Mutuelle : ce qu'il faut savoir avant de vous engager

Florian Billaud - publié le 17/09/2019 à 14:30

Non obligatoire, la souscription à une mutuelle reste tout de même fortement conseillée. Mais face à la multitude d'offres présentes sur le marché, il est bien difficile de faire un choix. Sur quels critères se baser ? Quels sont les pièges à éviter ? Réponses !

Les dépenses de santé les plus importantes

Les frais d’hospitalisation, d’optique et dentaires figurent parmi les plus élevés... mais aussi parmi les moins bien remboursés par l’Assurance Maladie ! Opter pour une mutuelle qui couvre bien ces postes de dépenses est donc loin d’être superflu.Bien entendu, si vous n’avez aucun problème de vue, vous pouvez très bien vous passer de la garantie optique. À défaut, restez au niveau de couverture de base (il n’est pas toujours possible d’éliminer les garanties dont on n’a pas besoin). Il sera toujours temps de revoir votre contrat par la suite, si nécessaire. Pour ce qui est du poste dentaire, mis à part si vous souffrez de problèmes récurrents (caries, parodontite...), une couverture moyenne peut suffire.Par contre, on n’anticipe pas une hospitalisation. Si le forfait hospitalier journalier et les frais de séjour sont pris en charge dès le 1er niveau de couverture, ce n’est pas le cas pour les dépassements d’honoraires des praticiens. Mieux vaut donc assurer ses arrières en optant pour une couverture un ou deux niveau(x) au-dessus, afin d’éviter d’avoir à payer une facture exorbitante.À noter : pensez aussi à votre confortLa Sécurité Sociale ne prend pas en charge les frais annexes (chambre particulière, télévision). Dans l’idéal, incluez-les dans votre contrat.

Quelques bons conseils supplémentaires

Pour bien choisir votre mutuelle, il est également important :D’identifier vos besoins autres (appareillage et prothèses, médecine alternative, cure thermale...) ;De prendre le temps de comparer les garanties de différents prestataires pour bénéficier du meilleur rapport qualité/prix (n’hésitez pas à utiliser des comparateurs en ligne) ;Attention aussi aux pièges qui pourraient se glisser dans le contrat et vous réserver de malheureuses surprises. Avant de signer, veillez bien à :Prendre connaissance de l’ensemble des clauses : les conditions et garanties figurant dans le contrat sont celles qui s’appliqueront. Mieux vaut donc en être informé.Vous renseigner sur les éventuels délais de carence : il s’agit d’une période d’un ou de plusieurs jours, durant laquelle les garanties ne sont pas effectives. Le délai de carence peut s’appliquer dans le cas d’un arrêt maladie, mais aussi exister entre la souscription du contrat et le début de la prise en charge.D’une manière générale, il faut retenir qu’une complémentaire santé doit être adaptée à la fois à votre situation médicale et à votre budget. De temps en temps, pensez enfin à faire le point sur ces deux paramètres, et à actualiser votre contrat le cas échéant.

Tous les guides mutuelle
Réduisez vos factures grâce à nos conseils services
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En m’inscrivant, j’accepte les C.G.U. et de recevoir les newsletters de Radins.com par email.