions alimentaires et les allocations familiales font partie intégrante des revenus lors du calcul du taux d’endettement d’un ménage. 

Les critères relatifs à l’historique bancaire

En tout premier lieu, sachez qu’en général, un emprunteur fiché auprès de la Banque de France ne peut prétendre à une opération de rachat de crédit. Il existe toutefois certains organismes de rachat de crédit qui acceptent de tels profils, si ces derniers sont propriétaires d’un ou plusieurs biens immobiliers. Effectuer une simulation de rachat de crédit sur les sites des principaux organismes de regroupement de dettes permet d’obtenir rapidement une réponse de principe. 

Même si la situation financière de l’emprunteur ne l’a pas conduite à un fichage auprès de la Banque de France, elle sera tout de même scrutée de près lors de l’étude de son dossier. Les candidats au rachat de crédit doivent ainsi fournir leurs trois derniers relevés de compte bancaires. Les organismes bancaires examineront alors les antécédents de paiement du candidat (découverts éventuels et habitudes de consommation). Un emprunteur effectuant des dépenses inconsidérées ne sera ainsi pas considéré comme un candidat idéal au rachat de crédit. 

Les différentes garanties proposées par le candidat

L’organisme auprès duquel la demande de rachat de crédit est déposée doit pouvoir s’assurer de la solvabilité du candidat. C’est pourquoi l’emprunteur devra offrir des garanties de remboursement suffisante prenant la forme d’un patrimoine immobilier ou d’une caution proposée par un tiers. Présenter des garanties sérieuses et suffisantes sont très importantes aux yeux des organismes de rachat de crédit. Précisons qu’en cas de prêt hypothécaire, le candidat doit avoir la pleine propriété du bien alors hypothéqué. Quant aux biens professionnels ou biens encore en construction, ils ne peuvent être mis en hypothèque.

Effectuer une simulation de rachat de crédit

Effectuer plusieurs simulations de rachat de crédit permet à un emprunteur de se rendre compte de son profil et de ses capacité à l’obtention d’un regroupement de dettes. La majorité des organismes de rachat de prêt proposent des outils permettant de procéder à une simulation de rachat de crédit. Le candidat au regroupement de crédit peut ainsi, avant même l’envoi de son dossier complet, obtenir une réponse de principe. En cas de réponse à priori favorable, l’établissement financier examinera par la suite l’ensemble de son dossier pour lui fournir une réponse définitive. L’emprunteur se verra alors proposer un nouveau contrat de prêt, lequel comprendra de nouveaux critères de remboursement adaptés à sa situation (taux, durée du prêt, etc). 

Tous les guides crédit
Réduisez vos factures grâce à nos conseils services
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En m’inscrivant, j’accepte les C.G.U. et de recevoir les newsletters de Radins.com par email.