Podologue : à quel remboursement ai-je droit ?

Marie Caillet - publié le 02/06/2020 à 14:30

Les douleurs qui se manifestent au niveau des pieds ne sont pas à négliger. Il importe de consulter un podologue afin d’éviter les éventuelles complications. Comment se faire rembourser des frais nécessaires à l’intervention de ce spécialiste ?

Pourquoi consulter un podologue ?

La consultation d’un podologue est nécessaire quand vous ressentez une douleur chronique dans les pieds, et ce, quelle que soit la partie douloureuse. Les douleurs au niveau des hanches, du genou et du dos peuvent également nécessiter le recours à un podologue. Parfois, ces douleurs sont la conséquence d’une mauvaise posture qui entraîne un déséquilibre. Les podologues interviennent aussi en cas de malformations des pieds. Pour les personnes souffrant de diabète, la consultation d’un podologue est indispensable pour éviter de graves complications pouvant survenir à la suite d’une simple blessure. Dans tous les cas, mieux vaut prévenir que guérir ! 

Quel est le tarif appliqué pour les soins des pieds ?

La podologie offre plusieurs types de soins :

La pédicure pédologique prend en charge le soin des affections de la peau ainsi que des ongles du pied. Le suivi et traitement des pieds des diabétiques revient aux pédicures pédologues. 

Le podologue posturologue traite les douleurs articulaires ou musculaires.

Le tarif conventionnel pour une consultation chez le podologue est de l’ordre de la trentaine d’euros, mais la plupart des thérapeutes pratiquent des honoraires libres. La Sécurité sociale ne rembourse les consultations pédologiques qu’à hauteur de 1,26 €, ce qui est complètement dérisoire. En revanche, vous avez droit à 60 % de la base de remboursement pour les semelles orthopédiques de la part de l’Assurance maladie. Si vous êtes sujet à de fréquentes douleurs aux pieds, pensez à choisir une mutuelle offrant une bonne couverture des soins de podologie : consultation, appareillage orthopédique (chaussures, semelles), ordonnance de médicaments, etc.

Concernant les soins des pieds destinés aux patients atteints de diabète et présentant un risque de grades 2 ou 3, l’Assurance maladie prend en charge 60 % des frais de soins ou 100 % pour les patiens ayant une Affection Longue Durée (ALD). Cette prise en charge est valable à raison de quatre séances pour les diabétiques du grade 2 et de 6 séances pour ceux du grade 3. Les frais de consultation d’un podologue posturologue restent entièrement à la charge du patient.

Les conditions de remboursement

Pour bénéficier de la prise en charge des frais engagés chez le podologue, il est nécessaire que la prescription ait été faite par le médecin traitant de l’assuré ou par son diabétologue. La Sécurité sociale ne rembourse pas les dépassements d’honoraires ainsi que les majorations résultant d’une consultation pendant la nuit ou pendant un jour férié. 

Le pédicure podologue doit également remplir 5 conditions qui doivent se cumuler pour être autorisé à traiter des patients diabétiques :

  • Être membre de la convention nationale des podologues ;
  • Suivre une formation continue conventionnelle ;
  • Ne pas appliquer de dépassement d’honoraire ;
  • Effectuer ses soins dans un cabinet seulement ;
  • Respecter le référentiel de moyens édité par la profession.

La prise en charge des frais des soins de pieds pour les personnes souffrant de diabète a été mise en place afin de prévenir et de soigner les complications graves qu’encourent les pieds de ces personnes. 

Il est possible d'obtenir des remboursements pour une consultation chez un podologue ou la prescription de certains soins et médicaments. Pour obtenir un remboursement supplémentaire relatif, il est conseillé de souscrire à une complémentaire santé.

Tous les guides mutuelle
Réduisez vos factures grâce à nos conseils services
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En m’inscrivant, j’accepte les C.G.U. et de recevoir les newsletters de Radins.com par email.