L'accouchement dans l'eau : avantages et inconvénients

La rédaction - publié le 17/09/2019 à 14:30

Encore peu pratiqué en France, l'accouchement aquatique séduit de plus en plus pour son côté relaxant. Cette perspective de mettre votre enfant au monde dans l'eau vous plaît, mais vous vous posez encore des questions ? Voici quelques éléments de réponses qui vous éclaireront sur cette pratique.

Accouchement dans l'eau, pour un travail moins douloureux

Le travail est le moment le plus douloureux de l’accouchement. Durant cette phase, vous ressentez des contractions qui deviennent de plus en plus fortes au fur et à mesure que votre bébé s’apprête à sortir. Durant l’accouchement dans l’eau, dès le début du travail, vous êtes immergée dans une eau dont la température avoisine celle de votre corps. Ce réchauffement détend vos muscles et atténue votre stress. Ainsi, vous respirez plus calmement, ce qui va diminuer considérablement la douleur due aux contractions. Quand vous êtes plus calme et moins angoissée, les contractions par à coup sont diminuées et le col de votre utérus présente une meilleure dilatation, ce qui contribue à réduire le temps du travail.

Accoucher dans l'eau, pour enfanter dans la détente

Quand vous vous trouvez dans la piscine de naissance, il est plus aisé d’adopter une position verticale, la plus confortable pour accoucher. De cette manière vous profitez du phénomène de gravité qui favorise la descente de votre bébé. En d’autres termes, votre bébé est naturellement attiré vers le bas, ce qui facilite considérablement son expulsion.Selon les adeptes de ce type de procédé, l’accouchement dans l’eau n’est pas uniquement favorable à la maman. Il est également intéressant pour le bébé dans la mesure où sa transition vers le monde extérieur se fait d’une manière beaucoup moins traumatisante que lors d’une naissance dans l’air. En effet, l’eau dans laquelle vous baignez, à 37 °C, donne au bébé l’impression qu’il baigne encore dans le liquide amniotique. Il est alors plus calme et pleure moins souvent que les autres bébés.

Accouchement aquatique : attention au risque d'infection

Durant l’accouchement, il est possible que vos intestins se vident. C’est tout à fait normal, et il n’y a pas de honte à avoir. Quand vous accouchez dans l’eau, ces impuretés déversées dans l’eau peuvent infecter le bébé lorsqu’il vient au monde. Toutefois, la sage-femme qui vous prend en charge doit avoir été particulièrement formée pour pouvoir les retirer au plus vite.Même si la grossesse s’est déroulée sans accroc, nul n’est à l’abri des complications au moment d’accoucher. Lorsque votre tension artérielle devient plus élevée, que vous faites une hémorragie ou que le travail se fait plus lent que prévu, il importe d’agir au plus vite pour ne pas engager votre pronostic vital ni celui de votre bébé. Lors d’un accouchement dans l’eau, si une telle situation se présente, le personnel médical doit encore vous retirer de l’eau avant de procéder aux soins. Il faudra donc bien se renseigner s’ils ont été spécialement formés aux gestes à adopter en présence de telles urgences.

Bébé risque d'inhaler de l'eau

Quand Bébé sort de votre ventre, son premier réflexe est de prendre sa première inspiration. En théorie, si vous accouchez dans l’eau, ce ne sera pas de l’air, mais de l’eau qui arrivera dans ses poumons. Dans la pratique, il en est autrement. En effet, si le bébé est en bonne santé, lorsqu’il sent qu’il est encore dans l’eau, il bloque automatiquement ses voies respiratoires pour ne pas inhaler de l’eau : c’est le réflexe d’apnée. Toutefois, s’il a été effrayé durant l’accouchement ou si sa tête a émergé de l’eau avant que son corps entier ne soit expulsé, ou s’il n’a pas reçu suffisamment d’oxygène via le placenta, il risque d’inhaler de l’eau.

Un risque de rupture du cordon ombilical

Lorsque votre bébé est entièrement sorti de votre ventre, il remonte de lui-même à la surface, la tête la première pour pouvoir respirer. Ce mouvement, qui se fait assez brusquement est parfois à l’origine de la rupture du cordon ombilical, surtout si celui-ci est assez court. La sage-femme vous indiquera la meilleure manière de retirer votre enfant de l’eau sans avoir à tirer sur le cordon.

Réduisez vos factures grâce à nos conseils factures & services
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En m’inscrivant, j’accepte les C.G.U. et de recevoir les newsletters de Radins.com par email.