Comment bien comprendre sa facture d’eau ?

Mustapha Azzouz - publié le 04/10/2019 à 11:00

L’accès à l’eau courante est un luxe que partagent seulement 40 % de la population mondiale. 11 % de la population mondiale, soit 844 millions d’individus, n’avaient pas accès à l’eau potable en 2015 selon le rapport 2017 sur les progrès en matière d’assainissement et d’alimentation en eau de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) et de l’Unicef. Quand on voit cette disparité, on se dit que, forcément, cela se paie... même si les tarifs semblent opaques et la facture pas toujours simple à comprendre. Suivez le guide pour bien comprendre votre prochaine facture.

Facture d’eau : des tarifs pas toujours très clairs...

De Marseille à Lille, de Brest à Strasbourg, les consommateurs ne bénéficient pas des mêmes tarifs ni de la même qualité pour l’eau courante. Le prix moyen de l’eau (eau potable + assainissement) ressortait en France à 3,52 euros/m3 TTC (soit 0,35 centime d’euro par litre), mais est en large augmentation avec une évolution supérieure à 50 % en moins de 15 ans. Voici quelques exemples du prix de l’eau en France : 3,03 €/m3 en Auvergne, 4,58 €/m3 dans le Nord–Pas-de-Calais ou encore 4,31 €/m3 en Bretagne…
Les raisons ? L’eau n’est pas facturée en tant que telle, mais le consommateur paie le service (acheminement, traitement, etc.). Et celui-ci varie en fonction de nombreuses contraintes :

  • La provenance de l’eau : plus les prélèvements et le traitement seront éloignés du domicile, plus les couts d’acheminement seront élevés.
  • Village ou ville, toujours une histoire de tuyau ! Le cout d’acheminement sera divisé entre le nombre d’administrés et sera plus élevé si les habitations sont dispersées.
  • La qualité de l’eau : plus il y aura de traitements après le pompage, plus le prix augmentera.   
  • Le traitement de l’eau : en fonction des spécificités des zones de déversement des eaux usées, elles seront plus ou moins traitées.
  • La capacité de production : consommation stable toute l’année ou fluctuante en fonction des saisons (secteur touristique par exemple), les capacités de zones de traitement des eaux varient.

Bon à savoir : des inégalités sur les tarifs appliqués

Après avoir lancé le site Prix de l’eau pour la transparence des prix du service de l’eau en France, le magazine 60 Millions de consommateurs a rendu un rapport édifiant sur les inégalités des tarifs appliqués, et ce, grâce à l’analyse des relevés de l’Observatoire de l’eau, mais aussi des informations ajoutées par 9 000 consommateurs.

Déchiffrer sa facture d’eau

La plupart du temps, seules les personnes habitant un logement individuel reçoivent une facture d’eau. Pour les autres, ce sont bien souvent les syndics de copropriété qui gèrent l’abonnement. Le prix est donc répercuté dans les charges : la part réelle de l’eau est bien souvent noyée dans le montant global. Cela étant, 32 % des Français ne regardent jamais leur consommation d’eau au sein de leur foyer et seulement 14 % des personnes interrogées estiment correctement le prix du mètre cube selon un sondage mené par OpinionWay pour le compte d’Ista, un spécialiste des compteurs. Sachez que sur votre facture d’eau, vous retrouverez les informations suivantes :

  • L’abonnement, qui varie lui aussi d’une région à l’autre ;
  • Le volume d’eau consommé avec le prix du litre (depuis janvier 2017) ;
  • La contribution à la préservation des ressources en eau ;
  • Les sommes revenant à chaque intervenant (collectivité, centre de traitement, etc.) ;
  • La collecte et le traitement des eaux usées : en cas d’assainissement collectif ;
  • Les taxes perçues par les organismes publics : lutte contre la pollution, voies navigables de France, modernisation du réseau.

À noter : 60 Millions de consommateurs qualifie les factures d’eau « d’usine à gaz »  Après avoir analysé 220 factures, seuls 9 % semblaient « être totalement conformes ». Face au méli-mélo d’informations difficilement déchiffrables, il réclame donc « des factures plus compréhensibles, avec une révision de l’arrêté de 1996 qui les encadre ».

Évaluer sa consommation

Outre l’observation à la loupe de votre consommation sur votre facture d’eau, vous pouvez également évaluer la répartition de vos besoins à l’aide d’un simulateur proposé par l’Office International de l’Eau.

Sinon, vous pouvez aussi tout simplement regarder votre compteur d’eau pour savoir où vous en êtes par rapport à votre consommation. En effet, selon l’Insee, 60 % des 15 millions de logements collectifs de l’Hexagone sont équipés de compteurs individuels.         

Pour beaucoup de foyers, réduire la facture d’eau est un combat quotidien. Après avoir bien compris votre facture, connaitre les actions et les appareils les plus gourmands permet de partir sur de bonnes bases pour mettre en œuvre des solutions afin de réduire votre consommation d’eau !

Tous les guides energie : electricité, gaz, fioul, eau
Réduisez vos factures grâce à nos conseils services
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En m’inscrivant, j’accepte les C.G.U. et de recevoir les newsletters de Radins.com par email.