Que peut-on boire pendant la grossesse ?

La rédaction - publié le 17/09/2019 à 14:30

Entre les recommandations des fabricants, les guides de grossesse et les conseils des proches, il est parfois difficile de faire le tri sur les boissons à consommer pendant les 9 mois où un petit être grandit en vous. Pour vous éclairer, tordons le cou aux idées reçues !

De l'eau à volonté

Vrai : vous buvez pour deux !

  • Tout au long de votre grossesse, assurez-vous de boire 1 litre et demi d’eau chaque jour, c’est la quantité recommandée par les médecins. L’eau est indispensable pour votre santé et celle du bébé. Elle participe activement à la croissance normale du fœtus et élimine les déchets éventuels amassés dans les deux organismes. Sans oublier son action sur l’hydratation, ce liquide joue un rôle fondamental pour apaiser vos « maux de grossesse » (état nauséeux, constipation, enflures, etc.).
  • Privilégiez l’eau riche en calcium, en fluor et en magnésium (de type Hépar, Badoit ou Rozana), elle est utile pour le bon développement de votre bébé tout en vous évitant les carences.
  • À moins que vous ne souffriez de troubles digestifs, d’hypertension ou de rétention d’eau, il vous est toujours possible de boire de l’eau gazeuse. Faites-vous plaisir !

Faux : vous ne pouvez pas toucher à l’eau du robinet

  • Ne vous inquiétez pas, vous avez tout à fait le droit de boire l’eau du robinet. Saine et potable, cette eau a subi plusieurs traitements avant d’arriver chez vous. C’est peut-être l’eau la mieux traitée que vous pourrez boire. Attention, cependant à la teneur en nitrates qui ne doit pas excéder 50 ml/l. Pour votre sérénité, utilisez une carafe filtrante qui permet d’éliminer les éventuels résidus.

Proscrire l'alcool et le vin

Vrai : grossesse et alcool ne font pas bon ménage

  • Les spécialistes de la santé sont unanimes là-dessus : les boissons alcoolisées ont de graves répercussions sur la santé de votre bébé. L’alcool traverse le sang, le placenta et atteint directement le fœtus. Cette substance risque de détruire le système nerveux central et d’arrêter le processus de formation des organes de votre enfant.

Faux : une toute petite gorgée de vin ne vous fera aucun mal

  • Dès le premier mois de votre grossesse, abstenez-vous de boire du vin, de la bière et du champagne. De même, veillez à ne pas consommer des plats mijotés avec du vin, ou des desserts comme le Baba au rhum. L’alcool, même à faible quantité, peut provoquer des pathologies chez votre bébé. Consentez à ce moindre sacrifice.

Thé et café en quantité raisonnable

Vrai : le thé et le café ne sont pas interdits pendant la grossesse

  • Si vous avez l’habitude de prendre des tisanes et du « petit noir », sachez que vous êtes toujours autorisé à savourer vos boissons préférées. Toutefois, vous ne devez pas dépasser les 300 mg par jour, soit environ deux tasses de thé classique, sinon vous exposerez votre bébé à une forte teneur en caféine.

Faux : toutes les tisanes possèdent les mêmes effets relaxants

  • Il est important de choisir la « bonne tisane » indiquée pour la grossesse. Misez sur les infusions à base de gingembre pour soulager les sensations de nausées ou privilégiez les feuilles de framboisiers pour tonifier votre utérus.
  • Oubliez la camomille, marrube, hydraste du Canada, la busserole et le séné : ils provoquent une stimulation des parois muqueuses et donc de votre utérus.
  • N’absorbez pas non plus de la sauge, de l’actée à grappes noires, du ginseng, de la réglisse et de l’éleuthérocoque : ils déséquilibrent les fonctions hormonales.

Et les boissons sucrées ?

Vrai : les boissons sucrées sont dangereuses

  • Bien qu’elles soient appétissantes, les boissons sucrées sont déconseillées pendant la grossesse. Les liquides sucrés favorisent l’apparition de certaines maladies chez le bébé, dont le syndrome du biberon ou l’obésité.
  • Le sucre contenu dans les boissons est responsable d’un excès de poids que vous aurez, malheureusement, du mal à vous débarrasser après votre grossesse. Préparez-vous un jus de fruit ou un lait écrémé sans sucre à la place d’un soda.

À lire aussi : Sodas, que trouve-t-on vraiment dans le verre de vos enfants ?Faux : les boissons énergisantes donneront du dynamisme à votre futur bébé• Les boissons énergisantes sont nocives pour votre bébé ! Outre leur forte composition en produits chimiques, elles ont également un taux élevé en caféine.

Tous les guides mutuelle
Réduisez vos factures grâce à nos conseils factures & services
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En m’inscrivant, j’accepte les C.G.U. et de recevoir les newsletters de Radins.com par email.