Éclairage : quelle ampoule choisir ?

Mustapha Azzouz - publié le 04/10/2019 à 11:00

Choisir son ampoule n’a rien d’une tâche anodine. Si l’économie d’énergie est le principal critère de choix, il reste encore à trouver le modèle avec le bon culot et le rendu lumineux qui convient. Voici quelques conseils qui vous aideront à acheter LA bonne ampoule.

L’ampoule led : un modèle passe-partout

Autrefois décriées pour leur prix assez élevé, les led reçoivent aujourd’hui tous les suffrages puisque le cout de cette ampoule révolutionnaire a nettement baissé ces dernières années. Le principal avantage de cette ampoule basse consommation est sa polyvalence. En effet, il vous est possible de l’installer aussi bien à l’intérieur qu’à l’extérieur, et ce, même l’hiver, dans la mesure où les led supportent bien le froid. L’autre avantage de la led réside dans le fait qu’elle éclaire immédiatement et qu’elle s’accommode sans problème aux allumages répétitifs.


Il convient toutefois de noter que certains modèles de led présentent un spectre bleu qui agresse la rétine. Pour remédier à ce problème, il est recommandé de choisir les modèles équipés d’un verre opaque, ou alors de mettre ce puits de lumière dans un abat-jour dont les parois ne sont pas transparentes. Si vous ne pouvez choisir aucune de ces deux solutions, veillez à ce que l’ampoule se trouve à plus d’un mètre des regards.

Bon à savoir : il est possible d’obtenir des ampoules gratuites ou pour la modique somme de 1 €

Comment ça marche ? Des sociétés vous aident en vous offrant des lampes led ou fluocompactes pour faire des économies d’énergie. Cela leur permet d’obtenir des certificats d’économie d’énergie (CEE). Ensuite, les distributeurs d’énergie (électricité, gaz, etc.) rachètent ces CEE afin de remplir leurs obligations dans le cadre du principe « pollueur-payeur ». En effet, ils doivent contribuer à réaliser des économies d’énergie au bénéfice des ménages en situation de précarité énergétique, comme prévu par l’article L. 221-1-1 du Code de l’énergie. De ce fait, les ampoules gratuites sont indirectement financées par EDF, Total, Engie, etc.

L’ampoule fluocompacte : pour plus d’économie

L’utilisation d’une ampoule fluocompacte permet de diminuer votre consommation d’électricité, puisqu’elle nécessite cinq fois moins d’énergie que les modèles à incandescence. Si, autrefois, la lumière émise par la fluocompacte n’était que blanche et froide, aujourd’hui il existe différents modèles qui en diffusent une chaude, proche de celle obtenue avec les ampoules à incandescence.

L’ampoule fluocompacte est conçue pour durer, à condition de respecter les conseils d’utilisation indiqués sur le packaging. En effet, certains modèles ne supportent pas le froid ni l’allumage incessant ou répétitif. Ainsi, il n’est pas conseillé de mettre ce type d’ampoule dans les endroits à fréquents passages ou dans des pièces où il est nécessaire de toujours allumer. Avant de faire votre choix, il convient également de vérifier si l’allumage est immédiat, puisque sur certains modèles il faut attendre entre 15 et 20 secondes avant que l’éclairage ne s’enclenche, ce qui peut ne pas convenir à l’usage que vous souhaitez en faire.


Pour les endroits où une lumière constante est indispensable, il peut être intéressant d’opter pour le néon. En plus de consommer peu d’énergie, ce tube fluorescent arrive à assurer près de 12 000 heures de rendement. Cela en fait l’ampoule idéale pour les lieux où la lumière doit toujours être en état de marche, comme les bureaux, les garages ou encore les buanderies.

L’ampoule halogène : une dernière solution

La lampe halogène est une version plus économique de la lampe à incandescence. Elle est moins économique que les fluocompactes ou les led, mais consomme toutefois moins que les lampes à incandescence classique. En ce qui concerne la rentabilité, ces ampoules s’usent facilement dans le temps, car elles ne sont conçues que pour assurer 2 000 heures d’éclairage contre un minimum de 6 000 heures pour les autres lampes dites économiques.

Quelques points à connaître

Une fois que vous avez trouvé le type de lampe que vous désirez acheter, il vous reste encore à choisir le modèle qui convient aux luminaires dont vous disposez. En effet, il existe de nombreux types de culots : à visse, à broche simple ou double, à baïonnette…

Vous pouvez aussi faire attention à la puissance de l’ampoule en regardant le nombre de lumens. En effet, plus il y a de lumens, plus l’ampoule éclairera fort. Il ne faut pas les confondre avec les kelvins qui indiquent la chaleur de la lumière. Plus ils sont élevés, plus la lumière est blanche et froide.

Il faut également noter que la durée de vie inscrite sur l’emballage des ampoules peut ne pas être effective. En effet, la réglementation n’exige pas des fabricants que toutes leurs ampoules atteignent la durée de vie annoncée. Du moment qu’une ampoule sur deux arrive à respecter cette directive, le fabricant est en règle avec la législation.         

Si, autrefois, nous nous contentions de regarder le nombre de watts d’une ampoule pour la choisir, aujourd’hui, il faut faire attention à de multiples critères, tant le marché a explosé ces dernières années. Néanmoins, autrement que par le choix des ampoules, il existe bien des façons de réaliser des économies sur sa facture d’électricité.

Tous les guides énergie
Réduisez vos factures grâce à nos conseils factures & services
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En m’inscrivant, j’accepte les C.G.U. et de recevoir les newsletters de Radins.com par email.