Quand doit-on consulter un podologue ?

Mustapha Azzouz - publié le 04/10/2019 à 14:30

Un podologue est un spécialiste de la santé des pieds, mais que soigne-t-il en réalité et à quel moment faut-il le consulter ? Voici quelques réponses aux questions que vous vous posez.

Podologue, un spécialiste des soins des pieds

Le podologue est un professionnel de la santé paramédical qui s’occupe de la santé des pieds. Bien qu’il ne soit pas médecin, il peut établir un diagnostic et faire une prescription. Le rôle du podologue est de traiter toutes les douleurs au pied. Pour cela, il évalue l’état de santé de vos pieds en tenant compte de vos antécédents traumatiques et chirurgicaux, de votre morphologie et de votre mode de vie. Le podologue corrige la mauvaise posture à l’origine de la douleur, mais se charge également d’effectuer des soins de pédicure comme le soin les cors et durillons ou le traitement des oignons de pieds. Ce professionnel est également en mesure de prodiguer des soins des ongles comme le traitement des ongles incarnés.

À quel moment consulter un podologue ?

D’une manière générale, il convient de consulter ce spécialiste dès que vous ressentez une douleur au pied, que ce soit au niveau du talon, de la plante de pied, des orteils ou encore de la cheville.Il est également recommandé de voir le podologue quand vous constatez que l’usure de vos chaussures est anormale, en ce sens où elle est trop rapide, trop importante ou asymétrique.Si vous ressentez des douleurs au niveau de la hanche, du genou ou du dos, il serait judicieux de voir votre podologue puisque ces douleurs peuvent parfois résulter d’une mauvaise posture. Le podologue posturologue pourra vous confectionner des semelles orthopédiques pour corriger le problème.À titre préventif, les diabétiques doivent consulter régulièrement leur podologue, car la moindre blessure au niveau du pied peut s’aggraver. Certains groupes d’individus comme les personnes obèses, les sportifs ou encore les personnes âgées peuvent régulièrement voir leur podologue, même s’ils ne ressentent aucune douleur. En effet, une modification de l’aplomb, même minime, peut causer une hernie discale, une arthrose ou encore d’autres problèmes articulaires.

Comment choisir un podologue ?

Bien qu’il propose des soins de l’ongle et du pied, le podologue n’est pas à confondre avec une esthéticienne qui propose des séances de pédicures en institut. Le podologue fait partie du corps médical au même titre que les infirmiers, les kinésithérapeutes... À ce titre, il doit disposer d’un diplôme d’État de pédicure-podologue.Il se peut aussi que le podologue soit en même temps un médecin. En effet, il n’est pas rare que certains médecins spécialistes comme les rhumatologues ou encore les médecins de sports suivent cette formation afin de mieux prendre soin de leur patient.

Qu'en est-il du remboursement ?

Si vous avez consulté le podologue de votre plein gré, ne vous attendez pas à obtenir un remboursement de la part de la Sécurité sociale. Par contre, si cette consultation résulte d’une prescription médicale, vous pouvez obtenir un remboursement partiel ou total des frais de soins. Le coût d’une consultation peut varier de 25 à 100 €.

Tous les guides mutuelle
Réduisez vos factures grâce à nos conseils factures & services
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En m’inscrivant, j’accepte les C.G.U. et de recevoir les newsletters de Radins.com par email.