Eau du robinet : une source d'économies au quotidien !

La rédaction - publié le 05/03/2020 à 09:15

Et si réduire sa consommation d'eau permettait de minimiser notre impact sur les ressources de la planète, tout en faisant ricochet sur notre facture d'eau ?Au quotidien, les économies coulent de source !

Gare aux fuites !

Entre le nombre de m3 d’eau traitée et la quantité utilisée par les ménages français, il y a un vrai décalage. Il y a un an, 60 millions de consommateurs annonçaient le chiffre invraisemblable de 1.3 milliard m3 d’eau s’évaporant dans la nature chaque année. Toutes les secondes, à cause de la vétusté des installations et des fuites, se sont près de 38.000 litres d’eau qui sont gaspillés dans les canalisations collectives.A l’échelle de la maison, les fuites peuvent facilement noyer la facture : 100 €/an pour un robinet qui goutte, 600 €/an pour une chasse d’eau qui fuit. Mais les fuites visibles ne sont pas les pires, sachez qu’en cas de problème sur une canalisation située après votre compteur, le surplus de consommation vous sera facturé. Alors regardez bien la facture pour voir si celle-ci n’augmente pas soudainement !

Mini débit - maxi économies !

Par de petites actions, il est possible de réduire le débit de l’eau et ainsi réduire sa consommation de l’eau sans s’en apercevoir :

  • Réservoir à double flux pour les toilettes : en utilisant le flux adéquat, on économise 10 à 15m3 d’eau par an et par personne. Pour la version radine, il suffit de mettre une bouteille en plastique remplie de sable dans le réservoir pour économiser 1L d’eau à chaque tirage.
  • Mousseurs pour robinet : en injectant des micro-bulles d’air dans l’eau, on réduit le débit de 30 à 70 %, sans diminuer le confort d’utilisation. Pour remplir une casserole, la manœuvre sera un peu plus longue et la quantité d’eau utilisée sera identique, mais pour se laver les mains ou rincer les légumes, on diminue la quantité d’eau nécessaire.
  • Douchette avec réducteur de débit : même principe qu’avec les robinets, on peut aussi diminuer la consommation d’eau sous la douche, poste le plus gourmand de la maison.

L'eau du robinet : 300 fois moins chère qu'en bouteille !

On entend déjà les « Pro-eau en bouteille » crier au scandale ! L’eau du robinet n’a pas bon goût, la qualité est réduite, blabla... et pourtant de nombreuses études le prouvent : consommer de l’eau du robinet n’est pas moins bon pour la santé, à condition de s’assurer que celle-ci est conforme aux normes imposées par le code de la santé publique dans sa commune. En France, l’eau subit plus de 60 contrôles avant d’arriver dans nos robinets.Et pour le goût ? Si vous souhaitez vous passer d’un filtre à charbon et d’une carafe filtrante, un tour au frigo fera parfaitement l’affaire. 300 fois moins chère que sa consœur en bouteille, l’eau du robinet permet également d’économiser 240 mille tonnes de plastiques par an.9 fois sur 10, les gens sont incapables de faire la différence. [...] Et les courses sont tout à coup beaucoup moins lourdes à porter !escanafflesEn savoir plus : alors eau du robinet ou en bouteille ? Pour vous aider à répondre à cette question découvrez notre article Eau potable : bouteille ou robinet, l’éternel duel !

Electroménager : les programmes éco

Lave-vaisselles et autres sèche-linges proposent souvent, en parallèle de leur classification A sur l’étiquette-énergie, une fonction éco. Ce cycle permet d’obtenir un résultat correct en utilisant 20 à 30 % d’eau et d’électricité en moins qu’un programme classique : à réserver le plus souvent à un linge ou à une vaisselle peu sales. Et pour optimiser les économies d’énergie, pensez à utiliser le programmateur et réduisez ainsi la facture d’électricité en misant sur les Heures Creuses.

Récupérer un maximum d'eau : les conseils radins

Tout le monde n’a pas forcément la possibilité d’installer ou d’avoir accès à un récupérateur d’eau de pluie pour réduire sa consommation d’eau courante. Mais au quotidien, il est possible de récupérer facilement l’eau du robinet :L’eau de cuisson des pâtes : chaude, elle peut être versée sur les mauvaises herbes pour les faire disparaitre ; froide, elle peut servir à donner du goût aux croquettes de Minou ou de Médor (à condition qu’elle ne soit pas salée).L’eau de cuisson des légumes : froide, elle permet d’arroser les plantes en leur apportant des nutriments supplémentaires, dilués dans l’eau lors de la cuisson.L’eau de récupération du sèche-linge : voilà de l’eau déminéralisée gratuite pour le fer à repasser.Attention de bien filtrer l’eau avant de la verser dans votre fer, car il reste de minuscules fibres de textile dans l’eau du sèche-linge, et ça "entartre" bien les fers !la belle bleue.L’eau de rinçage pour la vaisselle à la main : très peu détériorée, elle peut servir à nettoyer son pare-brise ou peut être versée dans la cuve de la machine à laver (tout comme l’eau récupérée dans le sèche-linge).En attendant l’eau chaude :je récupère l’eau froide dans une bouteille. Non seulement j’économise l’eau "d’attente" qui sert pour rincer la vaisselle ou laver la douche... mais en plus j’économise l’eau que j’utilise pour ma doucheasea14.

Tous les guides énergie
Réduisez vos factures grâce à nos conseils factures & services
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En m’inscrivant, j’accepte les C.G.U. et de recevoir les newsletters de Radins.com par email.