Mal de dos : faut-il consulter un kiné ou un ostéo ?

La rédaction - publié le 04/10/2019 à 14:30

Entre rééducation et traitement instantané, il faut parfois choisir. Car le kinésithérapeute et l’ostéopathe n’ont pas tout à fait le même rôle. Si chacun prend soin de notre dos et de nos articulations, ces deux spécialistes sont plus complémentaires qu’autre chose. Alors pour savoir à qui s’adresser, commencez par définir votre douleur.

Kiné et ostéo : qui fait quoi ?

Ces deux professionnels de santé n’ont pas exactement le même rôle. L’un, le kinésithérapeute (ou kinésiologue), est surtout compétent dans le domaine de la rééducation musculaire et articulaire. Il effectue des massages très spécifiques afin de soulager les douleurs localisées. Il est le plus souvent contacté suite à une visite chez un médecin et à une prescription, ce qui permet au patient de bénéficier d’un remboursement de la sécurité sociale et de sa mutuelle.L’ostéopathe, lui, n’est pas remboursé par la sécurité sociale. Seuls certains contrats de mutuelle offrent de rares remboursements. Laissant les exercices de rééducation à son confrère, il se concentre plutôt sur l’ensemble du corps afin d’identifier et dénouer toutes les tensions qu’il peut découvrir. Il rééquilibre le corps en le palpant et en réalisant des gestes spécifiques.

Qui consulter pour une douleur aiguë ?

Lorsque la douleur est intense, très localisée et soudaine, il s’agit le plus souvent d’un faux mouvement ayant entraîné un pincement ou un blocage d’une articulation (torticolis, lumbago, dorsalgie, etc.). Dans ce cas précis, mieux vaut se rendre chez son ostéopathe pour dégager l’os ou l’articulation bloquée grâce à un geste technique.Le professionnel se charge alors de replacer sans faire craquer, et de rééquilibrer ensuite tous les tissus aux alentours qui auraient pu souffrir de ce traumatisme en une séance. Mais il convient de reprendre rendez-vous pour une séance supplémentaire dans les 15 jours qui suivent cette manipulation.Bon à savoir : pour ou contre les décontractants musculaires ?Si la douleur est vraiment trop intense, l’ostéopathe ne pourra en aucun cas intervenir. En effet, il ne peut travailler que si les muscles et tissus se trouvant à proximité de la zone à traiter ne sont soumis à aucune tension. Prenez alors rendez-vous chez votre médecin en amont pour vous faire prescrire un décontractant musculaire.

Qui consulter pour une lombalgie ou une cervicalgie ?

Contrairement au cas précédent, c’est ici le kiné qui intervient pour traiter en premier lieu la cause de ces douleurs. Car une lombalgie ou une cervicalgie n’apparaît pas suite à un mauvais geste, mais bien par manque de tonicité au niveau des muscles.En 15 à 20 séances, le kinésithérapeute aide son patient à renforcer sa masse musculaire tout en découvrant les postures et les gestes à adopter au quotidien.

Qui consulter pour des douleurs liées à des problèmes d'arthrose ?

Dans le cas particulier de l’arthrose, chaque spécialité peut apporter des solutions complémentaires :Les massages du kinésithérapeute (une vingtaine de séances) permettent de faire diminuer les pressions et les tensions et de retrouver un peu d’élasticité au niveau des muscles.L’ostéo, lui, réduit les tensions en apportant de la mobilité aux os concernés. On conseille un ou deux rendez-vous en général.Lors d’un accident ou d’un traumatisme soudain, le corps en souffrance doit plutôt être traité par un kinésithérapeute. Mais lorsque les causes des douleurs sont floues, ou que le patient souffre de stress intense ou de dépression, l’ostéopathe se révèle bien plus apte à le soulager.

Tous les guides mutuelle
Réduisez vos factures grâce à nos conseils services
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En m’inscrivant, j’accepte les C.G.U. et de recevoir les newsletters de Radins.com par email.