Hôpital public : des soignants en grève le mardi 12 janvier 2021

Perrine de Robien - publié le 12/01/2021 à 10:11

Le mardi 12 janvier 2021, les soignants sont dans la rue. Les praticiens hospitaliers critiquent le Ségur de la santé et dénoncent une inégalité entre les nouvelles recrues et ceux qui étaient déjà en poste avant 2020.

hôpital public grève soignants
Des praticiens hospitaliers en grève le 12 janvier 2021.

Ségur de la Santé : les praticiens en grève contre les inégalités

Du 25 mai 2020 au 10 juillet 2020, s’est déroulé le Ségur de la santé, une consultation des acteurs du système de soin français. À la suite de celui-ci, Olivier Véran, le ministre de la Santé, a annoncé -entre autres- l’ouverture de 4.000 lits, une hausse des salaires des soignants ou encore 15.000 recrutements à l’hôpital. Pour certains praticiens hospitaliers (PH), cette réforme aurait créé des inégalités.

Le Ségur de la Santé donnerait un coup d’accélérateur aux nouveaux PH qui viennent d’ête recrutés. « Les jeunes doublent leurs aînés de quelques années » déplore le Syndicat national des praticiens hospitaliers anesthésistes-réanimateurs élargi (SNPHARE). Ce dernier estime en effet que la suppression des trois premiers échelons de carrière est favorable aux nouveaux et que ceux qui ont été embauchés avant 2020 « se voient désavantagés de quatre années d'ancienneté par rapport à leurs collègues nommés cette année ».

Grève illimité des soignants

Le syndicat accuse Olivier Véran d’attiser « le feu chez les praticiens hospitaliers » et a donc appelé à une journée de mobilisation. Par conséquent, les praticiens de l’hôpital public ont entamé une grève le mardi 12 janvier 2021. Cette dernière est « illimité ».

Cette mobilisation des soignants que les Français ont largement applaudis lors du premier confinement mis en place pour lutter contre le Covid-19 a comme un air de déjà-vu. On se souvient des grèves des médecins et des soignants il y a près d’un an afin de faire entendre leurs revendications. Ils dénonçaient la « dégradation des soins » de l’hôpital public et 660 praticiens se disaient alors prêts à « démissionner si la ministre n'ouvre pas de réelles négociations ».

À lire aussi Comment réduire ses frais de santé ?

Réduisez vos factures grâce à nos conseils factures & services
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En m’inscrivant, j’accepte les C.G.U. et de recevoir les newsletters de Radins.com par email.