Pouvez-vous devenir allergique à l’âge adulte ?

Mustapha Azzouz - publié le 03/04/2020 à 13:00

Pollens, acariens ou aliments : votre corps doit faire face à bien des agressions qui peuvent provoquer des allergies. Si, la plupart du temps, elles se déclenchent durant l’enfance, restez vigilant, car elles peuvent apparaître à tout moment !

Qu’est-ce qu’une allergie ?

Tout au long de votre vie, votre système immunitaire vous protège des agressions extérieures. Si les microbes, virus et autres bactéries peuvent causer bien des maladies, de nombreux allergènes peuvent également avoir des conséquences désastreuses sur la santé. La poussière, les pollens, certains aliments ou même des parfums sont parfois perçus, à tort, comme des agresseurs par le système immunitaire. Ce dernier se met alors à produire des anticorps appelés des immunoglobulines E pour signifier son rejet de ces substances.

Les manifestations de l’allergie sont très variées. Elles vont de l’asthme à la rhinite, en passant par des problèmes cutanés (eczéma, urticaire) ou encore la conjonctivite ou le choc allergique comme l’œdème de Quincke. Ce dernier entraîne un gonflement de la peau et des muqueuses au niveau du visage et du cou. Cette réaction est particulièrement dangereuse. Lorsqu’elle est accompagnée de difficultés respiratoires ou d’un gonflement de la luette ou de la langue, il est impératif d’appeler les secours.

Une allergie peut être provoquée suite à l’ingestion de l’allergène, son inhalation ou un contact cutané. Il arrive que les allergies soient présentes dès la naissance. Elles apparaissent toutefois souvent durant l’enfance et même à l’âge adulte. Il est donc important de toujours rester vigilant.

Le saviez-vous ? La génétique en jeu dans les allergies

Si tout le monde peut développer une allergie, les personnes dont les deux parents sont allergiques ont 80 % de risque de l’être elles aussi. Elles sont alors considérées comme « atopiques ». Lorsqu’un seul parent souffre d’allergie, le risque tombe à 50 %. Sachez par ailleurs qu’un enfant dont les parents sont allergiques ne développera pas forcément les mêmes allergies qu’eux.

Quels sont les différents types d’allergies ?

Il existe 5 grandes familles d’allergies qui peuvent vous atteindre à l’âge adulte.

Les allergies alimentaires

Les causes et les réactions peuvent être nombreuses. Attention à ne pas confondre l’allergie avec l’intolérance alimentaire (au lactose ou au gluten par exemple). Dans le cas de l’intolérance, les symptômes se révèlent progressivement alors que ceux de l’allergie alimentaire apparaissent immédiatement après l’ingestion.

Les allergies respiratoires

Les pollens, les acariens et les animaux (chats, chiens, cheveux et même rongeurs) sont les causes les plus connues. Cependant, les allergies respiratoires peuvent aussi être provoquées par les moisissures.

Les allergies de contact

Elles déclenchent des réactions cutanées provoquées par les composants de produits d’entretien (attention à la lessive et à l’adoucissant) ou des ingrédients de cosmétiques.

Les allergies médicamenteuses

Certains antibiotiques comme la pénicilline ou des anesthésiants peuvent provoquer des éruptions cutanées et parfois des réactions allergiques sévères vous mettant en danger.

Les allergies professionnelles

Il arrive en effet que certaines allergies se manifestent dans le cadre professionnel. Allergie au latex pour le personnel hospitalier ou asthme provoqué par la farine chez les boulangers : si les symptômes se calment les jours chômés, pensez à l’allergie professionnelle.

Comment repérer une allergie à l’âge adulte ?

Cela peut sembler étrange, mais des années peuvent passer entre un premier contact avec un allergène et le déclenchement des réactions allergiques. Votre corps n’aura pourtant pas chômé et fabriqué entre temps des anticorps qui lui permettront de se défendre la prochaine fois qu’il rencontrera la substance qu’il a identifiée comme un ennemi. Il est donc tout à fait possible de consommer des fruits de mer tout au long de sa vie et, du jour au lendemain, se retrouver intolérant. De même, votre crème de jour à laquelle vous êtes fidèle depuis des années peut, du jour au lendemain, provoquer des démangeaisons.

Pour savoir si vous êtes victime d’une allergie, surveillez les signes suivants :

  • Les éternuements.
  • Un écoulement clair du nez ou le nez bouché.
  • L’apparition de démangeaisons ou de plaques rouges sur le visage (y compris les yeux) ou dans les plis de la peau.
  • Une toux après l’effort ou qui intervient par quintes durant la nuit.
  • Les bronchites à répétition.
  • Les troubles digestifs fréquents.
  • La récurrence de certains symptômes dans des circonstances particulières : après la consommation de certains aliments ou à certaines saisons.

Ces manifestations doivent vous mettre la puce à l’oreille, car elles peuvent être le signe d’une allergie, qu’elle soit alimentaire, respiratoire, de contact, médicamenteuse ou professionnelle.

Bon à savoir : quels sont les allergènes les plus communs ?

Il existe un nombre incalculable d’allergènes. Cependant, pour ce qui est des aliments, les arachides, le blé, les fruits de mer, les graines de sésame, le lait, les noix, les œufs, le soja, les sulfites et la moutarde semblent provoquer le plus de réactions. Sachez également que 60 % des allergies respiratoires sont provoquées par les pollens de graminées à l’origine du fameux rhume des foins.

Que faire en cas d’allergie à l’âge adulte ?

Si vous pensez être allergique, vous devez prendre rendez-vous avec un allergologue. Seuls des examens sanguins et des tests cutanés pourront permettre de déterminer avec certitude l’allergène qui affole votre système immunitaire. Sachez toutefois qu’il arrive parfois qu’on ne trouve pas les raisons d’une allergie.

Une fois les conclusions rendues, le meilleur moyen de « stopper » votre allergie sera de vous tenir éloigné de l’allergène en question. C’est un geste crucial pour les allergies alimentaires. Vous pourrez également vous faire désensibiliser. C’est un traitement particulièrement efficace pour les allergies respiratoires. Lors de la désensibilisation, vous serez exposé à des petites doses de l’allergène qui fait réagir votre système immunitaire. Votre corps pourra ainsi s’habituer et votre allergie sera atténuée pendant environ 3 ans. Il arrive même dans certains cas qu’elle disparaisse complètement.

Surveillez bien les symptômes afin de déterminer le plus rapidement l’allergène qui effraie votre système immunitaire. Désensibilisation, changement d’habitudes alimentaires ou antihistaminiques vous permettront de combattre votre allergie le plus efficacement possible.

Tous les guides mutuelle
Réduisez vos factures grâce à nos conseils services
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En m’inscrivant, j’accepte les C.G.U. et de recevoir les newsletters de Radins.com par email.