Ostéopathe : est-ce remboursé ?

La rédaction - publié le 07/10/2019 à 14:30

Si l’ostéopathie a connu un engouement croissant ces dernières années, l’heure du remboursement des frais engagés pour ce soin « non traditionnel » par la Sécurité Sociale n’a pas encore sonné. Comment obtenir une couverture des frais de santé nécessaires à cette thérapie ?

Ostéopathie : pas de remboursement au niveau de la Sécurité Sociale

La position de la Sécurité Sociale est claire sur le sujet : elle ne rembourse pas les frais déboursés pour les actes d’ostéopathie, malgré qu’ils aient été dispensés par un ostéopathe diplômé. Même si le domaine commence à assoir sa notoriété avec la législation de la profession, méfiez-vous, à l’heure actuelle, aucune source officielle ne confirme la possibilité de remboursement par le régime d’assurance obligatoire. Lors de votre thérapie, il n’est donc pas nécessaire que vous présentiez votre Carte Vitale à votre ostéopathe afin de vous prévaloir d’une quelconque restitution de vos dépenses.Vous pouvez, toutefois, réclamer votre remboursement auprès de la Sécurité Sociale dans le cas où vos séances d’ostéopathie ont été prodiguées par un kiné, un médecin ou une infirmière, et ce, dans le cadre d’un soin médical classique. Notez que vous bénéficiez d’un taux de couverture de 70 % pour une consultation chez un médecin contre 60 % chez un kinésithérapeute.Mal de dos : Comparez les prix des mutuelles

La mutuelle : votre solution de remboursement

Pour être sûr d’obtenir votre remboursement, orientez-vous vers une mutuelle ou une assurance complémentaire santé. Vous disposez d’un large choix de mutuelles qui cautionnent le remboursement des médecines douces.Les forfaits, les formules et les conditions sont différents d’un assureur à un autre. Certaines compagnies d’assurance vous proposeront un remboursement situé aux alentours de 100 € par an. D’autres vont jusqu’à vous proposer un minimum de 25 € par séance. Au moment de la souscription de votre police d’assurance, tâchez de bien lire et de comprendre correctement les termes du contrat. Si vous avez du mal à choisir un assureur, demandez conseil à votre courtier ou prenez directement l’avis de votre ostéopathe.Attention ! La plupart des mutuelles n’acceptent de vous rembourser que si votre ostéopathe détient un diplôme en ostéopathie. Il se pourrait aussi que votre mutuelle exige que votre praticien soit un adhérent du ROF ou Registre des ostéopathes de France. Pour vérifier que le nom de votre ostéopathe figure réellement parmi la liste du ROF, renseignez-vous sur le site de la chambre des ostéopathes ou sur le site du ROF.

Les démarches à suivre pour la prise en charge

Les mutuelles ou assurances complémentaires santé remboursent vos dépenses sur la base d’un montant évoqué par votre ostéopathe. Par conséquent, vous devriez impérativement accompagner votre demande de remboursement avec la facture ou la note d’honoraires, dûment signée et tamponnée par votre praticien. Ce justificatif ne suffit pas pour obtenir votre remboursement : il faut encore que votre formulaire contienne le n°Adeli de votre ostéopathe. Lors de votre rendez-vous, n’oubliez pas de noter ce fameux numéro : c’est la preuve que votre praticien est bel et bien inscrit dans le ROF.Mal de dos : Comparez les prix des mutuelles

Tous les guides mutuelle
Réduisez vos factures grâce à nos conseils services
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En m’inscrivant, j’accepte les C.G.U. et de recevoir les newsletters de Radins.com par email.