9 conseils pour ne plus souffrir d'aérophagie

Florian Billaud - publié le 04/10/2019 à 14:30

Peu élégantes mais surtout extrêmement inconfortables et douloureuses, les crises d’aérophagie sont la conséquence d’une présence excessive de gaz dans l’intestin. Elles se traduisent par un gonflement de l’abdomen, des flatulences et des éructations intempestives. Vous y êtes sujet(te) et souhaitez, légitimement, en venir à bout ? Ci-après, quelques conseils.

1 - Limitez les aliments riches en azote

Ces aliments favorisent grandement l’aérophagie. Parmi eux, on retrouve en tête de liste les protéines animales (viande, poisson, fruits de mer, œufs, lait, produits laitiers), puis le soja, les légumes feuilles et l’arachide.

2 - Priorisez certains fruits et légumes

Les fruits et légumes comme le fruit de la passion, le cassis, la groseille, la mûre, la courgette, les asperges ou encore les carottes regorgent de fibres. Ils amélioreront donc votre transit et diminueront de fait vos ballonnements.

3 - Bannissez les comportements qui vous font absorber de l'air

Parler en mangeant, fumer, manger en marchant, mastiquer la bouche ouverte ou encore mâcher du chewing-gum à longueur de journée sont autant de comportements qui font entrer inutilement de l’air dans votre estomac, et donc gonfler à coup sûr votre estomac.

4 - Freinez votre consommation de féculents

Consommés en trop grande quantité, les féculents tels que les légumes secs (lentilles, haricots, pois chiches...), les pommes de terre ou certaines céréales (blé, orge, millet, avoine, seigle...) remplissent votre estomac d’air. La raison ? Une fois absorbés, ils fermentent et libèrent des gaz.Bon à savoir : misez sur les céréales complètes Riches en fibres, les céréales complètes auront au contraire un effet positif sur votre aérophagie.

5 - Proscrivez les boissons gazeuses

Comme leur nom le laisse entendre, les boissons gazeuses abondent de petites bulles de gaz qui ne font que dilater votre estomac. Préférez amplement les boissons plates à la place.

6 - Prenez le temps de manger

En engloutissant trop vite les aliments, vous laissez là aussi passer de l’air, mais en plus vous digérez mal par la suite, ce qui ne fait qu’entretenir vos ballonnements. Bien mastiquer chaque bouchée ne fera donc que du bien à votre système digestif !

7 - Fuyez le stress

L’aérophagie est très souvent aggravée voire tout bonnement provoquée par le stress. C’est donc une nécessité que d’en déterminer la cause et de le chasser coûte que coûte en ayant par exemple recours au yoga ou au sport.Bon à savoir : essayez la phytothérapieLa nature nous fait grâce de moult bienfaits, pourquoi ne pas en profiter ? Parmi les plantes anti-stress, on retrouve la rhodiole, la valériane, la griffonia et l’aubépine.

8 - Diminuez les excitants

Un excès de théine, de caféine, d’alcool ou encore de tabac aggraverait les crises d’aérophagie. Dans le doute, réfrénez vos envies !

9 - Essayez le charbon végétal

Considéré comme l’actif naturel le plus puissant, le charbon végétal vient à bout de nombreux troubles, notamment digestifs. Un excellent complément, donc !À noter : qu’est-ce que le charbon végétal ?Ce produit miracle s’obtient par carbonisation de coques de noix de coco, de bois de peuplier ou de frêne à des températures extrêmes (jusqu’à 900 °C), en l’absence d’air. Cette carbonisation est suivie d’une seconde chauffe, cette fois additionnée de gaz oxydants, de vapeur d’eau et d’air. Le charbon devient alors extrêmement poreux et est capable d’absorber 100 fois son volume en gaz.L’aérophagie n’est pas une fatalité, quelques bonnes habitudes alimentaires suffisant la plupart du temps à la solutionner. Si elle persiste malgré tout, nous vous conseillons de consulter pour un bilan de santé afin d’écarter toute maladie inflammatoire. Sachez aussi que certains traitements médicamenteux peuvent en être à l’origine. Il serait alors opportun d’en changer si tant est que cela soit possible.

Tous les guides mutuelle
Réduisez vos factures grâce à nos conseils services
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En m’inscrivant, j’accepte les C.G.U. et de recevoir les newsletters de Radins.com par email.