Chirurgie des yeux : est-ce pour moi ?

La rédaction - publié le 04/10/2019 à 14:30

La chirurgie des yeux corrige un défaut visuel ou une maladie. Elle représente un soulagement pour les personnes qui, pour des raisons esthétiques ou de confort, ne peuvent plus porter de correction. Elle-elle adaptée à votre cas ?

L'opération au laser : qui peut en bénéficier ?

La chirurgie au laser dite chirurgie réfractive, est une opération courante et ne présentant que très peu de risques de complications. En modifiant la courbure de la cornée, elle permet de corriger les différentes anomalies de la puissance optique de l’œil : myopie, astigmatisme, hypermétropie, et presbytie. On peut y avoir recours pour un défaut de vision léger à modéré : jusqu’à -10 dioptries chez le myope, +5 chez l’hypermétrope et 5 dioptries chez l’astigmate.L’âge minimum requis est de 20 ans. Il correspond à une stagnation du défaut visuel, c’est-à-dire lorsque la correction en lunette ou lentille n’évolue plus depuis un an. La chirurgie des yeux nécessite un bilan préopératoire complet visant à écarter tous risques de complications. Les maladies de la cornée ou de la rétine, ainsi que les maladies infectieuses constituent des contre-indications à une chirurgie réfractive.Les caractéristiques topographiques cornéennes, l’épaisseur de la cornée sont autant d’éléments clés dans le choix de la technique la plus adaptée au patient. Ainsi dans le cas du Lasik, la cornée devra être suffisamment épaisse et présenter une géométrie régulière. A l’inverse du PKR qui est adapté aux cornées amincies.Dans tous les cas, seul un ophtalmologiste sera à même de déterminer si vous êtes un bon candidat pour la chirurgie réfractive.

Implants et lentilles intraoculaire : suis-je concerné ?

Au-delà d’une myopie de – 10 dioptries ou d’une hypermétropie ou d’un astigmatisme de + 5 dioptries, il faudra se tourner vers l’implant. Dans le cas d’une presbytie, on préfèrera également l’implant au-delà de 60 ans. Actuellement, la pose d’implants multifocaux est une des techniques les plus sûres dans le traitement de la presbytie. Surtout quand elle est associée à la cataracte. Lié au vieillissement, la cataracte correspond à une opacification du cristallin lequel entraine une baisse progressive de la vue. Elle est très souvent traitée par des implants monofocaux, et récemment par des implants multifocaux. Les implants sont également proposés aux patients présentant des contre-indications à l’opération par PKR ou Lasik.Enfin, les lentilles intraoculaires ou implants phakes sont tout aussi indiqués pour les défauts visuels inaccessibles à la correction laser. Elles sont réversibles. On les utilise également dans la chirurgie de la cataracte ou l’extraction du cristallin clair.

Tous les guides mutuelle
Réduisez vos factures grâce à nos conseils factures & services
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En m’inscrivant, j’accepte les C.G.U. et de recevoir les newsletters de Radins.com par email.