Je revends de l’électricité à EDF

Mustapha Azzouz - publié le 08/10/2019 à 11:00

Depuis 2006, si vous produisez votre propre électricité, il vous est possible de revendre votre surplus ou la totalité à EDF : un bon plan pour amortir le cout d’une installation à la base écologique. Voici les informations à connaitre pour vendre votre électricité à EDF.

Quel contrat pour vendre mon électricité à EDF ?

Pour vendre votre électricité à EDF, vous devrez commencer par signer un contrat d’obligation d’achat (EDF OA).

Le contrat d’obligation d’achat est un dispositif prévu par l’État et promulgué en 2011 au Code de l’énergie (article L314-1). Il impose aux fournisseurs d’énergie (EDF ou un autre distributeur) l’achat des surplus ou de la totalité de la production électrique créée par les énergies renouvelables ou par des installations à fort rendement énergétique telles que :

  • L’énergie solaire (notamment photovoltaïque) ;
  • L’énergie éolienne ;
  • L’énergie géothermique ;
  • L’énergie issue de la biomasse ;
  • L’énergie issue de la « cogénération » ;
  • L’énergie issue de l’incinération ;
  • L’énergie issue de « petites installations ».

Le contrat d’obligation d’achat est conclu avec le fournisseur pour une durée généralement de 15 à 20 ans.

Bon à savoir : si EDF rachète l’électricité, il n’est pas le seul fournisseur à avoir la possibilité de souscrire des contrats d’OA. Renseignez-vous donc avant de souscrire, car votre fournisseur actuel le fait peut-être.

À quel prix revendre son électricité ?

Le prix de rachat de l’électricité produite par les énergies renouvelables et les installations à fort rendement énergétique par un particulier n’est pas fixé par EDF, mais par l’État. Il est par conséquent le même pour tous les fournisseurs d’électricité qui proposent des contrats d’OA. Le tarif d’achat de l’électricité varie en fonction de la nature et de la puissance de l’installation notamment.

Panneaux photovoltaïques

En ce qui concerne l’énergie photovoltaïque, les tarifs dépendent à la fois du type de revente (totale ou surplus) et d’installation, et de sa puissance. Voici les tarifs en vigueur en 2019 pour une revente totale :

Type d’installation

Puissance (kWc)

Prix de Rachat
Par kWh

Prime par kWh

Intégration au bâti (IAB)

≤3 kwc

1,866 €

0,75 €

≤9 kwc

1,586 €

0,75 €

Intégration simplifiée au bâti (ISB)

≤3 kwc

1,866 €

-

≤9 kwc

1,586 €

-

Non intégré au bâti ou IAB/ISB < 100 kWc

≤ 36 kwc

1,207 €

-

≤100 kwc

1,094 €

-

 

Voici les prix 2019 pour la revente de surplus :

 

Puissance (kWc)

Prime par kWc

Prix de Rachat
Par kWh

≤ 3 kwc

390 €/kwc

0,1 €/kWh

≤ 9 kwc

290 €/kwc

0,1 €/kWh

≤ 36 kwc

190 €/kwc

0,06 €/kWh

≤100 kwc

90 €/kwc

0,06 €/kWh

>100 kwc

0

0

 

À noter : le kilowatt-crête (kWc) : correspond à la puissance atteinte par un panneau photovoltaïque lorsqu’il est exposé à un rayonnement solaire maximal. On trouve aussi souvent les termes de « valeur » ou de « puissance nominale » du panneau solaire.

Énergie éolienne

Le prix est aux alentours de 0,082 euro/kWh pour les 10 premières années, puis de 0,028 euro à 0,082 euro/kWh jusqu’à la 15e année.

Ex. : une éolienne basée en Normandie produisant 3 kWc pourra générer 3 800 kWh/an. Elle rapportera 311,60 €/an. Cout de l’installation : 7 000 €.

Énergie hydraulique

Le prix d’achat est de l’ordre de 0,0757 euro/kWh. Son rendement est difficilement évaluable, car il prend en compte de nombreux facteurs. Cependant, il est estimé en moyenne à 4 000 kWh/an.

Ex. : un moulin situé dans le Limousin produisant 4 000 kWh/an rapportera 342,08 €/an.

Comment vendre mon électricité ?

Avant de signer le contrat avec EDF, un certain nombre de documents sont à fournir :

  • Une déclaration d’installation de panneaux solaires en mairie. Si cela est lié à des travaux, il suffit de le préciser dans le permis de construire.
  • Une déclaration d’exploitation de centrale photovoltaïque auprès de la Direction de la demande et des marchés énergétiques (DIDEME).

Un contrat de raccordement avec ERDF. Celui-ci implique une redevance annuelle de 60 euros.

Vous devrez ouvrir un compte en ligne sur la plateforme EDF pour pouvoir facturer et vous faire payer. Il faudra vous munir de votre numéro de contrat d’obligation d’achat et du numéro de Contrat de Raccordement d’Accès et d’Exploitation (CRAE).

Pour la facturation, elle se fait une à deux fois par an depuis l’espace numérique. Il suffit de renseigner en ligne l’index de la production d’électricité et celui de non-consommation, et de valider les informations personnelles. La facture est éditée en ligne et vous n’avez plus qu’à l’envoyer électroniquement à EDF pour vous faire payer.

Il est possible de vendre soit le surplus, soit la totalité de la production, mais sachez que pour toute la durée de votre contrat le tarif restera fixe. Avant de faire votre choix, faites les bons calculs : est-il plus rentable d’autoconsommer et de vendre le surplus, ou de tout vendre et tout racheter ? En 15 ou 20 ans, la situation peut largement évoluer, prenez donc votre temps pour vous décider !

Tous les guides energie : electricité, gaz, fioul, eau
Réduisez vos factures grâce à nos conseils services
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En m’inscrivant, j’accepte les C.G.U. et de recevoir les newsletters de Radins.com par email.