Perte d'audition : comment limiter les risques ?

Alexis Guiot - publié le 23/12/2019 à 18:00

Les dégâts engendrés par l'excès de bruit sont irréversibles et entraînent surdité, sifflements ou bourdonnements d'oreilles. En France, on compte 5 millions de malentendants, 6 millions de personnes souffrant d'acouphènes et 4 millions d'hyperacousies.
 

Comment reconnaître une situation à risques ?

En matière de bruit, nous sommes tous égaux devant les décibels. Mais les personnes ayant un système immunitaire plus faible sont plus exposées aux risques de traumatisme auditif que les autres.

Par ailleurs, le boom des baladeurs numériques représente un danger sous-estimé par beaucoup de jeunes aujourd'hui. Son utilisation à plein volume plus de 30 minutes par jour est un facteur de risque irrévocable.

Si vos oreilles sifflent après l'utilisation de votre baladeur, ou encore dans le cas où en roulant vous n'entendez plus le moteur de votre voiture, vous devez sans tarder consulter un médecin car vous avez été exposé à un niveau sonore très élevé donc très dangereux pour votre audition.

De plus, si le cri d'une personne située à un mètre de vous vous paraît inintelligible et inaudible, c'est que vous avez séjourné dans un environnement à risques et que vous subissez une surdité partielle.

Comment préserver son capital auditif ?

La première chose à faire si vous ressentez des troubles auditifs est de vous rendre immédiatement chez un médecin. Cependant, quelques mesures d'urgence sont à connaître afin de diminuer les risques et préserver votre audition.

Faire des pauses régulièrement

En raison du développement de l'audiovisuel, une étude menée auprès des jeunes et les musiciens a relevé qu'un jeune sur quatre et plus de 70 % des musiciens jouant de la musique amplifiée comme le rock, semblent souffrir de traumatismes auditifs.

Pour protéger votre capital auditif, il est conseillé de faire des pauses de 5 à 30 minutes toutes les 2h, dans un environnement où le niveau sonore est inférieur à 85 décibels. L'espacement régulier des surpuissances sonores permet aux oreilles de mieux récupérer et ainsi d'éviter un handicap auditif irréversible.

Mais attention, si les sifflements d'oreille ou l'impression de surdité persistent plus de 24h, vous devriez en parler au plus vite à votre médecin pour qu'il vous conseille sur le traitement à suivre.

Écouter de la musique avec modération

Écouter de la musique ou être musicien, c'est avant toute chose un plaisir. Si vous désirez toutefois que la musique demeure votre source de plaisir, vous devez adopter les bons comportements afin de réduire les risques de traumatisme auditif. Les gestes simples à adopter consistent à :

  • S'éloigner des enceintes acoustiques ;
  • Diminuer le volume de vos écouteurs ;
  • Éviter les surpuissances sonores lorsque vous êtes souffrant.

Le port des bouchons d'oreilles

Le port de bouchons d'oreilles ou boules Quies servent à limiter les risques de traumatisme, si vous sortez souvent en boîte de nuit, lors de concert ou si vous êtes musicien.

Cette alternative n'est pas sans effet négatifs car, si malgré le port des bouchons d'oreilles, vous vous exposez encore à des niveaux de bruits sonores trop élevés, vos oreilles ne sont plus protégées et vous risquez de les endommager. De plus, il vous faut faire attention car introduire les bouchons dans les oreilles régulièrement peut également endommager le capital auditif.

Les seules solutions fiables qui diminuent véritablement les chances de traumatisme consistent à baisser le son et prendre régulièrement des pauses d'au moins 20 minutes après deux heures d'écoute.

La Journée Nationale de l'Audition

Dans le but d'informer et de sensibiliser les populations sur les risques liés à l'audition et de dévoiler les mesures de prévention, une journée entière est consacrée à l'audition chaque 12 mars.

Au cours de cette Journée Nationale de l'Audition, des campagnes d'information et de prévention sont organisées afin d'attirer l'attention des pouvoirs publics pour qu'ils prennent conscience de l'importance de protéger le capital auditif.

Bon à savoir : dans le cadre de la Journée de l'audition, des associations réunissant des audioprothésistes et des orthophonistes participent aux opérations de sensibilisation et distribuent gratuitement des bouchons d'oreilles.
 

Tous les guides mutuelle
Réduisez vos factures grâce à nos conseils services
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En m’inscrivant, j’accepte les C.G.U. et de recevoir les newsletters de Radins.com par email.