Eau potable : bouteille ou robinet, l'éternel duel !

La rédaction - publié le 04/03/2020 à 09:15

Le combat est depuis bien longtemps engagé entre les pro "eau du robinet" et ceux qui ne jurent que par l'eau en bouteille : prix, qualité, pollution... à chaque round son vainqueur !

Round prix : résultat sans appel !

L’eau du robinet est particulièrement économique : en consommant 2L par jour, vous ne dépenserez que 3 € par mois contre 20 € pour l’eau de source et 40 € pour les eaux minérales. Il suffit ensuite de multiplier par le nombre de personnes dans le foyer pour savoir à combien nous reviennent nos besoins en eau potable par mois.Cette différence de prix s’explique facilement : sans publicité, sans emballage, sans transport ni frais de stockage en rayon, l’eau au robinet bat sa concurrente à plates coutures, en affichant des tarifs 100 à 300 fois moins chers.A noter : plus la bouteille est petite, plus le prix au litre est important. N’hésitez donc pas à comparer les prix/L indiqués sur les balisages en magasin.

Round qualité : à surveiller de près !

  • Goût : en achetant une bouteille d’eau minérale, les marques garantissent une certaine qualité sanitaire, et un goût. Et c’est bien un des premiers reproches formulés à l’encontre de l’eau du robinet. Certains déplorent la présence de chlore, le choix de la bouteille repose alors souvent sur une sensation gustative.
  • Traitements chimiques : l’eau minérale et l’eau de source proviennent de gisements souterrains. Aucune de ces deux eaux n’est traitée par des additifs chimiques, contrairement à l’eau du robinet. Même si celle-ci doit valider plus de 60 points de contrôle avant d’arriver chez vous, la qualité de l’eau fait débat. Une récente analyse de l’UFC que Choisir tend à montrer que, même si 97,5 % des Français jouissent d’une bonne qualité de l’eau, près de 3000 communes dépassent les seuils en radioactivités, en bactériologie ou encore en plomb.

Bon à savoir : pour connaître la conformité de l’eau avec les normes établies par le code de la santé publique dans votre commune, rendez-vous sur le site de l’UFC Que choisir.

  • Composition : les eaux en bouteille contiennent aussi des minéraux essentiels au bon fonctionnement de l’organisme. Magnésium, calcium, sodium, les marques vantent d’ailleurs largement les mérites dans leur publicité. Pourtant, ces oligo-éléments varient d’une source à l’autre, il est donc conseillé d’en changer régulièrement. Mais n’allez pas croire pour autant que l’eau du robinet n’est pas riche en oligo-éléments. Variable d’une région à l’autre, en fonction des sols ou des zones de captage, on peut connaitre les différentes teneurs en s’adressant à la DASS de son département.

Info + : les eaux usées ne réintègrent jamais directement le réseau d’eau potable. Une fois retraitées, elles sont réinjectées dans le milieu naturel. L’eau du robinet n’est donc pas l’eau de vos toilettes simplement traitée !

Round environnement : consommons local !

Est-il vraiment nécessaire de faire un long discours pour savoir qui de l’eau du robinet ou de l’eau en bouteille remporte la bataille ?

  • Emballage : si l’une se noie sous une montagne de plastique, l’autre n’a pas besoin de packaging pour arriver jusqu’à la maison. L’eau en bouteille génère 150 000t de déchets chaque année, qu’il va ensuite falloir transformer, nécessitant là encore des ressources en eau.
  • Transport : pour boire une eau française dans les restaurants chics de New York ou encore consommer une eau italienne pétillante dans un fastfood en Angleterre, une logistique productrice de CO2 est inévitable : la consommation de l’eau en bouteille génère ainsi 975x plus d’effet de serre. Traiter et acheminer l’eau du robinet a certes un coût environnemental, mais bien moindre. En plus, on consomme local, puisque l’eau est souvent pompée dans un rayon inférieur à 300km.

Bon à savoir : si toutefois, vous souhaitez continuer à boire de l’eau en bouteille, privilégiez une source proche de chez vous. Avec les quelques 110 marques présentes en France, vous devez bien réussir à dénicher une entreprise locale.

Une solution économique et écologique : les filtres !

Selon TNS Sofres, 2/3 des Français boivent de l’eau du robinet. Cependant, le goût peut poser problème. On cherche donc à s’en débarrasser grâce aux systèmes filtrants. Carafe filtrante ou filtre sur robinet ?Ces deux dispositifs fonctionnent avec des cartouches. Les cartouches pour carafes traitent environ 150 litres d’eau contre plusieurs milliers de litres pour celle des filtres sur robinet.Prix : de 15 € et 20 € (environ 5 €/mois) pour une cartouche de carafe, de 30 à 150 € (environ 10 à 50 €/mois) pour un filtre de robinet. S’il sont plus chers à l’acquisition, ils sont aussi plus pratiques à l’utilisation : pas besoin d’attendre que l’eau passe à la carafe, la purification peut être enclenchée à tout moment (vaisselle, nettoyage des légumes,...) etc.La fréquence de changement des cartouches filtrantes est donc le point très important à observer avant un achat car plus vous en changez, plus le coût global de l’eau filtrée augmente. Regardez donc attentivement le prix unitaire de chaque cartouche ainsi que leur durée de vie, correspondant à chaque système filtrant.Astuce : il faut penser à laver régulièrement la carafe à l’eau savonneuse et laisser la cartouche immergée, sinon elle n’est plus efficace.

Tous les guides energie : electricité, gaz, fioul, eau
Réduisez vos factures grâce à nos conseils services
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En m’inscrivant, j’accepte les C.G.U. et de recevoir les newsletters de Radins.com par email.