Cancer du sein : tout savoir sur la mammographie

La rédaction - publié le 07/10/2019 à 14:30

Les chances de guérison sont plus grandes lorsque le cancer du sein est détecté suffisamment tôt. La mammographie est l’une des techniques de dépistage les plus utilisées pour ce type de pathologie. Cette radiographie des seins permet de révéler une éventuelle tumeur.

Qu'est-ce qu'une mammographie ?

Si la patiente présente certains symptômes du cancer du sein, comme une inflammation ou une grosseur, son médecin peut l’inviter à effectuer une mammographie pour affiner le diagnostic. Cette technique de dépistage est très efficace. Elle est systématiquement conseillée aux femmes âgées de plus de 50 ans même si elles ne montrent aucun symptôme.Concrètement, la mammographie est une radiographie du sein. La face et le profil de chaque sein sont photographiés aux rayons X afin d’obtenir des images plus précises et détecter les anomalies éventuelles. Cette technique sert à confirmer ou infirmer le diagnostic du médecin basé sur les signes extérieurs.PUBLICITÉinRead invented by Teads

Comment se déroule la mammographie ?

La radiographie dure en général 20 minutes. Chaque sein est comprimé entre deux plaques afin de bien l’étaler et de prévenir le risque de superposition d’images qui pourrait fausser l’interprétation. Même si une certaine gêne due à la compression des seins peut être ressentie, la mammographie n’est pas douloureuse.Les femmes enceintes, qui prennent des médicaments hormonaux, ou qui portent des prothèses mammaires, doivent obligatoirement le signaler à leur médecin. Par ailleurs, bien qu’il ne soit pas encore disponible dans de nombreux centres de santé, la mammographie 3D est plus efficace pour le dépistage du cancer du sein.

Et après la mammographie ?

Après avoir réalisé la radiographie du sein, le praticien procède à un examen clinique. Il effectue une palpation des seins et vérifie en même temps l’aspect du mamelon et de la peau. S’il l’estime nécessaire, il peut prescrire une échographie mammaire afin d’affiner son diagnostic. Le radiologue délivre au cours de la journée ses premières interprétations qui seront envoyées à votre médecin traitant.Afin de classifier les images mammographiques, les radiologues se basent sur le système BIRADS de l’American College of Radiology (ACR) qui se compose de 6 catégories :

  • ACR 0 : en attente, il est nécessaire de procéder à des investigations complémentaires ;
  • ACR 1 : mammographie normale ;
  • ACR 2 : présence d’anomalies bénignes qui n’exigent pas d’examen complémentaire ni de surveillance ;
  • ACR 3 : présence d’une anomalie vraisemblablement bénigne et qui nécessite une surveillance à court terme de 3 à 6 mois ;
  • ACR 4 : présence d’une anomalie suspecte ou indéterminée ;

ACR 5 : présence d’une anomalie annonçant un cancer.

Tous les guides mutuelle
Réduisez vos factures grâce à nos conseils services
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En m’inscrivant, j’accepte les C.G.U. et de recevoir les newsletters de Radins.com par email.