Comment mincir selon son âge ?

Florian Billaud - publié le 04/10/2019 à 14:30

S'il est possible d'affiner sa silhouette à tout âge, la méthode pour y parvenir est différente selon la tranche dans laquelle on se situe. En cause ? Le mode de vie et les changements hormonaux, notamment. Que vous ayez 30, 40 ou 50 ans, nous avons la solution !

À 30 ans : contrecarrer le phénomène « peau d'orange »

Redoutée, la peau d’orange se localise surtout au niveau des fesses et des cuisses. Et plus les années passent, plus il devient difficile de s’en débarrasser. Pour la combattre efficacement, mieux vaut donc agir en amont ! Dès les premiers signes, nous vous conseillons d’appliquer matin et soir un soin à base d’actifs comme la caféine, le thé vert, le chitosan ou le ficus, qui vont favoriser la dégradation des lipides.À noter : tout est dans le geste !Pour renforcer l’action du produit, prenez bien le temps de masser jusqu’à pénétration, en appliquant la technique du palper-rouler. L’intérêt ? Lisser les capitons, pour mieux sculpter votre silhouette !

À 40 ans : déloger la cellulite installée

Autour de 40 ans, la masse graisseuse prend le pas sur la masse musculaire. Les cellules adipeuses sont donc plus nombreuses, mais aussi plus volumineuses. Conséquence ? La cellulite a tendance à s’accentuer. En prime, elle devient plus douloureuse au pincement, d’une part car les vaisseaux et le derme se retrouvent écrasés, et d’autre part car les fibres de collagène et d’élastine s’altèrent avec l’âge.Pour y remédier, rien ne vaut là encore un soin concentré en actifs lipolytiques, ou bien encore enrichi en oxygène pour activer la lipolyse et détoxifier les tissus. Ici, préférez les massages profonds au palper-rouler, car ce dernier risque d’être douloureux. Effectuez alors des mouvements circulaires de bas en haut en appuyant fortement, puis relâchez en descendant.L’idéal est de coupler ce soin à des ingrédients tels que le plancton ou le silicium, qui vont aider les cellules de collagène à se renouveler.

À 50 ans : objectif fermeté

À la cinquantaine, c’est le relâchement cutané qui guette. En cause ? La masse musculaire, qui continue de diminuer. Le silicium et le plancton constituent là encore de précieux soutiens, tout comme les soins à base de biocéramides et d’actifs brûleurs de graisse comme ceux précités (caféine, chitosan, etc.). Niveau gestuelle, misez sur les pincements Jacquet. Cette méthode consiste à pincer la peau entre le pouce et l’index, de manière à atteindre les muscles profonds. Réalisez des gestes ascendants rapides. Rien de tel pour booster le renouvellement cellulaire.

Après la ménopause : gommer les rondeurs abdominales

Les bouleversements hormonaux impliquent un stockage des graisses en particulier au niveau du ventre. Or, c’est la zone du corps la plus difficile à traiter. Pour limiter ce phénomène, nous vous recommandons premièrement de bouger au maximum, et secondement d’opter pour des complexes agissant sur les amas graisseux localisés et résistants. Procédez ici par massages, en réalisant des mouvements circulaires dans le sens des aiguilles d’une montre.Dans l’idéal, complétez ce soin :D’actifs raffermissants comme l’extrait de microalgue verte ;D’actifs nutritifs comme le beurre de karité ;De compléments alimentaires à base d’algue brune (antioxydante) ou de queues de cerise (élimination), par exemple.Voici donc comment faire la peau aux dépôts sous-cutanés et autres plis disgracieux, et ainsi remodeler votre silhouette. Dernière chose : pour obtenir les meilleurs résultats, soyez assidue !

Tous les guides mutuelle
Réduisez vos factures grâce à nos conseils factures & services
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En m’inscrivant, j’accepte les C.G.U. et de recevoir les newsletters de Radins.com par email.