Ménopause précoce : qu'est-ce qui la déclenche ?

La rédaction - publié le 17/09/2019 à 14:30

La ménopause survient généralement à l'approche de la cinquantaine, mais chez certaines femmes, il se peut qu'elle se déclenche à la quarantaine et même avant. Il s'agit dans ce cas d'une ménopause précoce. Le point sur ce phénomène qui touche environ 1 % des femmes.

Quels sont les symptômes de la ménopause précoce ?

Une ménopause précoce résulte d’une insuffisance ovarienne et non d’un processus naturel normal. Plusieurs facteurs peuvent entraîner ce dysfonctionnement, mais les plus courants sont la chimiothérapie et la radiothérapie. Cette pathologie, car s’en est bien une, peut aussi être transmise génétiquement. Ainsi, si votre mère ou un autre membre de votre famille maternelle en a souffert auparavant, vous courez le risque de l’avoir à votre tour. Chez les personnes qui souffrent d’anorexie ou de tabagisme, il arrive que la ménopause arrive en avance par rapport à la moyenne. Il se peut également qu’après un choc affectif, les ovaires de la femme cessent de fonctionner, entraînant une ménopause précoce.

Quels sont les symptômes de la ménopause précoce ?

Les symptômes de la ménopause précoce sont les mêmes que ceux d’une ménopause normale, seulement, comme ils apparaissent plus tôt, on n’y pense pas forcément. Ainsi, comme toutes les femmes ménopausées, celles qui souffrent de cette pathologie peuvent avoir des cycles irréguliers, des douleurs abdominales et même des bouffées de chaleur. Chez les personnes qui prennent la pilule, détecter la présence d’une ménopause précoce est assez difficile puisque la pilule maintient un cycle artificiel qui masque les symptômes. C’est pour cette raison qu’il faut généralement attendre l’arrêt de la pilule pour savoir si la femme souffre d’une ménopause précoce ou pas. En cas de fausses couches répétées ou d’infertilité, il y a aussi suspicion de ménopause précoce, mais seule une analyse de sang pourra confirmer si c’est vraiment le cas.

Quels sont les risques de la ménopause précoce ?

Durant la ménopause, un dysfonctionnement endocrinien entraîne une réduction de la production d’œstrogène et de progestérone dans l’organisme. La présence de ces deux hormones dans le corps protège le corps des maladies cardiovasculaires. Ainsi, les femmes atteintes d’une ménopause précoce développent plus le risque de souffrir d’une maladie cardiaque que les autres femmes, puisqu’elles n’ont pas bénéficié assez longtemps de l’effet protecteur de l’œstrogène et de la progestérone.Le risque de fracture osseuse est plus présent chez les femmes atteintes d’une ménopause précoce, car la dégénérescence osseuse liée à la ménopause se déclenche beaucoup plus en avance, fragilisant les os de l’organisme. Pour limiter ce problème, il importe pour ces femmes d’adopter une alimentation riche en calcium et en protéines, mais aussi en vitamine D, qui aide à la fixation du calcium.Chez les femmes atteintes d’une ménopause précoce, les risques de développer un cancer de l’ovaire ou du sein sont par contre diminués puisque ces types de cancer sont en relation avec le nombre d’ovulations. Étant donné que ces ovulations sont moins nombreuses chez la femme qui a une ménopause précoce, elle est, de ce fait, mieux protégée contre ces cancers.

Tous les guides mutuelle
Réduisez vos factures grâce à nos conseils services
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En m’inscrivant, j’accepte les C.G.U. et de recevoir les newsletters de Radins.com par email.