Qu'est-ce que l'allocation supplémentaire d'invalidité (ASI) ?

Alexis Guiot - publié le 13/12/2019 à 18:00

Suite à un accident ou à une grave maladie, une personne peut se retrouver invalide et fragilisée d’un point de vue professionnel et financier. L’Allocation Supplémentaire d’Invalidité (ASI) est destinée à soutenir la personne dans ses moments difficiles et encourager sa réinsertion. Le montant de cette allocation va varier selon la situation familiale du bénéficiaire ainsi que son niveau de ressources. 
 

L’ASI : qu'est-ce que c'est ?

Lorsqu'un handicap vous oblige à réduire votre activité professionnelle, voire à l'arrêter totalement, il en résulte nécessairement une perte de salaire conséquente. En complément de la pension d'invalidité, vous pouvez donc bénéficier de l'Allocation supplémentaire d'invalidité (ASI) afin de vous assurer un minimum de revenus. Cette compensation financière est versée chaque mois par la Sécurité sociale ou la MSA (si vous êtes rattaché au régime agricole) jusqu'à ce que vous atteigniez l'âge légal pour percevoir l'Allocation de solidarité aux personnes âgées (ASPA).

Conditions d'attribution

Le profil du bénéficiaire

Pour demander l'ASI, il faut résider en France de manière régulière (les personnes étrangères peuvent également y prétendre sous certaines conditions), mais il n'y a pas d'âge minimum pour percevoir cette compensation financière. Comme il s'agit d'une aide complémentaire, le demandeur doit déjà percevoir au moins une des pensions suivantes : 

  • Pension d'invalidité
  • Pension de réversion
  • Pension d'invalidité de veuf ou de veuve
  • Pension de retraite anticipée pour handicap ou carrière longue
  • Pension de retraite anticipée pour pénibilité

Sur cette base, le demandeur montre que sa capacité de travail ou ses revenus sont réduits d'au moins deux tiers

Les plafonds de ressources

Le calcul des ressources tient compte de tous vos revenus, notamment des pensions d'invalidité et de vieillesse dont vous bénéficiez déjà, les revenus de vos biens mobiliers et immobiliers, et même les biens dont vous avez fait donation. Aucune distinction n'est faite entre les biens propres et les biens communs des conjoints, des partenaires pacsés ou des concubins. Le montant total de ces ressources mensuelles ne doit pas dépasser un certain seuil selon la situation familiale : 

  • Personne seule : 723,25 €
  • En couple : 1 266,82 €

Démarches et montant

En cas d'incapacité de travail, vous pouvez faire une demande d'ASI en remplissant le formulaire S 4151, puis adressez votre dossier complet à votre Caisse d'assurance maladie par voie postale avec accusé de réception. Dans le cas où vous avez l'âge de la retraite, votre demande devra être adressée à la Caisse nationale d'assurance vieillesse (CNAV).

Du montant des ressources va dépendre le montant de l’allocation. De ce fait, le montant maximum de l'ASI est fixé à 415,98 € par mois pour une personne seule ou en couple. Si les deux membres du couple sont bénéficiaires de cette aide financière, le plafond est fixé à 686,43 € par mois

A noter : l'ASI n'est pas concernée par l'Impôt sur le revenu et vous n'avez pas à payer de Contribution au remboursement de la dette sociale (CRDS) ni de Contribution sociale généralisée (CSG).

Tous les guides mutuelle
Réduisez vos factures grâce à nos conseils services
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En m’inscrivant, j’accepte les C.G.U. et de recevoir les newsletters de Radins.com par email.