Covid-19 : explosion du nombre de téléconsultations

Perrine de Robien - publié le 15/09/2020 à 14:55

Mise en place il y a trois ans pour pallier au manque de médecins dans les déserts médicaux, les téléconsultations rencontrent un franc succès depuis le début de l’épidémie de Covid-19. Leurs règles ayant été assouplies, elles permettent aux patients de prendre rendez-vous avec n’importe quel médecin, même s’il n’y a pas de caractère urgent.

Covid-19 téléconsultations
Avec l'épidémie de Covid-19, le nombre de téléconsultations a explosé.

Les règles de la téléconsultations ont été assouplies

À l’origine, les téléconsultations ont été mises en place pour pallier aux déserts médicaux. Selon une étude de la Drees (Direction de la Recherche, des Études, de l'Évaluation et des Statistiques) publiée en février 2020, le nombre d'individus ayant accès à moins de 2,5 consultations par an est passé de 2,5 millions en 2015 à 3,8 millions en 2018. Mises en place par vidéotransmission, ces consultations à distance sont remboursées par l’Assurance maladie depuis le 15 septembre 2018.

Jusqu’à présent, pour bénéficier d’une téléconsultation, il fallait avoir une urgence ou bien avoir déjà consulté physiquement son médecin généraliste. Mais avec la pandémie de Covid-19, les règles ont été assouplies. Depuis le 10 mars 2020, un arrêté signé par Olivier Véran, le ministre de la santé, autorise les patients à consulter, même sans caractère urgent, un médecin qui n’est pas leur médecin habituel mais appartenant si possible au même territoire.

Les téléconsultations sont remboursées à 100%

Résultat, le nombre de téléconsultations a explosé. Leur nombre est passé de 10.000 rendez-vous en ligne en mars à 1 million en avril et mai. À elle seule, la plateforme Doctolib aurait enregistré 4,6 millions de téléconsultations. De janvier à fin août 2020, l’Assurance maladie aurait remboursé pas moins de 12,8 millions de téléconsultations.

La pandémie de Covid-19 a permis de donner un gros coup d’accélérateur aux téléconsultations. Et ce ne sont pas que les patients les plus jeunes qui s’y sont mis ! Selon Olivier Thierry, le président de Qare, une autre plateforme de téléconsultations, « Les seniors, qui étaient une minorité de nos patients, sont devenus adeptes de la téléconsultation », rapporte Challenges. Pour rappel, une ordonnance publiée au Journal officiel du 18 juin est venue prolonger le remboursement à 100% de la téléconsultation mis en place dans le cadre de la pandémie de Covid-19 jusqu’au 31 décembre 2020.

À lire aussi Comment trouver un médecin de garde ?

Réduisez vos factures grâce à nos conseils factures & services
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En m’inscrivant, j’accepte les C.G.U. et de recevoir les newsletters de Radins.com par email.