Santé : des soins gratuits pour tous

Alexis Guiot - publié le 10/12/2019 à 18:00

En France, l’accès aux soins médicaux pour tous est une priorité. Selon les ressources et la situation de chacun, différents dispositifs existent et permettent de couvrir tout ou une partie du coût des soins. Pour que tout le monde puisse être en bonne santé, et ce, indistinctement de leurs ressources financières, il est important de s’intéresser aux différents programmes d’aide en place. Retour en détail sur les soins médicaux auxquels il est possible d’accéder sans avoir de frais à payer. 


 

Les centres PMI : la santé des tout petits

Créés en 1945, les centres de Protection Maternelle et Infantile permettent aux jeunes familles de soigner leurs petits gratuitement, et ce, jusqu'à 6 ans. En plus de précieux conseils aux parents, des pédiatres y dispensent des consultations permettant de suivre l'évolution de la croissance des enfants, mais aussi de pratiquer des actes de vaccination et de prévention. 

En revanche, ils ne font pas office de médecin traitant : pour un gros rhume ou une mauvaise grippe, il faudra se tourner vers un médecin extérieur. Chaque département possède ses propres centres, dont les coordonnées sont disponibles sur le site service-public.fr.
 

Des soins dentaires sans dépenser d'argent

Les soins dentaires sont parmi les plus coûteux. Il est pourtant indispensable d’en prendre soin, tant sur le plan esthétique que sanitaire, et ce, dès le plus jeune âge. Grâce au programme de prévention M'T dents mis en place par l'assurance maladie, les enfants à partir de 3 ans bénéficient d'un rendez-vous gratuit tous les 3 ans, et ce, jusqu'à l’âge de 24 ans. Depuis 2014, ce dispositif a été élargi aux femmes enceintes.

Cette visite préventive peut donner lieu à la gratuité des soins si certains problèmes sont détectés, à condition de les soigner dans les 9 mois qui suivent. Surveillez bien votre courrier : c'est par ce biais que l'assurance maladie vous envoie la feuille à présenter à votre praticien pour ne pas payer les soins. Prudence, même si cette visite gratuite représente un gros avantage financier, elle n'a lieu que tous les 3 ans alors qu'il est vivement conseillé de consulter un dentiste chaque année.

Un examen de prévention en santé complet et gratuit

Ce bilan complet et gratuit permet à tous les assurés de bénéficier d'un examen complet gratuitement, et ce, tous les 5 ans. L’objectif de ce programme mis en place par l’Assurance maladie est de détecter le plus tôt possible les éventuelles maladies afin de les traiter le plus rapidement et ainsi augmenter les chances de guérison. Ce bilan de santé est uniquement préventif : on vous dira si vous avez des caries ou un taux de cholestérol trop élevé, mais pour obtenir un traitement, vous devrez vous rendre avec vos résultats chez votre médecin traitant. Ce dernier vous réorientera ensuite chez le spécialiste adapté.

Cet examen de prévention en santé est destiné en priorité aux personnes de plus de 16 ans, en situation de précarité, qui ne sont pas suivies régulièrement. Pour bénéficier de ce bilan, il suffit d'adresser une demande à votre Caisse primaire d'assurance maladie, qui vous enverra une convocation dans un centre de soins spécialisé proche de chez vous. Les délais d’attente sont parfois longs mais peuvent être réduits pour certaines personnes qui se trouvent en situation difficile : 

  • Bénéficiaires du RSA et de la CSS
  • Jeunes en insertion de 16 à 25 ans
  • Demandeurs d’emploi
  • Personnes invalides ou handicapées

Dépistages : des examens accessibles à tous

Maladies avec l'âge

De nombreuses maladies graves se déclarent avec l'âge. C'est pour cette raison que la Sécurité sociale propose gratuitement aux seniors le dépistage des maux les plus répandus, comme le cancer colorectal ou le cancer du sein. De 50 à 74 ans, les assurés peuvent profiter de ces bilans tous les 2 ans.

Chaque année, des campagnes de prévention sont lancées à l'occasion de la journée nationale associée à la maladie (journée nationale du cancer de la peau, de l'artérite, d'Alzheimer, etc.). A cette occasion, de nombreux médecins et spécialistes mettent leurs compétences à notre disposition et cela totalement gratuitement. Les consultations et résultats sont anonymes et peuvent permettre de lever le doute sur d'éventuels symptômes inquiétants.

Dépistage VIH

Sachez également que le dépistage de VIH et de l'hépatite est totalement gratuit dans tous les centres hospitaliers. Les traitements sont de plus en plus efficaces pour les patients, à condition, bien sûr, de savoir que l'on est atteint de la maladie. Au moindre doute, n'hésitez plus à vous faire dépister.

Un accès aux soins pour tous

Afin d’accompagner et de garantir un accès pour tous à des soins médicaux, l’Etat a mis en place différents dispositifs d’aide à destination des plus démunis. 

La Protection universelle maladie (Puma)

Depuis le 1er janvier 2016, la Protection universelle maladie a remplacé la Couverture maladie universelle (CMU). Ce dispositif permet “à toute personne travaillant ou résidant en France de manière stable et régulière un droit à la prise en charge de ses frais de santé à titre personnel et de manière continue tout au long de la vie”. Ce dispositif permet également aux mineurs d’avoir le statut d’ayant droit et ainsi de profiter de la Puma.

La Complémentaire santé solidaire (CSS)

Depuis le 1er novembre 2019, la Couverture maladie universelle complémentaire (CMU-C) et l’Aide pour une complémentaire santé (ACS) ont été remplacées par la Complémentaire santé solidaire (CSS). Ce dispositif permet aux personnes ayant de faibles ressources de bénéficier d’une aide pour le paiement des frais de santé. 

L’Aide médicale de l’Etat (AME)

Ce dispositif d’aide permet d’ouvrir l’accès aux soins aux “personnes en situation irrégulière au regard de la réglementation française”. Pour en bénéficier, des conditions de ressources et de résidence sont imposées. L’AME peut également être accordée à titre humanitaire.

Tous les guides mutuelle
Réduisez vos factures grâce à nos conseils services
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En m’inscrivant, j’accepte les C.G.U. et de recevoir les newsletters de Radins.com par email.