Cancer de la prostate : symptômes et traitements

La rédaction - publié le 04/10/2019 à 14:30

Le cancer de la prostate est une maladie qui touche exclusivement les hommes. Ce type de cancer se développe sournoisement sans laisser apparaitre de symptômes particuliers, d’où l’importance d’un dépistage régulier. Faisons le point sur les symptômes et traitements de cette maladie.

Le cancer de la prostate, un cancer masculin

La prostate est la glande de l’appareil reproducteur masculin. Elle se trouve juste en dessous de la vessie et entoure l’urètre. La tumeur se développe généralement au sein de cette glande et n’a pas tendance à se propager dans d’autres parties de l’organisme. Par ailleurs, son développement se fait plus lent par rapport à d’autres cellules cancéreuses. C’est pour cette raison que le cancer de la prostate a des effets limités sur l’état de santé général de l’individu et que les personnes qui en sont atteintes décèdent souvent d’autres raisons que le cancer.

Qui sont les personnes à risques ?

En théorie, à partir de la soixantaine, tous les hommes peuvent un jour développer un cancer de la prostate. Cependant, les risques sont plus élevés chez les individus qui ont des antécédents familiaux de ce cancer. Ainsi, les personnes dont le père ou le frère a été atteint de cette maladie peuvent avoir une prédisposition génétique pour cette maladie. Il convient aussi de noter que l’origine ethnique peut favoriser l’apparition de cette maladie. Ainsi, les Occidentaux peuvent y être plus exposés que les personnes d’origine indienne ou asiatique. De même les individus à ascendant africain ont plus de risque d’attraper cette maladie qu’un homme de type caucasien.

Quels sont les facteurs à risques ?

Une alimentation riche en matière grasse est la principale cause de ce cancer. La consommation de viande rouge, mais aussi de viandes transformées telles que la charcuterie, les saucisses, etc. favorisent aussi l’apparition de cette maladie. Le tabagisme est également présenté comme un des facteurs à risque puisque la majorité des fumeurs atteints de cette maladie en meurt. Contrairement aux idées reçues, les maladies sexuellement transmissibles ainsi que la vasectomie n’entrainent pas forcément l’apparition d’un cancer de la prostate.

Quel type de prévention adopter ?

Le cancer de la prostate se manifeste souvent par une envie fréquente d’uriner, une difficulté d’uriner, des raideurs au niveau du bas de dos ou encore de présence de sang dans l’urine ou le sperme. Comme ces symptômes peuvent être liés à d’autres maladies, il importe d’effectuer un dépistage précoce pour avoir l’esprit tranquille. Le praticien effectue un toucher rectal pour voir si la prostate ne présente pas quelques irrégularités. Le résultat de cette palpation permet une première appréciation qu’il convient de compléter par une prise de sang afin de mesurer le taux d’antigène prostatique PSA ou APS dans le sang. Si ce dernier est élevé, le risque de cancer est potentiel. Une biopsie permet de dissiper les derniers doutes.

Quel traitement adopter ?

Une personne qui souffre de la prostate a plusieurs voies de recours en matière de traitement. Si la tumeur n’a pas quitté la prostate, une chirurgie permet de corriger le problème. Quand le cancer est à un stade précoce, une cryochirurgie c’est-à-dire le gel des tissus cancéreux par l’azote liquide est préconisée. Pour les stades avancés, il reste la chimiothérapie et la radiothérapie. Selon les cas, un traitement hormonal peut être administré afin de réduire la taille de la tumeur et multiplier les chances de guérison par la radiothérapie.

Tous les guides mutuelle
Réduisez vos factures grâce à nos conseils services
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En m’inscrivant, j’accepte les C.G.U. et de recevoir les newsletters de Radins.com par email.